La Martiniere

  • Passant plus de huit mois par an près des pôles (notamment au Groenland), l'explorateur Nicolas Dubreuil sillonne en kayak, à ski, en traîneau et à pied les régions de l'Arctique ainsi que de l'Antarctique. C'est chaque fois l'occasion pour lui de revenir sur les traces des plus grands explorateurs, ou encore de visiter des zones militaires oubliées depuis la fin de la Guerre froide... Par ailleurs, grâce à son activité de conférencier, il évoque Camp Century, la base nucléaire secrète américaine construite sous la calotte glaciaire du Groenland dans les années 1960 ; l'île fantôme de Sannikov qui influença les plus grands auteurs de SF ; la conquête de l'Antartique par les nazis ; Pyramiden, la cité utopique de l'Empire soviétique, qui comptera jusqu'à 2 500 habitants ; les mensonges du navigateur de Kerguelen qui, plutôt que d'avouer n'avoir jamais posé les pieds sur les îles du même nom, invente un monde paradisiaque quand il revient à la cour de Louis XV... Autant d'histoires que l'auteur s'attache à mettre en scène de façon romanesque tout comme à décrypter de manière très sérieuse.
    Mystères polaires propose ainsi des révélations sur toutes les plus grandes énigmes du monde polaire.

  • - Le carnet de voyage contenu dans ce coffret "Faites de beaux voyages" est le récit par Sarah Lembo du tour du monde d'une année qu'elle a entrepris avec Guillaume en guise de voyage de noces, peu après leur mariage.Sarah y retrace, par les mots et ses magnifiques illustrations, leur découverte enthousiaste et complice de plus de 15 pays, de l'Asie centrale à l'Amérique du Sud en passant par l'Indonésie. Au travers de petits textes clairs, elle restitue avec tendresse les moments précieux et les rencontres marquantes de ce voyage unique.Ce coffret invite le lecteur, comme son titre l'indique, à suivre les traces de Sarah et Guillaume et à partir sur le champ en voyage pour glaner de beaux souvenirs : on y trouvera ainsi toute une série de petits objets évocateurs d'ailleurs (étiquette pour la valise, clé USB pour conserver les meilleures photos, boule de neige prête à accueillir notre plus belle photo de voyage, tampon pour personnaliser nos courriers lointains ou carnets de croquis, etc.).

  • Guillaume Daoulas et Gilles Dufraisse étaient amis d'enfance et camarades de pêche. Ils deviennent de véritables globe-pêcheurs le jour où, mettant leurs études entre parenthèses, ils partent pour un tour du monde de onze mois à la découverte des ports de pêche les plus inaccessibles.
    De Madagascar au Brésil, en passant par l'Inde ou le Kenya, ils rencontrent des pêcheurs traditionnels, témoins privilégiés de l'évolution des mers et gardiens des techniques de pêche ancestrales.
    Ils nous livrent aujourd'hui un carnet de bord unique en son genre où alternent récits de pêche, portefolios d'images étonnantes, recettes, légendes marines, vidéos. Navigation aidant, ils dressent un état des lieux économique, social et écologique des activités liées à la pêche traditionnelle dans le monde.

  • Comment imaginer qu'un fleuve puisse traverser le désert ? L'eau et le sable, l'un contre l'autre, sans que l'un ne s'évapore ou que l'autre ne recule... Longtemps le Niger a été un fleuve sans retour. Les voyageurs d'Europe en rêvaient, mais il fallait braver les profondeurs et les périls de l'Afrique désertique. C'est une remontée hors du temps que nous offre cet hallucinant fleuve des sables. Dans ce second opus de la collection "Carnets d'ici et d'ailleurs", Jean-Luc Manaud nous emmène dans un voyage poètique et envoutant aux portes du désert. Les textes de Martine Ravache soulignent avec justesse les images du photographe, entre rève et réalité...
    Ce livre et une rééditon de l'ouvrage publié en 2001 aux Éditions du Chêne.


  • 26 février 2002.
    après plusieurs mois de préparation minutieuse, paul dubrule se lance enfin sur les routes. son défi est insensé, son but grandiose : rejoindre à vélo la légendaire cité d'angkor, au cambodge. a travers des extraits du journal de bord de paul dubrule, des photographies et commentaires de georges schaller (chef d'expédition) et laurent mélikian, des témoignages de son entourage, ce carnet de voyage retrace une aventure, celle d'un homme de soixante-sept ans qui laisse derrière lui famille, responsabilités et confort pour se lancer à l'assaut des plaines arides et désolées du kazakhstan, des premiers cols du kirghizistan, des hauts plateaux du tibet.
    c'est une histoire tout entière tendue vers un seul objectif : arriver à destination et ainsi se prouver que le courage et l'obstination peuvent triompher de l'âge. 24 octobre 2002. l'arrivée. un périple de 15 272 kilomètres à vélo.

  • 500 jours à vélo ; en famille à travers l'Europe et l'Asie Nouv.

  • Peu d'hommes osent affronter seuls les régions hyperarides du Sahara. Régis Belleville, "le Chamelier blanc", en a fait son terrain de prédilection et arpente ces zones dunaires depuis plus de quinze ans, à pied avec ses dromadaires. Méhariste, spécialisé dans la survie extrême en milieu désertique, il a été élu par l'Institut Géographique National et la Guilde Européenne du Raid, "Aventurier de l'année".
    Aujourd'hui membre du comité directeur de la Société des explorateurs français, il oeuvre pour la communauté scientifique dans différents domaines (résistance à la déshydratation, climatologie des vents de sable.). Depuis 1998, le dépassement de soi, la rencontre avec les peuples nomades et la découverte sans cesse renouvelée que le désert engendre, sont ses sources de motivation.
    À travers ce récit, Régis Belleville décrit ses missions de reconnaissance, ses entraînements, ses observations de terrain, ses rencontres, avant son immersion saharienne dans ce qui sera sa plus grande aventure : sa tentative de traversée du Sahara dans son intégralité d'ouest en est, du couchant au levant, en suivant au plus près la ligne du 20e parallèle. De la préparation de cette expédition à sa récupération in extremis dans les sables du Ténéré où il a failli perdre la vie, il nous fait partager ses souvenirs et nous livre son analyse sur les enjeux stratégiques de ces zones désertiques.
    Au-delà de l'aventure, de la survie et de ses liens avec les nomades (Maures, Berabiches, Touaregs, Kountas, Toubous.), Régis Belleville possède une connaissance unique de l'Ouest saharien, où sévit l'organisation salafiste AQMI (Al-Qaida au Maghreb Islamique).

    Sur commande
  • " Je sais, je m'étais promis d'écrire un roman. J'avais en tête la vengeance d'une mère un soir de Noël, en plein réveillon, une histoire de beau-frère indigne et d'humiliation publique. Si j'ai changé mes plans, c'est en souvenir de l'oncle Jo, mon parrain, figure assez tutélaire et parrain dans les deux sens du mot. Il m'a fait une vacherie, la dernière avant d'y passer, un cadeau par trop symbolique à mon goût : ce log-book oublié dans un meuble où je fouillais à la recherche d'un testament. Il aimait la mer, moi aussi. Il aimait naviguer en solo, moi non. "

  • En panne sèche dans la steppe mongole, dans les creux de 10 m au large du cap Horn, entouré d'ours non loin d'un goulag sibérien, ou vaincu par les moustiques dans le delta du Danube, depuis les années 1970, Philippe J. Dubois voyage à travers le monde à la recherche d'oiseaux. Parfois pour le simple plaisir de les observer, parfois dans un but très précis d'étude d'une espèce particulière. Ces voyages donnent à voir un pays et permettent de rencontrer les gens d'une façon tout à fait différente de celle d'un voyage touristique classique. Dès que l'on observe et étudie les oiseaux, on quitte les sentiers battus et l'aventure devient permanente. Hors des lieux touristiques, on rencontre des gens peu habitués à voir des " étrangers ".
    Cette quête de l'oiseau nous entraine donc loin de tout et suscite des aventures incroyables, des expériences inédites, des rencontres, des anecdotes tout à fait particulières. Ce sont quelques-unes de ses aventures que l'auteur relate, où l'on voit que le travail scientifique sur le terrain se conjugue avec des moments d'émotion, de passion, de peur et d'humour. Il nous entraîne avec lui de l'Alaska au Maroc, de la Géorgie au Népal, et même à Ouessant, car l'aventure se trouve parfois si près finalement.

    Sur commande
empty