Jean Pierre Huguet

  • C'est cette année-là, justement, que trois voyageurs, Leuk, Lion et Jove se lancèrent dans une expédition au plus près de chez eux. Ils dirent qu'ils souhaitaient sortir de leur jardin et se mettre en marche dès le seuil franchi, afin de repérer de nouveaux horizons à portée de mains, sans passer par la case aéroport. Sans être obligé de calculer le coût carbone de leur périple. Ils épouseraient la lenteur et lui tresseraient des lauriers. Ils iraient à la rencontre de l'humain, puisque telle était la seule façon de voyager, mais sans pour autant traverser de frontières. Ils se contenteraient de découvrir les richesses insoupçonnées de la région d'à côté, celle qu'on finit par ignorer à force de penser qu'e! lle ressemble trop à la nôtre. Erreur ! L'humain est à deux pas, mais on ne le voit pas.
    Cette expédition fut connue en son temps sous le nom de "Voyage avec mes ânes en Côte Roannaise".

empty