Paris-mediterranee

  • Au terme de trois voyages en algérie (1846, 1847-48, 1852-53) où il avait réalisé des centaines de dessins et croquis, fromentin commença à écrire ce qui ne pouvait se peindre, donnant à la littérature de voyage deux chefs-d'oeuvre : un été dans le sahara et une année dans le sahel.
    La présente édition est le fac-similé de l'édition de 1887, la première et jusque-là la seule à proposer réunis les deux journaux algériens, illustrés de 17 gravures originales d'après les dessins du peintre. ces récits des voyages de 1852 et 1853 démontrent que l'écrivain comme le peintre savait, selon le mot de baudelaire, " saisir les parcelles du beau égarées sur la terre ". avant-propos par henri gourdin.

    Sur commande
empty