Du Murmure

  • Le sac à dos qu'on porte en voyage, ou celui que nous portons depuis notre enfance, devient de plus en plus lourd avec les jours qui passent, les blessures, les combats, les amours déchirées et les désillusions. À moins qu'au contraire, il ne devienne de plus en plus léger avec la sagesse qui grandit et nous fait mûrir ? La réponse est dans le voyage : la sagesse n'est pas dans le sac, mais au fond de nos yeux qui le regardent. Par la fenêtre du Transsibérien, sur les chemins escarpés des montagnes andines, dans le dernier McDonald's planté sur le cercle polaire, au milieu du bush australien ou dans les bras d'une femme en Wallonie, il y a une vie à prendre, un oeur à dessiner. Le métier de comédien des rues a entraîné durant quinze ans Timotéo Sergoï autour du monde. En voici une photo, un croquis, quelques phrases. Puissiez-vous y retrouver le visage de quelqu'un que vous connaissez ou que vous avez perdu là.

    Sur commande
  • Bouddhisme et rock Nouv.

  • Quand on lui demandait pourquoi il voyageait, Montaigne répondait : «Je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.» Mais même celui qui sait ce qu'il cherche ignore ce qu'il va trouver car voyager, c'est toujours s'ouvrir à l'inconnu en multipliant les possibilités de rencontres.
    La scène se passe à Calcutta, en février 1987. Un homme est assis par terre dans le parc de Maidan. Entouré d'enfants qui le regardent fascinés, il est en train de jouer au bonneteau. Cet homme s'appelle Dennis. Originaire des États-Unis, il parcourt le monde depuis plusieurs années. S'il n'a rien d'un gourou, aller à sa rencontre n'est pas sans péril. Clochard céleste planté sur deux béquilles, il risque de faire vaciller les valeurs auxquelles vous croyiez avant de le connaître.
    Avec le Joueur de bonneteau, Marc Pirlet nous livre un récit initiatique qui entraîne le lecteur sur les routes de la liberté.

    Sur commande
empty