Diabase

  • Carnets du Tibet

    Claude Lagoutte

    • Diabase
    • 17 Mars 2008

    La découverte des couleurs et des lumières du Tibet par un peintre nomade.
    Voyage souvent rude sur ce « toit du monde », pays du sacré, où il s'introduit en 1985 sans visa. Claude Lagoutte capte le vif des rencontres et la beauté fugitive des paysages dans ces carnets de la quête intime d'un peintre.
    « L'oeuvre de Claude Lagoutte est une oeuvre grave, silencieuse, intimiste. (.).
    Tout en explorant sa réalité interne, il s'est largement ouvert au monde. À son immensité. Avec une avidité insatiable. Un besoin d'aller toujours plus loin dans la découverte. Au terme de ses longues randonnées, il avait été amené à conclure : « Une seule chose à peindre : le sentiment de mystère devant le monde.».
    Charles Juliet

    Sur commande
  • La Narmada ou l'expérience intime d'un peintre avec un fleuve sacré.
    En suivant la Narmada est journal de peintre et carnet de pèlerinage.
    En 1989, Claude Lagoutte réalise son rêve de suivre la Narmada le long de ses mille trois cents kilomètres. Au fil des paysages et des rencontres, tout est saisi dans la fraîcheur de l'instant par la plume de ce voyageur au regard de peintre. Sa pérégrination, de l'embouchure jusqu'à la source du fleuve sacré, ressemble à un ultime rendez-vous avec la terre indienne.
    « Lagoutte regarde et raconte en peintre. Les paysages que de retour à son atelier parisien le peintre découpe dans la toile teinte avec les terres rapportées, qu'il tresse et coud et qui se déploient en longs et souples rouleaux, ces paysages sont bien le carnet de route de sa vie ».
    Robert Coustet

    Sur commande
empty