Bruno L'eplattenier

  • Ermas Frachivo, héros d'Horrible Je et de Deshertement, vient de se réinstaller au bord de la Méditerranée, et se décide à évoquer les quatre années qu'il a passées à Marseille dans une aisance relative et nouvelle pour lui, à étudier la musique concrète au Conservatoire, entre 2002 et 2006, tout en tenant une chronique des faits saillants de sa nouvelle vie et des personnages du quartier. Deux témoins d'époque retrouvés par hasard l'entraînent dans leurs propres méandres. Le troisième fil est celui du père dont il est sans nouvelles, son centième anniversaire approche, les remords se font cuisants, il transcrit et incorpore son récit de guerre et de captivité, enregistré sur une cassette vingt ans plus tôt. Le quatrième fil est celui des lectures, des films et des rêves, la Généalogie de la morale, achetée sur l'étal d'un camelot joue le rôle d'amorce, et puis La Naissance de la tragédie, Ecce Homo et Zarathoustra, Sophocle, Gradiva, des relectures, Genet, Camilo José Cela. Curieusement personnages d'emprunt, thèmes et auteurs trouvent leur place au milieu du reste, Dionysos et Denis modernes poussent également au délire. Vers la fin, à la fin du récit de guerre, à l'approche de la date anniversaire, le livre perd sa structure journalière, les fils se mélangent plus intimement, se fondent, le temps est suspendu dans l'attente d'un signe.

empty