Baie Des Anges

  • La genèse du l'ouvrage
    En 2000, Blanche Balain publiait le premier tome de La Récitante, récit autobiographique dans lequel elle évoquait sa rencontre avec Albert Camus à Alger en 1937. Elle se mit très vite à la rédaction du second volume de ses souvenirs et parvint à le terminer, avant de s'éteindre dans l'été 2003. Il restait cependant un nombre important de corrections à apporter au texte. Elle en avait confié la charge à Pierre-François Astor, qui avait déjà édité le recueil de textes intitulé Mémoire et le premier tome de La Récitante. La correction sans l'auteur demande d'être extrêmement vigilant. C'est ce texte qui paraîtra cette année aux Editions Baie des Anges.
    Blanche Balain est née en 1913. Les débuts de sa vie ont été marqués par de nombreux voyages accompagnant son père, officier dans l'armée coloniale. Un premier séjour en Indochine, puis en Algérie, avant de revenir en France et de repartir à Hanoi où elle va au lycée et passe son baccalauréat. Ce seront ensuite de nouvelles années à Alger, en compagnie d'Albert Camus et du Théâtre de l'Equipe. Elle quitte Alger en 1939 pour Nice et Anneyron dans la Drôme.
    Le deuxième tome de La Récitante s'ouvre au début de la guerre. Dans son petit village natal de la Drôme, la jeune femme qu'elle était vit dans une profonde solitude morale, accablée par les événements. Les nouvelles qui lui parviennent de ses amis d'Algérie sont rares. Elle écrit mais elle ne parvient pas à retrouver le souffle des poèmes qui avaient été celui de la Sève des jours, du moins en a-t-elle l'impression. Elle passe les hivers à Nice où sa famille s'installe, avenue des Fleurs. La Récitante rend-compte de l'atmosphère culturelle niçoise de ses années.
    De retour dans la Drôme au printemps 1942, elle reçoit une lettre de Camus, retiré au Panelier. L'amitié renaît. Ils se retrouvent à Valence, Vienne et Saint-Etienne. Camus se charge à nouveau de publier les poèmes de Blanche chez Charlot. Mais le manuscrit est bloqué par le débarquement américain en Afrique du Nord et Temps lointain ne paraîtra qu'après-guerre. Ce sont ces années de 1940 à 1944 que La Récitante fait revivre.


    Sur commande
  • Voilà un petit bout de l'aventure de personnages à qui on avait juré que l'art changerait le monde.
    Croyant ce qu'on leur avait raconté, ils commencèrent ensemble à essayer de changer le leur !

    Sur commande
empty