Meo

  • Ces trous dans ma vie

    Isabelle Fable

    • Meo
    • 2 Septembre 2019

    Perdre des êtres essentiels, et continuer à vivre, sans eux. Jeter des ponts de mots par-dessus la douleur, pour les retrouver. La mort nous les arrache mais, paradoxalement, nous les fait intégrer au plus profond de nous, où ils vivent une suite de vie, à travers nous, absents pour toujours, présents pour toujours.
    Ce livre est une main tendue vers eux, une porte entrouverte sur l'ailleurs où ils sont désormais, sans matière, légers, à nous attendre.
    "Isabelle Fable nous écrit du fond de la nuit en demandant à son écriture de jeter un pont vers celles et ceux qui acceptent de s'enfoncer avec elle dans ce récit bouleversant. Un pont de mots sur lequel on progresse en tremblant. Mais je vous invite à l'emprunter. Même si vous avez le vertige. Et vous l'aurez à certains moments. Avancez quand même, car l'auteure vous tient la main avec délicatesse, en vous offrant le soutien d'une parole poétique qui aide à traverser." (Gabriel Ringlet, extrait de la préface)

    Sur commande
  • Les effacés

    Anne Staquet

    • Meo
    • 10 Novembre 2020

    Que se passerait-il si d'aventure une philosophe se retrouvait aide-soignante dans une maison de repos fortement atteinte par la covid ? Les effacés en est le résultat. La vieillesse, le rapport à l'autre et au corps y sont abordés sous un tout autre rapport. Un texte mêlant le récits de l'expérience, des analyses de la situation et des réflexions philosophiques. Un ouvrage qui se veut accessible à tous afin d'alimenter la réflexion.

    Sur commande
  • Les écrivains du passé n'ont jamais cessé de nous parler.
    Il nous appartient de les écouter, même si l'écoulement du temps a pu érailler leurs voix, même si les relais de lecture intergénérationnels sont aujourd'hui moins assidus, même si la primauté de l'image a pu dérouter les chemins d'écriture. L'oeuvre des Illustres est l'ADN de chacun de nous.
    Quand l'oreille intérieure et l'oeil se font moins vifs et sortent du champ de lecture, il nous reste le trésor des pierres, des lieux signifiants - comme les aubépines de Marcel au Pré Catelan -, l'intimité d'une table, d'une plume et d'un encrier - comme l'écritoire de Jean-Jacques à Montmorency. Comme l'écrit Pierre Mertens dans son avant-dire : « Allons! Comment se lasserait-on de ces retours aux sources sur les lieux du crime - ce crime fameusement "impuni" : la lecture? ».
    Ou la relecture ?
    Au fil de ses voyages, ses rencontres et ses chemins d'écriture, la revue «Le Non-Dit» nous emmène sur les traces d'Alain-Fournier, Marcel Proust, Pierre de Ronsard, Pierre Loti, François-René de Chateaubriand, George Sand, Maurice Leblanc, Madame de Sévigné, Alexandre Dumas, François Rabelais, Michel de Montaigne, Erasme, Colette, Blaise Cendrars, Pierre Mac Orlan, Francis Carco, Georges Brassens, Jean-Jacques Rousseau, Maurice Maeterlinck, Marguerite Duras, Jean Cocteau, Louis Aragon, Elsa Triolet.

    Sur commande
empty