La Bruyere

  • Le Viêtnam est un petit pays tranquille qui se situe au fin fond de l'Asie du Sud-Est.
    Un climat chaud et humide ne fait supporter trop ses habitants. Le vent de ses 3.000 km de côte, leur offre en permanence une fraîcheur agréable pendant toute l'année.
    Pourtant, depuis des siècles, ce pauvre petit pays ne connut que des guerres, qui se succédèrent les unes après les autres, presque interminables.
    Ce n'est que son destin, Dieu lui la tracé pour son existence !
    A travers le rideau de fines gouttes d'eau d'une pluie légère, une jeune femme s'appuyait au seuil de la porte, serrant bien fort son enfant contre elle et murmurait à son oreille : « Papa va rentrer ». Non, jamais. Papa est mort !
    Toutes les nuits, dans des sommeils légers, une femme attend depuis longtemps quelqu'un qui va frapper à la porte. Elle attend le retour d'un mari qui ne reviendra jamais. Non, son mari est mort !
    Tous les soirs, avant d'aller au lit, un enfant en bas d'âge répète le mot «Papa ».
    Un père qu'il n'a pas vu dès sa naissance. Non, son Papa est mort !
    Toutes ces images-là, c'est la guerre.
    Et, cette mort-là, personne ne la souhaite.
    Pourtant depuis des millénaires, les gens de ce monde les veulent, pour satisfaire leur cruauté naturelle ou pour avoir une place sous le soleil.
    Les races des humains sur Terre sont-elles différentes ?
    Existent-ils des Dieux différents ?
    Toutes les idéologies du monde sont-elles réalisables ?
    Non, tous ceux-là sont faux. La guerre, la tuerie, la souffrance sont créées, seulement pour satisfaire la cruauté naturelle des humains.
    Où veut-on arriver avec Union Européenne - CEE - ASEAN - OTAN - ONU - OMC et la Mondialisation.

  • La vie n'est pas un long fleuve tranquille, celui-ci passera automatiquement par l'aquarium en tempête avant d'atteindre la mer.

    Sur commande
  • Les à-côtés

    Serge Ollivier

    Un événement irréversible dans la plus jeune enfance de ce gosse devient un marqueur à l'exemple d'un tatouage indélébile. Pour partie, son chemin de vie s'expérimente en compagnie de la main des à-côtés.
    Ce récit se nourrit de fragments autobiographiques. Ils sont le terreau du développement du texte dans lequel les gouttelettes de la langue nourrissent le travail de la pensée, un essentiel à l'humanisation et à l'acceptation du principe de réalité.
    Des citations, des réflexions philosophiques et littéraires prolongent cette prise de risque d'un dévoilement de l'intime.
    La nature, la culture, le handicap, la douleur, la souffrance, le féminin, l'amour, le sociétal, l'identité, .... Une écriture littéraire ...

    Romain Gary, « On a volé à l'homme sa part imaginaire, mythique, et cela ne donne pas un homme vrai, cela donne un homme infirme et mutilé, parce qu'il n'y a pas d'homme sans part de poésie... ».

    Serge Ollivier est psychanalyste.

  • « Ce soir, les étoiles sont toutes au rendez-vous. Vénus brille d'un éclat particulier. C'est toi qui m'éblouis, c'est ton sourire lumineux qui me réchauffe. Une ligne étincelante, chaude, généreuse nous unit dans cet univers mystérieux. Et c'est vrai que ce ciel, ces étoiles, cette nuit ont quelque chose de si beau qu'une mélancolie obscure se mêle au bonheur de me sentir si proche de toi ».
    Maéva nous a quittés trop tôt ! Je voudrais que l'on n'oublie jamais sa joie de vivre, sa gentillesse et son merveilleux sourire.

  • Sur commande
  • Quel enthousiasme, quel cran de pouvoir tenir un volant aussi longtemps journellement pendant vingt-cinq ans.
    Mais lorsque l'on travaille avec passion, on ne se rend pas compte du temps qui passe, tellement on est pris dedans, on s'investit à fond, ne donnant pas d'importance aux heures que l'on fait, seuls l'amour du métier et le contact avec les autres nous intéressent.
    Voilà, le scénario est lancé, espérons que cela plaira, j'en serais fière et honorée.

    Sur commande
  • Célibataires, veuves, divorcées, même entourées d'enfants qu'elles élèvent, elles sont dites « seules ».
    Ainsi la société définit-elle les 5,7 millions de femmes vivant en France sans compagnon.
    Critère sans appel.
    L'auteure a voulu raconter, pour les avoir vécues ou constatées autour d'elle, les nombreuses situations dans lesquelles ces femmes se retrouvent.
    Raconter pour qu'elles se sentent reconnues dans leurs souffrances, leurs difficultés, leurs espoirs.
    Raconter leurs vies de femmes, non celles de mères.
    Crocus, le chat intelligent et affectueux, en a entendu des choses...

    Sur commande
  • Le Sénégaulois

    Gerard Gasquet

    Au Noël 2017, nous avons souhaité les récits de jeunesse de notre papa Gérard Gasquet.

    En mars 2018, notre souhait était exhaussé...

    C'est pourquoi aujourd'hui, nous avons voulu pour ses 70 printemps, lui faire un cadeau particulier ; publier ses souvenirs d'enfance en Afrique au milieu des margouillats, des Tam-tam et des fruits savoureux. Chaque anecdote est une invitation au voyage. Ces histoires, à la fois drôles et émouvantes, ont nourri notre imaginaire durant toute notre enfance.

    Embarquez avec nous pour ce voyage aux mille couleurs, senteurs, émotions...

    Sur commande
  • Le contenu du livre « Sphère armillaire » décrit un univers presque inconnu, voire même caché, que chacun pourra découvrir à sa manière suivant le degré d'humour qu'il puisera dans les diverses lignes de ce livre, et comme rien n'est défini véritablement sauf celui-ci, chacun de nous trouvera un plaisir différent à la lecture de ces quelques pages. L'auteur s'amusera ainsi à transmettre une vie différente à tous les lecteurs qu'il remercie.

    Sur commande
  • Cet ouvrage est la succession de plusieurs voyages en Égypte formulés en un seul, mêlant le réel et l'imaginaire, l'enfance et la maturité, la joie et les douleurs, la lumière et les ténèbres, don de soi, don d'amour mais toujours en ayant à l'esprit le choix de naviguer entre les deux.

    Et aussi invraisemblable que cela puisse paraître, même dans les contes il y a une grande part d'authenticité.
    En compagnie d'un être de lumière, découvrez quelques-uns des grands secrets de l'humanité tout entière, invitant à la réflexion et à la paix intérieure.

    Sur commande
  • Un voyage en italie

    Micheline Ulrich

    À pied, sac au dos, en route !

    Sur commande
  • Gérard Ouazana nous livre ici le récit atypique du parcours qui le mena au métier d'enseignant «le plus beau métier du monde», insiste-t-il, confirmant la passion supposée de tous celles et ceux qui exercent cette mission sacrée, malheureusement «désacralisée...» Il évoque quelques moments forts de sa vie, ses origines et sa réalité d'artiste projeté dans le monde de l'éducation nationale. A l'heure d'un premier bilan, consterné par la descente aux enfers de l'école de Jules Ferry, l'auteur nous livre ses réflexions. Il dénonce, entre autre, la violence interne de l'école, l'exaspération des enseignants, parfois confrontés au laxisme de leur hiérarchie, il témoigne de sa propre expérience, évoquant même certains inspecteurs qui, lors de leur mission d'inspection, ont paru de fait ne rien comprendre à la psychologie de l'enseignant.
    Comment survivre sans sombrer en dépression dans de telles situations ? L'auteur, dont le parcours hors-norme a fait de lui un enseignant « pas comme les autres », exprime ici sa passion de l'enseignement, faite de rigueur et de simplicité. Et de conclure en suggérant, fort de ses convictions ses propres solutions... en souvenir de cette exclamation à son égard, si improbable pour lui de la part d'un ministre d'état, Michel Poniatowski : « Bravo, Monsieur le professeur ! ».
    Gérard Ouazana nous enseigne l'espoir que Politiques, Profs et Parents rendent à notre belle Jeunesse sa terre promise : l'Ecole « le plus bel endroit du monde ».

  • On ne s'y attend jamais.
    Un jour on est là puis le jour suivant il ne reste que notre souvenir.

    Et si comme un rendez-vous, nous préparions notre départ ? La mort arrive souvent sans que nous y soyons préparés. Et si on changeait la donne ? Avec ce livre je tiens à vous faire partager ce parcours que l'on devrait tous faire pour préparer ses proches à notre départ et également pour nous y préparer.
    Partir. Oui. C'est inévitable !
    Mais partir comment ? J'ai 31 ans et j'ai choisi de mettre des mots sur les sentiments que je ressens et d'adresser des messages à ceux qui me sont chers. Je vous invite à suivre cette réflexion que j'ai menée et espère que cela vous aidera à entamer votre propre réflexion sur ce sujet. Il n'est jamais trop tôt, mais il peut être trop tard.

    Objectif : Mourir. Oui ! Mais sans regrets.

    Malika Baflast signe ici son premier livre.

    Sur commande
  • Mica est une jeune femme indépendante et déterminée lorsqu'elle rencontre JR, un homme doux et gentil qui lui promet une vie heureuse. « Tu ne le regretteras jamais ! » lui affirme-t-il. Un an après la sortie de l'église, les rêves de Mica s'évaporent et pendant une dizaine d'années, de retour à chaque période de vacances au pays, sa vie devient un cauchemar.
    Pourquoi ce changement comportement ?
    Pourquoi JR devient-il lâche et faible en présence de son père, qui le transforme en tyran ?
    Quand le vieux patriarche meurt, la vie de couple de Mica s'améliore pour quelques temps avant de nouveau basculer dans l'horreur.
    Mica restera dévouée, travailleuse et attentionnée toute sa vie malgré la violence conjugale subie jusqu'à un fameux jour où son mari l'a menacée de lui mettre le feu.
    Mica, dans sa fuite perdra le fruit d'un dur labeur de toute une vie, ruinée, elle gagnera sa liberté.

    Sur commande
  • Le pont de ris

    Jean Bottin

    Le récit de sa vie de reporter photographe à la destinée hors du commun dont il nous distille souvent avec humour ses multiples anecdotes de son parcours à travers le monde.

  • Est-il envisageable de traverser l'existence en étant confronté à tous les obstacles possibles et imaginables et de continuer à sourire à la vie ? Le récit de Corinne Courtois, aussi incroyable qu'il puisse paraître, est bien la preuve que l'on peut avoir une mère indigne, un père fantôme, une enfance chaotique et une vie sentimentale décevante et continuer de voir le bon côté des choses.
    Pourtant, face à la maladie et à une éventuelle condamnation à mort, même soutenue par ses deux filles, cette femme si dynamique et positive est tentée de baisser les bras, tout en se reprochant de les abandonner. Dotée d'un solide sens de l'humour derrière lequel se cache une grande sensibilité, Corinne Courtois nous donne une leçon de vie et se révèle un exemple des ressources insoupçonnées que possède l'être humain.

  • L'auteur, Psychanalyste Humaniste, musicien et poète, nous ouvre les portes d'un univers littéraire où les mots rejoignent la sonorité des sens et la force de l'âme.

    A travers ces chapitres polyphoniques qui s'articulent dans le mouvement musical et la tessiture verbale, nous vibrons dans la scène intime.

    De l'extase à la démesure, de la caresse à la blessure, chacun des textes résonne comme une mélodie inachevée.

  • Il a toujours été question du massacre « d'Oradour sur Glane » mais dans l'opération « OVERLORD » a-t-on négligé ou voulu occulter le bombardement de « MAYENNE » qui malheureusement, et quelle ironie de l'histoire, s'est déroulé dès les premiers instants de cette macabre journée du 10 juin 1944 ? Il n'y a pas récurrence à vouloir réveiller les consciences de cette époque ; elles font partie intégrante du patrimoine historique et bien-sûr culturel, que l'on ne s'y méprenne !...
    Mais il est pour un enfant de onze ans de réargenter la mémoire de ceux qui ont si bien manoeuvré dans et pour la « Résistance ».
    Et leur humilité et leur discrétion se sont gravées dans le coeur et l'esprit d'un adulte dont le déclin se sentant venir peut-être, supplie de ne pas estomper ce bien si précieux qui est la fidélité, à ce qui demande respect et amour.

    Mais saluons aussi le courage de tous celles et ceux qui se sont illustrées de près ou de loin cette grande Entreprise, et ont favorisé sa réussite !...
    Emile Roi nous présente ici son deuxième livre.

  • Philippe Delange a parcouru le monde pendant trente cinq ans pour y faire de la prospection minière et parfois même un début d'exploitation.

    Il avoue avoir cédé à " l'amicale pression de ses amis " pour raconter cette existence entre le Moyen Orient, le Brésil, l'Australie, les plus belles îles du Pacifique Sud et un certain nombre de pays d'Afrique anglophone, lusophone ou francophone.

  • « J'arrivai juste devant l'entrée de cet hôpital qui n'était plus celui que j'avais connu. Le passage n'était plus le même et avait changé de place. Des automobiles partout, dans tous les coins, sur les parterres, dans les allées, cela me paraissait indécent. Il y avait comme un sacrilège à avoir piétiné, modifié, fait mourir l'image de cet endroit qui n'avait pas bougé dans ma tête.
    Où se trouvent ces allées fleuries qui égayaient les kilomètres de brancardage que j'ai pu y effectuer ? Où se trouvent les tilleuls qui m'ont accompagné dans mes déplacements ?
    Où se trouvent les odeurs du printemps dégagées par ces arbres magnifiques ?
    Enfin où se trouvent ces oiseaux qui donnaient de la vie dans cet endroit, où elle se perd ? » Ce récit est à la fois un roman, un documentaire, un regard et surtout un témoignage critique.
    L'étudiant de santé, le professionnel et le profane pourront à l'aide de cette expérience, percevoir le monde fermé de l'hôpital où le meilleur et le pire se côtoient.

  • Ces souvenirs étaient trop merveilleux pour que je les garde pour moi seule.

    Je ne pouvais pas monopoliser ces moments où j'avais pris conscience que deux personnes attendaient ma venue en ce monde avec au fond de leur coeur un bonheur si grand qu'ils tenaient à le partager avec moi.

empty