Autres Temps

  • Fondatrice d'un collectif de victimes en février 2012, le CIVIFF, devenu association loi 1901, Caroline Guesnier traite prioritairement des victimes, parce qu'il est grand temps que les mentalités évoluent, et que ces dernières ne soient plus considérées, à tort, comme des personnes faibles, qui préfèrent recevoir des coups plutôt que de partir.
    Le sujet a été traité de manière à le rendre le plus accessible possible, y mêlant parfois l'humour afin de ne pas le rendre trop lourd, le tout étayé de témoignages et d'un passage autobiographique.
    Le public visé est aussi vaste que possible : la magistrature, les intervenants des services sociaux, tout tiers qui souhaiterait accompagner une victime de sa connaissance, et bien évidemment, les 750.000 femmes victimes de France.

  • Histoires des cinq saisons

    Rey

    Il n'y a que la Provence pour ajouter une cinquième saison à son calendrier ! Le conteur en a conclu que chaque saison offre des histoires à la tonalité différente.
    Avec ce livre, le ton varie au gré du calendrier dans une ronde rieuse et parfois nostalgique. Jean-Claude Rey ne pouvait faire une farandole en danseur solitaire. Il a donc invité d'autres conteurs venus de toute la Provence : Josette Caravin de Solliès-Pont, Fernande Prato de Cavaillon, Gigi, Patrick et Justin de Roquevaire, Jean-Louis Pradelle de Bollène, Suzanne Gérard de Belcodène, Christiane D.
    Des Milles, David Sciaky de Marseille, ainsi que deux illustrateurs qui racontent eux aussi, André Aubert de Villelaure et Jean-Louis Laure d'Uchaux. Au total, dix fameux raconteurs d'histoires de saison, bonnes à déguster comme les fruits du même nom. Avec ses envies de parler d'hier et d'aujourd'hui, Jean-Claude Rey a réussi dans cette petite anthologie à mettre en évidence l'osmose entre les histoires du temps présent et celles du passé provençal.
    Le lecteur va se régaler !

  • " Le conteur n'a pas son pareil pour mettre son doigt sur les choses essentielles.
    " Le Dauphiné Libéré. " Dans le registre du conte, ce fils spirituel d'Yvan Audouard possède un vrai talent. " Le Point. " Il est un des garants de nos traditions et de notre culture. Pas avare, il transmet aux jeunes générations son savoir et s'évertue à ce que jamais ne se perde notre identité. " La Provence. " Dévoreur de galéjades et de rencontres, sa truculence et sa verve ne passent pas inaperçues.
    " La Marseillaise. " Il manie le double sens, braconne le langage et creuse autour des mots. " Le Figaro. " Son talent est tel qu'il enchaîne différents souvenirs et traditions de la région sans même que l'on ne s'en rende compte. Il est à lui seul une des dernières figures provençales. " Nice-Matin.

empty