Cartouche

  • Le Voyage sur la Côte occidentale de l'Afrique, conservé dans un unique manuscrit du XVIe siècle, renferme le récit d'un voyage réalisé par Eustache de La Fosse, marchand flamand, originaire de la ville de Tournai en Belgique, à la fin du XVe siècle.
    Son récit fourmille d'informations sur les vocables des indigènes, les chemins et les routes, les détails vestimentaires, les vieilles légendes des pays traversés tout comme les superstitions ou certains us et coutumes locaux. L'auteur n'omet pas non plus de narrer avec force détails aussi bien les dangers que les péripéties qui ont jalonné son périple et dont, plus d'une fois, il n'aurait pas dû réchapper.
    Il passe par les Iles Canaries, le Rio de Oro, le Cap Blanc, le Cap Vert, la Sierra Leone, atteint l'Île de la Maniguette, puis Elmina le samedi 17 décembre 1479, jusqu'à ce quatre navires portugais assaillent son bateau, le canonnent, le prennent, le pillent et fassent prisonnier le capitaine.
    ??

    ??

    ??

    ??

    1

  • Aux confins orientaux de l'Europe, coincée entre la Russie orthodoxe et les enclaves musulmanes du Caucase, la République autonome de Kalmoukie cultive sa différence de nation...
    Bouddhiste. A sa tête, un énigmatique président milliardaire, qui fut jadis champion international d'échecs, gouverne depuis son palais monumental et vide. En atterrissant chez ces anciens nomades descendants des tribus mongoles de Gengis Khan, l'auteur était résolu à découvrir la steppe kalmouke et son potentiel touristique, à rencontrer un harde passé maître dans le chant diphonique et à s'entretenir avec le président de la seule entité nationale bouddhiste d'Europe, qui tente de faire de sa capitale le centre planétaire des échecs.


  • au lendemain de l'effondrement de l'urss, dans le sud de la moldavie, une région grande comme les yvelines proclame son autonomie.
    la république de gagaouzie est née ! du leader de l'opposition politique au diplomate d'une institution internationale, en passant par un peintre un peu mystique ou un député survolté, voyage au pays des gagaouzes interroge les observateurs et les représentants de ce peuple de langue turque mais de religion chrétienne, et mène l'enquête partout oú se manifestent les symboles de l'identité nationale.


  • Pacifique méridional, îles salomon.
    Les lau attendaient depuis près d'un demi-siècle l'arrivée de " gens du bout de la mer " quand pierre maranda débarqua un jour de 1966. jamais aucun blanc n'avait résidé parmi ces bâtisseurs d'îlots de corail, où l'anthropologue a recueilli en une quarantaine d'années l'essentiel de leur savoir, ce qui lui vaut d'être aujourd'hui considéré comme leur dernier grand prêtre païen. il a vu des villages divisés en quartiers féminin, masculin et mixte, des femmes consommer des aliments à elles seules autorisés et des hommes risquer à tout moment l'" électrocution ", des guerriers armés de " clitoris ", des moeurs sexuelles proscrivant le cunnilingus...
    Puis on l'accusa d'avoir dérobé l'esprit pieuvre tutélaire du clan, de le séquestrer dans sa piscine à québec et d'être devenu grâce à lui millionnaire !...

  • En tout état de cause, les arguments de l'énigmatique messager n'eurent pas tellement de peine à convaincre le grand artiste, qui boucla ses bagages un jour de 1876 et embarqua, quatre ans avant sa mort, pour ce voyage vers le Nouveau Monde. Il fut d'autant moins difficile à convaincre que son goût pour la démesure et les productions au faste débridé l'avaient ruiné. Comme son titre l'indique, Notes d'un musicien en voyage est un recueil d'anecdotes et d'impressions souvent décalées, généralement drôles sur les moeurs de ses hôtes américains, la traversée en bateau, les villes traversées... consignées par le compositeur au fil de son périple.

  • Quand boudor sut qu'augustine et georges-marie n'avaient aucune intention de l'emmener chez les bobos du ve arrondissement, mais chez les bobo du burkina faso, il plia bagages sans délai et prit avec eux la direction de bobo-dioulasso.
    Là, un abbé musicologue, un prêtre philosophe, un archevêque, un historien formé à l'université catholique de louvain et d'autres éminentes personnalités de la bobo-catho connexion leur livrèrent les clés du culte du dwo, de l'amour courtois bobo, des masques de feuilles ou de la langue secrète donnée aux hommes par un écureuil. voyage au pays des bobo explore les arcanes de l'un des peuples les plus secrets de la boucle du niger.

  • Lorsque les Gorani quittent les montagnes du Kosovo pour essaimer à travers le monde, ils ouvrent des pâtisseries qui leur attirent la bienveillance de leurs hôtes.
    Dans les villages de la Gora, en revanche, le visiteur en cherchera vainement la moindre trace, allez savoir pourquoi ! L'exode de ce petit peuple musulman de langue slave s'est accéléré depuis la guerre de 1999 entre Belgrade et les Albanais du Kosovo, mais la période estivale des mariages voit leur retour en force, et il n'est pas rare de surprendre le long des rues escarpées s'encombrant de processions nuptiales ce genre de propos : " Ah ! je suis fatigué ! J'ai fait trois mariages hier, j'en ai deux aujourd'hui et quatre demain ! " Pour ces raisons et quelques autres, la Gora revêtait une dimension mythique aux yeux des auteurs.
    Au terme de leur initiation aux mystères gorani, la fascination n'a fait que croître.


  • il est dit des mapuches qu'ils sont le seul peuple des amériques à n'avoir jamais plié devant les conquistadors.
    seuls les patriotes chiliens en viendront à bout au dix-neuvième siècle, puis les relègueront dans des réserves. ils reprennent aujourd'hui la lutte. les témoignages recueillis dans voyage au pays des mapuches, auprès d'une prisonnière politique, au cours d'une cérémonie rituelle ou dans un quartier populaire de santiago, semblent prendre leur source à la devise du peuple mapuche : " dix fois nous vaincrons !".


  • Pierre Mac Orlan, grand écrivain mais aussi reporter, a rédigé de nombreuses chroniques pour la radio.
    Il en tirera ensuite ces Chroniques de la fin d'un monde, pleines de nostalgie. Celles-ci sont autant de tableaux littéraires des provinces françaises, des saisons, des mers imaginaires, de la vie des demeures... Ce recueil, au charme envoûtant, n'avait jamais été réédité depuis l'édition originale de 1940.

  • L'obstination des Espagnols à vaincre le fléau que représentait pour leurs affaires la piraterie contraignit les boucaniers à délaisser leurs bases et à jouer avec les vaisseaux espagnols au jeu du chat et de la souris. Mais il arrivait que la souris se transforme en chat, et le chat en souris, ainsi que le raconte dans ce journal de pillages le sieur Raveneau de Lussan.

  • Au bord des chutes de Grand-Sault (province du Nouveau-Brunswick, sud-est du Canada), il y a une imposante statue en bois de femme indienne. Passé ce seuil, le visiteur entre en pays mi'gmaq... en même temps que dans d'épaisses forêts, zone intermédiaire que peuple une partie de la faune dès legendes de cette très ancienne civilisation des côtes orientales du Canada. Puis viennent des villages autochtones aux habitations dispersées parmi les arbres ou resserrées autour d'une église et flanquées de jardins proprets, comme des hameaux anglais.
    Les lieux de peuplement mi'gmaq n'ont cependant pas tous cette apparence enchantée. Certains sont à l'image des relations tourmentées qu'ont entretenu jusque récemment les Mi'gmaq avec les conquérants européens, et dont l'acte ultime se noua au sein du sinistre pensionnat de Shubenacadie ; d'autres, comme ceux-ci, évoquent l'harmonie de liens basés sur le respect de la découverte réciproque qui caractérisèrent les échanges entre le chef mi'gmaq Membertou et les premiers gentilshommes français qui débarquèrent au début du XVIIe siècle sur le littoral acadien. Une anthropologue observe, écoute et rend compte des aléas émouvants d'une minorité d'Amérique du Nord en pleine reconquête de son identité.

  • Au XVIIIe siècle, les récits de voyage sont à la mode. Ils permettent au lecteur d'imaginer un monde plus attractif et étonnant. Néel choisit de singer ses contemporains, tel un aventurier téméraire, dans son long et tumultueux périple, descendant la Seine... sur quelques kilomètres, non sans avoir, avant son départ, dit adieu à ses parents, payé ses créanciers, etc.



  • Découvrez Voyage au pays des Abkhazes - (Caucase, début du XXIe siècle), le livre de Régis Genté. "Le pays des Abkhazes" : la formule est embarrassante. Voyager dans cette contrée des rivages septentrionaux de la mer Noire, c'est voyager dans un pays qui n'existe pas, en tout cas aux yeux des institutions internationales. Entre 1992 et 1993, la zone a été le théâtre d'une guerre meurtrière entre Abkhazes et Géorgiens, les premiers parce qu'ils revendiquent l'indépendance de leur "foyer national", les seconds parce qu'ils considèrent que la région est partie intégrante de la nation géorgienne. Dix mille morts et presque un quart de siècle plus tard, un statu quo précaire règne sur la province rebelle, devenue de fait indépendante grâce à l'appui décisif des Russes, tandis que les Géorgiens, amputés de l'un des joyaux de leur territoire, balancent entre nostalgie et désirs de revanche. La question des identités nationales, refoulée par soixante-dix années d'une utopie brutale et réveillée par l'effondrement de l'Union soviétique, est au coeur des séjours de Régis Genté dans cette entité fantôme.

  • Francis Drake a 15 ans lorsqu'il est bombardé capitaine de vaisseau.
    Quelques années après ces précoces responsabilités, entre 1577 et 1580, il prend la tête d'une expédition de cinq navires destinée à entreprendre un voyage autour du monde. Au cours de son périple, il pille les colonies espagnoles de l'Amérique, lance des abordages contre des bateaux portugais et espagnols, essuie des tempêtes, triomphe de mutineries, ouvre un nouveau passage au sud de la Terre de Feu, conquiert la future Californie (qu'il baptise Nouvelle Albion), explore des terres jusque-là inconnues, s'adonne au commerce des esclaves, s'enrichit beaucoup, est blessé au visage en combattant les Indiens Mapuches sur l'île de Mocha, au large du Chili...
    Bref, sa vie est une aventure qui ne semble pas devoir connaître de temps mort. Devenu une légende des mers, il est fait chevalier par la reine Elisabeth 1ére d'Angleterre à son retour, et demeure l'un des plus fabuleux flibustiers de l'histoire.
    ??

    ??

    ??

    ??

    1

  • Roman d'aventures typique de ce qui se produisait au XIXe siècle, Les Nez-Percés ne laisse pas le moindre instant de répit au lecteur et s'agrémente de toutes les épices du genre.
    Sa particularité assez rare est de se dérouler dans un Canada à l'époque plus sauvage encore que les Etats-Unis voisins, peuplé d'Indiens farouches, couvert de forêts et de paysages grandioses dans lesquels le petit nombre de Blancs à oser s'y hasarder sont les trappeurs, des trafiquants et quelques gentilshommes en rupture de ban. Poignet-d'Acier, métis et personnage central du roman, est l'un de ces aventuriers déterminés à s'enrichir dans le commerce des peaux et la quête de l'or.
    Toutes choses qui le destinent à croiser sur sa route des Blancs plus ou moins bien attentionnés, des Indiens plus ou moins belliqueux, à échapper à quantité d'embuscades et de trahisons, à se battre contre des bêtes féroces, à chevaucher, chasser, pécher et à prendre des risques inconsidérés

  • Le capitaine Cowley, Anglais, voyage à bord du Batchelor's Delight, pour un tour du monde.
    Il part de la Virginie, double le cap Horn, s'exerce à diverses courses sur les côtes espagnoles de l'Amérique du Sud, et revient par le cap de Bonne-Espérance en Angleterre où il arrive le 12 octobre 1686.
    Le capitaine Cowley décrit à chacun de ses passages les habitants, les femmes, leur teint, leurs habits, leur culte, et il prend des nouvelles d'Angleterre. C'est d'ailleurs de cette manière qu'il apprend la mort du Roi Charles.
    A quanrante-sept degrés de lattitude australe et quatre-vingts lieues de la côte des Patagons, il découvre l'Île Pepys - probablement les Malouines - que des navigateurs chercheront ensuite durant près d'un siècle et demi.

    Ce marin d'exception se mue, à chaque étape de son prodigieux périple, en ethnologue et curieux.

  • Récit des voyages

    Francis Drake

    A 20 ans, francis drake prend en charge le navire " la judith ".
    Il est le premier anglais à faire un voyage autour du monde. pendant son épopée, il en profite pour piller et attaquer les colonies espagnoles. devenu une légende des mers, il est fait chevalier par la reine à son retour en angleterre. il demeure le plus célèbre des flibustiers.


  • vivant pour la plupart dans de lointaines vallées perdues
    ou sur les hauts plateaux de l'anti-atlas et du haut atlas occidental, les chleuhs, ces berbères marocains sont en général bien loin des circuits fréquentés par les touristes.
    l'auteur, ici, préfère emprunter à bicyclette les pistes caillouteuses et les chemins de traverse pour nous faire pénétrer dans ce singulier pays, y recueille témoignages et anecdotes sur l'histoire, la culture, le mode de vie et les traditions de ce peuple dont le nom a connu un bien curieux destin sémantique, avant même l'heure de la globalisation.

  • le chevalier de beauchêne a réellement existé et ses aventures, " romancées " par alain-rené le sage n'ont pas eu besoin d'être enjolivées tant elles sont extraordinaires.
    né en 1686, robert chevalier fuit sa famille de canadiens français et se fait adopter par la tribu d'iroquois qui ravage la région de québec. l'amérique est alors le terrain d'affrontements entre anglais et français. notre héros va se mêler à ses derniers pour s'essayer à la " guerre sur mer ", qui va le mener de saint-domingue à la jamaïque, de l'irlande aux antilles, de la côte africaine à rio de janeiro en passant par...
    rouen. robert chevalier, dit de beauchêne, est aussi bagarreur que coureur de jupons, tué lors d'un duel, il a laissé un brouillon de ses mémoires que le sage a sublimement mis en forme. ce classique du récit de voyage n'avait pas été réédité depuis quarante ans.

empty