Vents Sales

  • Les apprentissages chaotiques d'un jeune homme et de son ami, dans les années [soixante. L'un est homosexuel, l'autre ne l'est pas. De février 1965 à avril 1968, Simon et Jacques vont se révéler l'un à l'autre, dans des conditions exceptionnelles, dans le partage de leurs intimités, par la parole et l'écriture.
    L'un et l'autre assument difficilement leur sexualité. Ils en partagent les expériences, les doutes et les frustrations sur l'écran d'un récit qu'ils bâtissent ensemble.
    Le double de l'un d'eux se détache au fil de l'histoire. Avec cette ombre, ils sont trois qui voyagent avec celles et ceux qu'ils croisent. La mort violente d'un passager de leur récit perturbe l'amitié et le contrat de confiance qui lient Simon et Jacques. Sa réalité s'impose dans l'épilogue.
    Les personnages se déplacent dans la peinture légère d'une société essoufflée par ses contradictions et des valeurs surannées.
    Un mode de vie et de pensée qui viendra, quelques jours après la fin de ce récit, se briser sur l'exaspération et la colère d'une partie de la jeunesse : Mai 1968.

    Sur commande
  • Dans ce récit, l'auteur nous parle de son enfance et de son adolescence.
    Atteint d'une maladie génétique grave, douloureuse et invalidante il aura, bien qu'inscrit dans un cercle familial attentionné et confortable, à faire face à la souffrance, à la solitude et au découragement.
    La découverte d'un « antalgique » auquel il pensait ne pas avoir droit lui donnera foi en l'existence, un appétit insatiable et une soif inaltérable de vivre.
    Sachant qu'à cette époque son espérance de vie pouvait être de très courte durée il se donna un seul but à atteindre et fit tout pour y parvenir.
    Des larmes, du rire, de l'émotion, de l'amour.

    Sur commande
empty