Ura

  • Éric de Bisschop, aventurier de la mer, a voulu démontrer que les polynésiens étaient de grands marins et qu'ils avaient été capables de traverser le pacifique d'Est en Ouest et de revenir à leur point de départ. Pour étayer son postulat, il construit alors un radeau en bambou, le Tahiti-Nui I qui part de Tahiti vers le Chili en 1957. Il coule lors d'une terrible tempête au large des côtes chiliennes, après des mois de navigation éprouvante. Tous les hommes furent sauvés par un remorqueur de la marine chilienne. Un second radeau, le Tahiti-Nui II, en cyprès, identique au premier fut reconstruit et partit en 1958 de Constitucion au Chili vers Tahiti, avec toujours 5 hommes à bord. Le radeau rongé par les tarets doit être abandonné et les survivants fabriqueront en pleine mer un radeau de fortune, le Tahiti-Nui III. Un jeune océanographe, Jean Pellissier fait partie de ce second voyage. C'est le récit de cet extraordinaire périple de 7 mois, sur un océan pas si pacifique, qui se termina tragiquement, qu'il nous fait partager.

    Sur commande
empty