Stellamaris

  • L'embellie

    Marie Chevalier

    C'était le rêve de toute une vie et, malgré les cyclones domestiques, le rêve est devenu réalité. Septembre 2014, l'heure de la retraite a sonné pour le capitaine et moi-même, nous offrant la liberté de disposer de tout le temps nécessaire pour voguer autour du monde. Nous embarquons sur l'Embellie avec notre dernier fils. Voici mon livre de bord écrit durant cette première année de voyage au cours de laquelle notre bel oiseau blanc nous a menés, pour notre plus grand bonheur, de la Guyane à la Polynésie française où Léo a choisi de faire ses deux dernières années de lycéen. La mer est belle, la mer est belle, la mer est belle, la mer est SUPER belle... Ou l'émerveillement sans cesse renouvelé de naviguer sous la Voie lactée, la tête dans les étoiles. M.C.

    Sur commande
  • Trois destins

    Cathou Quivy

    « Pour se déplacer dans le village, il utilisait un vieux vélo pliant (comme les modèles qu'on met dans le coffre de la voiture pour les vacances) d'un bleu indéfinissable, à la peinture écaillée, qu'il avait du récupérer sur un tas de ferraille et qu'après avoir restauré, il avait fait sien. Puis, pour pouvoir asseoir confortablement l'enfant sur le porte-bagages, il y avait fixé un coussin avec de vieux élastiques, de ceux dont on se sert pour accrocher les valises sur la galerie des voitures. Et si par hasard le grand-père avait oublié de remettre le coussin pour sa petite fille, il arrivait que cette dernière se serve de sa «poupée chiffon» pour protéger ses fesses de l'inconfort du porte-bagage : elle pliait en quatre le jouet de tissu et l'infortunée marionnette se retrouvait ainsi coincée entre son séant et la ferraille rigide. On pouvait voir, à travers les rues du village, ce drôle d'équipage d'un grand-père conduisant une vieille bicyclette, jambes écartées par la faute d'un vélo trop petit pour lui, et d'une petite fille blonde emmenée sur le porte-bagages, bras largement ouverts pour enserrer la taille de son grand père afin de s'y accrocher solidement et d'éviter la chute ! »

    Sur commande
  • À l'aube de notre vie, les étoiles de nos rêves scintillent de mille feux au dessus de nos têtes, et, enfants de tous âges, nous les suivons commes des guides. Lorsque l'on s'arrête un jour sur le sentier de la vie, on regarde en arrière en regrettant le ciel étoilé de notre enfance. C'est là que nous respirons la poussière de nos rêves. Ils entrent dans notre organisme et se logent dans notre coeur pour ne plus jamais le quitter.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Décembre 1890, Almunia, province d'Alicante, Espagne. Il fait froid, la vie est devenue difficile dans ce petit village espagnol où la famine et le chômage menacent... Vicente et Rosa viennent de prendre la décision de rejoindre l'Algérie. Ils vont quitter leur pays, s'installer sur cette terre nouvelle et y fonder une famille. L'aventure commence... Espoir, travail et amour seront le ciment de cette famille de gens humbles que nous suivrons sur plusieurs générations, depuis leur installation en Algérie jusqu'aux prémices de l'indépendance du pays. C'est par eux qu'ils connaîtront le bonheur simple d'être ensemble, c'est en eux qu'ils puiseront la force de surmonter les épreuves, parfois cruelles, auxquelles ils seront confrontés... Vicente et Rosa, Raphaël et Maria, Raphaël et Laura et puis Léonie, Léonie et Vincent, que de chemins parcourus dans la joie ou la douleur, les rires ou les larmes, que de situations parfois terribles mais de vies riches de souvenirs...

    Sur commande
empty