Illador

  • Pour soigner les gens, il faut être poète, pense Charles Lanot. En vieillissant, le médecin est devenu conteur, « conteur de ce qui lui advint ».
    Parcourant la campagne normande pour aller visiter ses patients, il cerne des pans de vie simples et cependant insensés et romanesques de ses malades ; il raconte des rencontres extraordinaires et des situations cocasses.
    Alors que la médecine n'est plus qu'une affaire de spécialistes, c'est pour que son expérience de médecin de campagne ne tombe pas dans l'oubli qu'il publie ses souvenirs. Ils ne constituent pas seulement le requiem d'une médecine désormais disparue, mais aussi un témoignage historique sur toute la seconde moitié du XXe siècle.
    « En ce temps-là, il n'y avait que les valets de chambre et les médecins de campagne qui étaient tenus de répondre, par tous les temps et à tout moment, dès qu'on les sonnait. » Le livre a obtenu le prix Jean-Bernard de l'Académie de médecine en 2015.

    Sur commande
empty