Le Motu

  • Qui est francis puara cowan ? sans doute l'une des figures de la navigation polynésienne à l'ancienne du xxe siècle les moins connues du grand public, mais la plus extraordinaire.
    En 1947, il a le privilège de côtoyer l'équipage du kon tiki à tahiti et se lie d'amitié avec hermann watzinger, le second de thor heyerdhal. il n'a que vingt ans et n'a plus qu'un seul but : réaliser un exploit similaire et tenter de retrouver les voies migratoires de ses ancêtres. en 1956, eric de bisschop lui en donne l'occasion. il confie à francis cowan la construction du radeau tahiti nui, l'embarque dans l'aventure comme commandant en second pour accomplir un périple vers l'est de près de 7 mois qui s'achèvera au large des côtes chiliennes.
    Durant les trente ans qui suivront, cet autodidacte de la navigation expérimente les gréements traditionnels polynésiens les plus divers, construit plusieurs pirogues à voile en s'inspirant des techniques anciennes. et en 1981, il entreprend pendant 4 ans, avec l'aide de son gendre matahi brightwell, de construire havaiki nui, une grande pirogue double entièrement faite à la main, avec laquelle il ralliera sans aucun instrument de navigation tahiti à la nouvelle-zélande au terme d'un voyage de 71 jours.
    âgé aujourd'hui de 81 ans, il veut achever la construction de sa nouvelle pirogue double, hawaiki nui ii. objectif : faire l'aller-retour entre tahiti et le chili, et repartir vers l'ouest en direction de la nouvelle-zélande. un parcours de 7500 milles.

empty