Miroir

  • Un homme met ses pas dans ceux d'un autre. Martin de la Soudière, ethnologue, géographe, refait le parcours de Paul Arroyo, fils d'émigrés espagnols, enfant adoptif d'un pays dont il s'est épris : la Lozère. On est alors, en France, aux prémices de la modernisation des campagnes. Instituteur agricole, sans tableau noir ni banc d'école, Paul passe de village en village. Seul sur son secteur, il devient une figure locale. Le lecteur est vite averti. La nostalgie, le passéisme, le culte des racines n'ont pas place ici. Paul est un itinérant, un colporteur de savoir qui veut contribuer au développement de la vie rurale et c'est tout un monde qui est restitué là, étonnamment vivant et touchant. À partir du témoignage du fils de Paul et de ses investigations, nourrissant sa trame des travaux d'historiens et d'ethnologues sur ces régions rurales, et sur ce type de migration, Martin de la Soudière entreprend ce récit entre réalisme historique et fiction romanesque. Ethnologue du milieu rural, Martin de la Soudière a beaucoup enquêté sur les plus hautes terres du Massif central. Entre écriture littéraire et universitaire, tantôt l'une, tantôt l'autre, son chemin est semé d'ouvrages et de deux films qui mettent en scène des lieux et des saisons autant que des gens, des paysages et ceux qui les habitent.

    Sur commande
empty