Jourdan

  • 16 août 1897: la Belgica quitte le port d'Anvers avec une vingtaine de personnes à son bord, dont cinq scientifiques.
    En cours de voyage, la Belgica se trouve bloquée avant d'être emprisonnée par les glaces. Pour l'équipage, il faut se préparer à hiverner. La nuit polaire s'installe et la température diminue. Les explorateurs deviennent les premiers hommes à hiverner sur la banquise Antarctique.
    Pendant les mois d'attente, l'état-major se livre à diverses observations. Privés de la lumière du jour, souffrant d'anémie polaire, les hommes deviennent irritables et dépressifs. La menace d'un second hivernage pèse sur l'équipage.
    Le 31 décembre, un lac d'eau libre est aperçu non loin du navire. L'espoir renaît.

    À paraître
  • Les conquerants du nouveau monde Nouv.

empty