Joca Seria

  • Où finit la ville

    François Bon

    Repérages urbains autour du lac de Grand-Lieu.
    Quand une des plus métropoles urbaines françaises (Nantes) se dissout dans un espace naturel qui révèle ce que cache l'urbanisation forcée.
    Le regroupement et la transformation du territoire français autour de quelques points nodaux, grandes métropoles dont l'expansion et la densité s'accroît sans limite. À Grand Lieu, c'est la ville qui se dissout : là où commence l'espace naturel protégé, la ville doit cesser. Mais qu'on se retourne : le moindre hameau est aspiré par la ville. Lotissements qui sont des HLM à l'horizontale, au mépris de toute sensibilité urbanistique, paysagère ou architecturale ; zones de covoiturages vides et saturation matin et soir du tissu routier pourtant inadapté ; disparition aggravée de ce qui reste des commerces locaux au profit de quelques Hyper U qui sont comme les avancées limite de l'urbain, compensées par des productions écologiques laboratoires. Ajoutez l'aéroport et le conflit à échelle nationale de son remplacement par un autre à Notre-Dame des Landes, un parc d'attraction qui à l'origine exposait un village « Bamboula » mais continue de fleurir. Même dans la beauté nue et sauvage du lac (asséché une partie de l'année), les individus isolés qu'on croise (ornithologues, jogueurs, gardes, où ce qui se réfugie ici des plus précaires de la ville) reste comme une étude sur échantillon laboratoire du destin de la ville.

    Sur commande
  • Ramené de Sumatra à Nantes par le capitaine de navire Van Iseghem puis convoyé en berline- poste jusqu'au Jardin des plantes à Paris. il n'avait que quelques mois quand il devint une célébrité. Le tout-Paris a défilé devant lui, le sculpteur Jean-Pierre Dantan lui a consacré une étude et le Théâtre des Funambules une pantomime. Voici la complainte de Jack, le premier orang-outan vivant jamais exposé au grand public en France. C'était le dimanche 15 mai 1836, jour mémorable où la Lune éclipsa le Soleil. Écoutez ce qu'il lui advint ainsi qu'à son maître qui retourna sur les lieux de la capture. En l'observant dans sa cage, le grand naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire - celui qui achemina la girafe Zarafa - arriva, avant Darwin, à la conclusion que l'espèce humaine ne doit pas être tenue à l'écart des autres mammifères.

    Sur commande
  • Susie glenn Nouv.

    Susie glenn

    Michener Diana

    À paraître
empty