Maxtor

  • La sorcière

    Jules Michelet

    • Maxtor
    • 1 Août 2014

    Jules Michelet est un homme de lettres et historien français. Son oeuvre majeure, « l'Histoire de France », va l'occuper pendant trente ans.
    Dans « La sorcière », développé à partir d'un épisode de l'histoire, l'auteur démontre avec audace la fonction utile et salutaire de la sorcière au Moyen Age face au pouvoir officiel détenu et édicté par l'Eglise. L'unique médecin du peuple, pendant mille ans, fut la sorcière.

    Sur commande
  • Hernando de Magellan, marin portugais, profondément fâché avec le roi du Portugal par comprendre que n'estimait pas dûment de leurs services est passée à offrir à la Couronne espagnole. En 1518 il a rencontré l'empereur Charles V en signant, le 22 mars, les capitulations qui était le germe du projet un an et demi après donnerait naissance au premier voyage de circunnavegación autour du Globe, en suivant un itinéraire inverse de celui des portugais, c'est-à-dire vers l'est à la recherche des îles des épices.
    Pigafetta raconte dans cette oeuvre les vicissitudes de cette expédition, en suivant avec admiration Magellan et, après la mort de celui-ci dans Mactán (Philippines), en racontant le reste de l'expédition jusqu'à son retour en Espagne.

    Sur commande
  • Claude Le Petit, jeune avocat, il s'adonne à l'écriture à corps perdu et connaît bien des difficultés pour financer son ambition. Publique ses oeuvres en 1661, réunies dans un recueil : "Le Bordel des Muses". Celui-ci contient entre autres un long poème destiné à vilipender la capitale française, "La chronique scandaleuse ou Paris ridicule".
    L'expression pornographique y est presque absente pour privilégier un registre satirique versant dans la critique politique, la scatologie et le blasphème.

    Sur commande
  • Voyage en Espagne

    Théophile Gautier

    • Maxtor
    • 1 Novembre 2014

    En mai 1840, Théophile Gautier, poète, romancier et critique d'art français, accomplit un voyage dans la péninsule ibérique et il en rapporte son voyage en Espagne, sorte de carnet d'impressions. Pour l'auteur, l'idée du progrès est contestable car elle favorise l'uniformisation des us et coutumes, des comportements et des mentalités. Ce livre est un récit de quête, la recherche d'un renouvellement profond de soi au contact des oeuvres d'art, qui révèlent le pouvoir de l'imaginaire et du génie, et de la nature qui constitue une source sans cesse revivifiée de sensations.
    Ouvrage avec de nombreuses gravures sur acier.

    Sur commande
empty