Theles

  • Séisme(s)

    Emmanuelle Sarrouy

    • Theles
    • 5 Décembre 2011

    Lorsqu'en avril 2009, Emmanuelle Sarrouy adopte Yves-Nelson et Naschka, deux enfants haïtiens, elle ne sait pas qu'un jour proche, ses petits seront des anges.... Elle leur rend visite et noue un contact très fort avec eux et leur terre natale. Malheureusement, le 12 janvier 2010, un tremblement de terre secoue Haïti et fait de nombreuses victimes dont Yves-Nelson et Naschka. Dévastée, Emmanuelle tente de se remettre doucement de cette perte...


    Cet ouvrage émouvant et juste parvient à mettre des mots sur l'inracontable : la perte définitive de ses enfants. Mais Emmanuelle Sarrouy montre aussi les difficultés des parents souhaitant adopter à l'étranger, et à quel point le système est lent, pénible et administrativement fatigant. A chaque mot, l'attente, la douleur, l'urgence se font palpables. Un texte poignant.

  • Reflets d'âmes

    Marion Vander Sype

    • Theles
    • 30 Septembre 2010

    Pour certains, voyager est une révélation. Pour d'autres, c'est une vocation. À l'âge où beaucoup luttent pour décrocher leur premier emploi, Marion découvre que quelque part entre le Mexique et le Brésil, il y a ce tout petit pays qui s'appelle le Costa Rica et qui lui tend les bras. Ni une, ni deux, elle emporte tout ce qui rentre dans sa petite valise et part pour l'aventure. Trois ans s'écoulent. Elle fait le plein d'expériences, et constate qu'il faut parfois savoir partir pour mieux revenir. Alors elle troque sa valise contre un sac à dos, son appartement contre un billet d'avion « tour du monde » et repart. Quinze mois de vadrouille en solitaire l'attendent, à travers les pics enneigés de l'Himalaya, la douceur des temples birmans, les profondeurs multicolores de la mer de Célèbes, la quiétude des fiords néo-zélandais, les volcans actifs du Chili, les plaines indomptables d'Uruguay.

    Un parcours jonché d'anecdotes et de rencontres magiques qui lui ont appris à plonger, à masser, à méditer, à danser, à se battre, à être seule. À pardonner. Un voyage passionnant, haut en couleur, et dont le récit drôle et émouvant ne donne qu'une envie : faire le tour du monde.

  • Citoyendumonde.com

    Gildas Ménard

    • Theles
    • 29 Août 2011

    " Cette photo est l'aboutissement d'un parcours qui débuta en 1987, avec en ligne de mire, la passion des Etats-Unis. Convaincu que c'était le pays vers lequel je me dirigerais en priorité, il me fallut pourtant attendre l'hiver 2010, après avoir parcouru le monde, pour boucler la boucle... En pénétrant dans le village de Menard, County Menard au Texas, par l'U.S. Highway 83 qui relie le Canada au Mexique, je découvrais une enseigne au patronyme évocateur. Sous le nom du village, qui est aussi mon nom de famille, le panneau noir représentant le Texas et criblé d'impacts de balles, résume mon addiction de l'Amérique et des Cow-boys qui bercèrent mon enfance. A cette époque, le Texas était pour moi, les Etats-Unis... ".

    Gildas Ménard nous livre ses récits de voyages de 1987 à 2010, sur les cinq continents. Construit en rubriques ludiques, son carnet de bord est agrémenté d'articles d'actualités, d'anecdotes et de faits historiques.

  • Cinquante ans après son départ du Vietnam, l'auteur part en pèlerinage au Tonkin où il a vécu les dix premières années de sa vie. Il désire retrouver les traces des différentes garnisons de son père, officier à l'époque, et celles de sa mère, décédée sur ces terres lointaines alors qu'il n'a que sept ans. Avec trois amis, il parcourt la région de la baie d'Along, puis celle des hauts plateaux du nord. Il visite enfin longuement la capitale Hanoi. Dans ces paysages aux couleurs retrouvées, il se laisse envahir par les odeurs typiques et les bruits lancinants qui ont nourri son enfance. Ses souvenirs poignants reprennent corps et il nous les livre avec beaucoup d'émotion. La finesse des traits et les tons ensoleillés des nombreuses aquarelles illustrent le récit et intensifient encore le charme de ce beau pays.

  • Samira princesse indienne

    Monique Laurent

    • Theles
    • 25 Octobre 2006

    Suite à un voyage fait en Inde du nord avec son époux aujourd'hui décédé, Monique Laurent nous fait découvrir à travers ce livre Samira princesse indienne, le charme de ce pays magique, celui des éléphants caparaçonnés d'or, à travers la terre des Maharajahs au Rajasthan, mystérieuse région de contraste, de rêve et d'amour, où naissent dans le désert, citadelles, fêtes et pélerinages dans une explosion de couleurs.
    L'auteur réserve également ses loisirs à la poésie, à la peinture, à la sculpture et au chant chorale (A.V.F. Chamalières, dont elle fait partie).

  • " Décidément, je vous vois venir à petits pas feutrés. Oui, je sais, vous aimeriez que je garde les enfants et qu'à la rentrée, ils n'aillent pas en pension comme prévu. Mais voilà, j'ai aussi ma vie que j'entends mener à mon goût !
    Savez-vous qu'avec des enfants, le ski se résume ainsi : " J'ai perdu mon bonnet, mes gants, ma crème, je ne trouve plus mes lunettes, ma carte, je ne peux plus fermer mes chaussures, je n'arrive pas à chausser mes skis, on s'attend, on se cherche... "
    David est peut-être du " moyen âge ", mais il a la forme ! "

  • Peintre et aquarelliste, Frédérique Maunet ne se sépare jamais de ses petits carnets qui, dit-elle, l'incitent à une découverte lente et sensible des pays qu'elle parcourt.
    Ils sont sa mémoire et un moyen de communication intime avec les paysages et les êtres qu'elle rencontre. Passionnée par l'Inde, elle a choisi de nous faire partager son voyage qui va du Kérala au fabuleux site de Hampi au Karnataka. Avec simplicité et subtilité, elle donne à sa palette la couleur des terres traversées et restitue quelques instants privilégiés volés à la vie quotidienne. A la frontière de la peinture et du carnet c'est au voyage que son talent nous invite.

empty