Les Bons Caracteres

  • Andrée VIOLLIS (1879-1950) s'était d'abord fait connaître comme journaliste féministe avant de devenir grand reporter et de parcourir le monde d'URSS en Afghanistan et en passant par les Indes, le Japon et la Chine. A partir de la prise du pouvoir par Hitler, elle se rapprochera du Parti communiste et entrera en 1938 au quotidien communiste Ce soir.
    Quand elle arrive en Indochine, en septembre 1931, dans la délégation qui accompagne le ministre des colonies Paul REYNAUD, le pays est touché par la famine qui sévit depuis deux ans. Andrée VIOLLIS profita de sa situation de journaliste "accréditée" pour découvrir l'envers du décor, en rencontrant des officiels mais aussi des opposants. A travers eux, elle découvrira la réalité de l'oppression coloniale : les famines, les conditions de travail épouvantables dans les plantations, la répression brutale des manifestations, les prisons où s'entassent les militants anticolonialistes, la corruption du pouvoir colonial et les humiliations quotidiennes de la population...
    Lors de sa première édition, en 1935, le livre d'Andrée VIOLLIS avait fait scandale. Plus de 70 ans après, il a le mérite de rappeler ce que voulait dire colonialisme.

    Sur commande
empty