Larousse

  • Si la postérité a bien retenu que Louis-Antoine de Bougainville avait donné son nom à un arbrisseau grimpant aux fleurs violettes, jaunes ou orangées, elle a quelque peu oublié le voyage qu'il effectua autour du monde entre 1766 et 1769. Si Diderot n'avait pas eu la bonne idée d'écrire Supplément au voyage de Bougainville, la renommée du navigateur français ne serait sans doute restée attachée qu'au nom d'une fleur. Pourtant, parmi les mérites de ce voyage philosophique, celui d'avoir fait rêver l'Europe sur Tahiti en lui laissant penser qu'il existait encore quelque chose du paradis terrestre n'est pas le moindre : à lui seul, il invite le lecteur au voyage.

    Indisponible
  • Compostelle therapy Nouv.

empty