Editions Du Net

  • En 2010, la France érigeait la lutte contre les violences conjugales au rang de « grande cause nationale ». Un an plus tard, je devenais une victime parmi tant d'autres. Personne ne semblait comprendre quel était le mal qui me rongeait.
    Comment peut-on devenir une victime, qui sont ces bourreaux, pourquoi ne les voit-on pas avant qu'il ne soit trop tard ? Toutes ces questions, je me les suis posées, parce que je devais me réparer.
    Lorsque j'ai enfin pu assimiler ces informations, il s'est avéré que si le bourreau est toujours mis en avant, il n'est presque jamais question de sa victime, que l'on efface, comme si elle était coupable de son sort, ou si elle nous renvoyait à notre incapacité à agir en sa faveur.
    Toujours aidée et soutenue, j'ai trouvé au fil du temps, les mots qui impactaient. J'en ai aiguisé la pertinence afin de mieux comprendre et de changer notre regard sur ce que sont les violences conjugales.
    En me lançant dans ce combat, j'ai découvert des personnes d'une humanité remarquable, et tous ensemble, nous oeuvrons au quotidien pour qu'un jour l'on puisse affirmer : « plus jamais ça ! »

    Sur commande
  • « Je n'ose pas imaginer le pire, mais il suffirait d'une étincelle pour enflammer... » Depuis cet avertissement inquiet d'un analyste avisé, un matin de janvier 2016, le Burkina Faso s'est embrasé : plus de 1 650 morts dans des centaines d'attaques, près d'un million de déplacés internes fuyant la progression des groupes terroristes dans le nord et l'est du pays, 350 000 élèves se retrouvant sans école...

    Dans un témoignage original, au ton personnel et à la langue délibérément métissée, ce livre vous propose de revivre les événements fondateurs de la présente séquence : le premier attentat djihadiste à frapper Ouagadougou, mais aussi l'échec du coup d'État du général Gilbert Diendéré, la toute première passation de pouvoirs démocratique depuis l'Indépendance, ou encore la montée en puissance de mystérieuses milices d'autodéfense, engendrant des affrontements intercommunautaires qui font planer sur la « Patrie des hommes intègres » le risque d'une guerre civile.


    « Un vade-mecum pour jeunes reporteurs, un riche document d'archive pour les historiens, et un savoureux voyage au coeur du Pays des hommes intègres pour les lecteurs amoureux de mots et de récits où palpite la vie, fragile et tenace comme une algue sur un rocher. » (Édouard Ouédraogo)

  • De la haute Provence aux Alpes, gagné par l'appel des hauteurs, Jean-Claude Barbier revisite à pied le pays gavot. Il parcourt des sites connus des vallées bas-alpines, Durance, Bléone, Verdon, Ubaye, mais fait aussi découvrir des lieux, des traditions et des personnages moins connus de la Provence intérieure. Il utilise différents moyens d'expression, récits en prose, poèmes, témoignages pour partager sa passion pour les Alpes-de-Haute-Provence et ses habitants et composer un hymne à sa nature protégée. Après sa trilogie provençale, Les Alpes à la provençale, Errance en Provence, et La Voix des hauts lieux, l'auteur propose dans ce quatrième ouvrage un mode d'emploi pour apprécier le haut pays provençal.

    Sur commande
  • Pensées, sentiments et écritures intuitives sur des moments pris au fur et à mesure que la vie passe.
    Textes poétiques sur mes ressentis, mes passions, mes sentiments profonds que j'essaie de vous transmettte à travers ces quelques textes.

  • Une nouvelle, des anecdotes et voyage autour de la terre d'ouest en est.

    Sur commande
  • Originaire de Mont de Marsan, dans les Landes, Didier Miraud, après une carrière d'une quinzaine d'années comme gardien de la paix OPJ, essentiellement à Paris, est parti s'installer aux Philippines, sur l'île de Mindanao, pour des raisons familiales, il y a 10 ans. Bien qu'atteint de cécité depuis 2005, il « autopsie » avec rigueur, sans tabou, son pays d'adoption en s'appuyant sur ses expériences personnelles dramatiques ou plus souriantes ; sans filtre, il analyse les différents aspects de la société philippine, mettant l'accent sur ses défauts, mais aussi sur ses possibilités réelles toujours avec sympathie tant il apprécie sa population, toujours souriante malgré les nombreux maux dont elle souffre. Il estime que ce pays est plein de potentialités, si il sait adopter les réformes qui lui permettront de sortir de son statut de « pays sous-développé » et des mauvaises habitudes qui y sont liées.
    Son « regard » vous décrit un pays aux paysages magnifiques qui devraient lui permettre de devenir, pour peu qu'il s'en donne les moyens, une des destinations touristiques des prochaines années, une destination encore loin des sentiers battus. Avant que le tourisme de masse ne fasse ses ravages, c'est sans doute le moment d'inscrire les Philippines dans une de vos prochaines destinations.
    Alors, partez avec l'auteur dans ce voyage en « terra incognita ».
    L'auteur a déjà publié aux Éditions du Net une autobiographie, « Une vie de flic », un polar, « Police Judiciaire, les enquêtes des groupes Cerveza et Gauthier », et un roman ésotérique, « Chassez le surnaturel, il revient au galop ».

    Sur commande
  • Ce document est une radioscopie de la propagation de la Covid-19 qui a fini de plonger la mondialisation dans une situation éthérée. Ce virus caustique révélé le 31 décembre 2019 par un jeune médecin chinois du nom de Li Wenliang a fait ses premiers pas à Wuhan, ville épicentre avec 11 millions d'habitants, capitale de la province du Hubei dans le centre de la Chine. Baptisé Covid-19 (Maladie à coronavirus 2019) par l'organisation mondiale de la santé (OMS). Le coronavirus a devasté le monde avec à la clé une disruption sanitaire, économique mondiale. Ce virus a également permis de mettre à nu la vulnérabilité des systemes de santé des États, de leur incurie et de la fragilité de leurs relations diplomatiques.

    Sur commande
  • Le monde est en ébullition. Les habitants vivent dans un climat de peur. Le bouillonnement habituel des actions boursières a momentanément cédé la place à la révolte d'un virus qui dicte sa présence.
    Les jours ici s'évadent dans l'indifférence du temps et les saisons se ressemblent infiniment. Le soleil de l'aube ne cesse également de distiller ses rayons lumineux sur nos terres pleureuses pour dire la présence du divin au monde.
    Par-ci, les enfants innocents sont piégés dans la détonation des armes fatales de la ségrégation. Par-là, c'est le mot d'ordre de l'indigence qui jonche nos rues périlleuses. Dans la mer méditerranée, la survie côtoie le destin des immigrés qui s'abreuvent constamment des bains de la traversée de la mort.
    /> De ces faits déplorables, le titre de cette oeuvre : « Cris des enfants de ma terre », est un tableau des souffrances et d'espérance des enfants blessés par la violence, et étouffés dans la machination d'un environnement piégé.

    Sur commande
  • Ce n'est pas une fiction. Le Covid19 a pris le temps de bien nous étudier... il a muté de l'animal à l'homme. Sa capacité de nuisance est révélatrice de ce qu'il impose à notre société, la distanciation forcée. C'est le seul moyen de quantifier ce mal étrange venu d'Asie qui décime aléatoirement la population mondiale quel que soit notre lieu de vie, ignorant notre statut social. En attendant la découverte d'un vaccin salvateur, les gestes barrières sont les seules options pour ne pas être atteint par le Covid19. Notre société est régie par la capacité de ses acteurs à s'interagir entre eux. Cette organisation comporte ses propres codes.
    Tout a commencé en Chine. Des morts suspectes ont alerté le docteur Li Wenliang qui s'empressa d'alerter à son tour le monde entier. Il n'avait pas tort. Ce qui tuait ses compatriotes est bien pire ! C'est un redoutable virus qui s'attaque aux voies respiratoires des humains. Début décembre 2019, avec sept autres confrères le médecin Li Wenliang a tenté d'alerter le gouvernement chinois sur l'imminence d'une possible épidémie du type SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) à Wuhan, au centre du pays. Mais au lieu de louer sa veille, lui et ses collègues ont été réprimés et accusés de répandre des rumeurs fausses. Le nombre de morts toujours croissant a fini par faire comprendre aux autorités chinoise qu'il fallait réagir de manière drastique : le confinement a été la solution choisie et le port de masques.

    Sur commande
  • Izia débarque dans une réserve indienne, aux États-Unis, et se retrouve face à ses grandes étendues, ses plaines et ses collines, mais aussi, face au temps qui s'étire. Elle découvre une autre culture, qui la fascine. Après un premier voyage et la rencontre d'un personnage mystérieux, elle n'aura de cesse d'y retourner. Elle étudiera, pendant 2 années, à l'université de la réserve, la culture Lakota : l'histoire, la littérature, la cosmologie, et leur langue. C'est aussi, et surtout, une histoire d'amour entre deux personnes, qui n'auraient pas dû se rencontrer.

    Sur commande
  • Féminessences

    Claie Aventur

    Un voyage au coeur de mes entrailles.
    Ecrit pour partager notre authenticité, notre féminité.
    L'essence des femmes, notre bien le plus précieux.
    Je parcours le film d'une courte période de ma vie.
    Découvre ce qui jamais jusqu'alors n'avait été exploité.
    Ma féminité, ma sensualité, mon être tout entier, pour ainsi témoigner aux femmes du monde entier combien il est primordial ne pas s'oublier en tant que femme.
    Etre pleinement, se considérer, s'accepter.
    Vivre librement en conscience de soi, s'aimer, se réaliser, s'émanciper...

    Sur commande
  • Voyageur, baroudeur, scientifique, artiste voir même un peu philosophe, Pierre-Olivier nous livre ici le récit de son voyage, depuis l'Asie jusqu'à l'Amérique latine. Pendant six mois, il a détaillé son aventure sur son blog : les rencontres bonnes ou mauvaises, les moments intenses face aux merveilles de la nature, les coups de gueule contre les sociétés et ce monde qui change trop vite, ou pas assez parfois... C'est un récit réfléchi et plein d'émotions qui vaut le détour, pour ceux qui aiment voyager et ceux qui préfèrent vivre les voyages à travers ceux des autres.

    Sur commande
  • L'hydravion

    Simon Fezzo

    Une traversée Marseille-Alexandrie, dans les années 30, sur un luxueux hydravion de ligne. D'escale en escale, une affaire se noue et se dénoue entre le copilote et une jeune passagère. Une exploration géographique, sociale, et sensuelle.

    Sur commande
  • En séjour dans le Sinaï du 15 juillet 2001 au 01 Août 2002, au sein de la Force Multinationale et Observateurs (MFO) mise en place suite aux accords de Camp David, j'ai pu, dans mes moments de liberté, jouir de cette région et marcher sur les pas de Moïse et de la Sainte famille, me replonger un peu aux sources de notre civilisation judéo-chrétienne. Outre le Sinaï lui-même, avec ses sables et les plus beaux fonds marins du monde dans le golfe d'Aqaba, j'ai pu me déplacer quasiment partout en Israël ou en Egypte. Pour les bédouins, véritables propriétaires du Sinaï, l'Egypte, c'est « de l'autre coté du canal ». J'ai pu rencontrer Les bédouins, les habitants de ce désert habité qu'est la péninsule du Sinaï. Parmi eux j'ai découvert en peuple attachant, ouvert, fier. J'ai évité ici de parler du travail quotidien sinon pour essayer de comprendre cette région. Mais, comment décrire dans un carnet de voyage les mille et une surprises qui vous assaillent à chaque pas, chaque matin, à chaque détour des dunes ?

    Sur commande
  • Ce récit pourrait s'intituler « Un Français sous les tropiques », ou les aventures picaresques et politiquement incorrectes (mais sans sexe ni violence !) d'un jeune expatrié, parachuté par le ministère des Affaires étrangères dans un pays de fous, le Nigéria. Il y affronte, entre autres, un lézard, un crocodile, des mygales, l'armée de Dark Vador, doit résoudre des problèmes mathématiques de volume d'eau, manque de se faire enrôler dans une secte, dévalise l'ambassade de France, gère des cadavres, des « étudiantes » et une langue inconnue, prend des moyens de transport qui n'arrivent pas toujours à destination, fait de la politique, des études comparatives sur les soutiens-gorges... Tout, dans ce « roman » - les personnages, les situations, les lieux - semble inventé. Et tout est vrai...

    Sur commande
  • Ce livre est un livre dédié au monde rural de la vallée de L'Isle, du Vern et du Salembre et en particulier à Neuvic-sur-Isle mon village natal. Le lecteur remontera le passé au travers de recits sur la vie d'autrefois, des personnages comme Cadirou et d'autres qui marquèrent leur époque, des textes romancés à partir de légendes et une vison poétique de leurs paysages.Parallelement ils trouveront des essais de réflexion sur la vie actuelle et peut etre une vision du futur tel qu'ils peuvent le construire au vue du présent.

    Sur commande
  • Ce livre raconte un cheminement. D'abord ma rencontre avec Piana : un éblouissement qui m'a donné à moi, femme immigrée, le désir immédiat d'y faire pousser une racine. « Racine, au sens où l'écrit Khalil Gibran, cette fleur tournée vers la terre et qui néglige la gloire ».
    Cela s'est poursuivi, avec les habitants de Piana et surtout les anciens, par un apprivoisement réciproque. J'ai commencé à écouter leurs vécus respectifs et eux même ne demandaient qu'à raconter. Je me suis mise à enregistrer leurs récits. C'est ainsi que le livre des anciens a pris naissance dans ma tête.
    Puis arriva cette histoire de pierre sarrasine apprise de la bouche d'un ancien: elle fut trouvée dans sa boutique, au coeur du village, puis hélas perdue sans doute intégrée à la construction d'un muret. Cela m'a donné le goût d'aller chercher dans les livres et les Archives tout ce qui pouvait concerner Piana. Ce ne fut pas tâche facile eu égard à la petite taille du village, surtout que je ne suis pas historienne. Je restais entre histoire et mémoire : il me fut difficile de distinguer l'histoire locale de l'histoire générale de l'île, d'où le survol inévitable mais bref des différentes occupations, à l'affût du moindre détail sur Piana.
    Enfin mon chemin s'est poursuivi par une question lancinante que je me suis toujours posée depuis que je vis dans l'île, question à laquelle les anciens ont bien voulu répondre : « qu'est ce que l'être corse ? » L'intérêt est dans la question, somme toute universelle, celle de l'identité que tout être ou tout peuple se posent à des moments critiques de leurs histoires. Question à laquelle je ne prétends pas avoir donné de réponse, mais simplement livré mon ressenti : celui de quelqu'un qui vient de « l'autre côté ». Mais après tant d'années vécues et partagées avec les gens de l'île, suis je restée vraiment de l'autre côté ? A quel moment on cesse de l'être pour aborder la même rive ensemble ?

    Sur commande
  • N'étant pas sorti de France depuis plus d'une dizaine d'années, j'avais effectué une série de voyages en Finlande dans le nord de l'Europe qui marquèrent à jamais le Parisien que j''étais découvrant ainsi d'autres peuples de ce continent et une autre façon d'être et de faire. Ce sont ces expériences que je raconte dans ce roman; Ces contrastes entre la vie parisienne et la simplicité, l'humilité et l'efficacité des peuples du nord.

    Sur commande
  • Ecrit durant la décennie noire de l'Algérie, ce récit d'apprentissage s'inspire librement d'un fait réel survenu en Kabylie lors de l'enfance de l'auteur. Son fil conducteur est l'amitié d'un enfant et d'un marginal que certains tolèrent et que d'autres voudraient envoyer à l'asile. À ses côtés, l'enfant va apprendre à écouter la musique des arbres et à regarder le monde avec les yeux du coeur. Ce conte, à la fois naïf et grave, nous invite à nous interroger sur les rouages de la mécanique du bouc émissaire. Il est dédié à tous les enfants du monde qui de près ou de loin ont côtoyé le rejet et l'intolérance.

    Sur commande
  • Anglais The star of snows

    Idir Tar

    Written during the black decade of Algeria, this narrative of apprenticeship is freely inspired by a real fact arisen in Kabylia during the childhood of the author. Its electrical wire is the friendship of a child and an eccentric whom some tolerate and whom others would want to send to the asylum. By his side, the child is going to learn to listen to the music of trees and to look at the world with the eyes of the heart. This tale, at the same time naive and grave, invites us to wonder about the cogs of the mechanics of the scapegoat. It is dedicated to all the children of the world who closely or remotely were next to the rejection and to the intolerance.

    Sur commande
  • Ce roman retrace la vie d'un jeune berger du Sahara, qui quitte son village pour la ville où il se reconvertit dans les ventes du natron et par la suite, des bétails et des marchandises. Avec le temps, il se marie à une femme et ils ont 5 enfants dont 2 meurent de la famine liée à la sécheresse et à la guerre. Ensuite, il part à la capitale pour tenter sa chance. Où il devient riche et oublie sa femme et ses enfants. Ces derniers le suivent là-bas. Et par la suite, l'un de ses fils devient brillant à l'école, décroche son baccalauréat quelques années plus tard et part par la suite en Europe par la voix terrestre, en traversant le Sahara et la méditerranée, pour tenter sa chance lui aussi à son tour.

    Sur commande
  • Ce voyage n'était pas prévu mais Rose-Marie s'envole pour le Togo. Il n'y a pas de hasard ! C'est un voyage pas comme les autres. Pendant 33 jours elle vit des évènements aussi inattendus qu'exceptionnels, et dès le premier jour elle se retrouve plongée dans un tourbillon étrange ! Que lui arrive-t-il ? Devait-elle venir en Afrique pour découvrir ce pour quoi elle était faite ? Car aussi incroyable que cela puisse paraitre, pendant sa mission humanitaire pour laquelle elle s'est engagée, elle est investit pour une seconde mission, cette fois toute autre, mais si personnelle et tellement insoupçonnée ! Est-ce une révélation ?... dans cette Afrique, berceau de l'humanité ! Elle tente le tout pour la mener jusqu'au bout ; car elle finit par penser que tout peut arriver ! Et vous ?

    Sur commande
  • Professeur de français retraité, Claude Schmitt est l'auteur de nombreux polars régionaux, d'un conte décalé pour préados et, avec sa compagne Cathy, de témoignages sur la vie quotidienne en EHPAD.
    Avec ce « P'tit tour en Bretagne », il nous propose une oeuvre plus personnelle, le compte rendu d'un « Voyage extraordinaire » qu'il a effectué en 1969 avec son ami d'enfance, Denys : 2245 kilomètres à vélo, une traversée de la France aller et retour d'est en ouest.
    Dans un style direct spontané, il nous plonge avec nostalgie dans son vécu en relatant de nombreuses péripéties palpitantes, amusantes, surprenantes et parfois même plus graves.
    C'était dans un autre monde où tout paraissait possible, évident, plus simple, plus sûr.
    Prenez place sur son porte-bagages et en route pour l'aventure !

    Sur commande
empty