Archipel

  • Tu vivras, mon fils

    Pin Yathay

    Avril 1975 : l'évacuation de Phnom Penh, tombée aux mains des troupes de Pol Pot, aura été pour Pin Yathay, un ingénieur promis à une brillante carrière, le point de départ d'un voyage aux confins de la folie.
    Avec sa femme, ses enfants et les membres de sa famille, Pin Yathay connaît la déportation, les travaux forcés, la faim, la peur, les séances de " rééducation " où le moindre prétexte peut entraîner une mort immédiate. Pendant plus de deux ans, il lutte pour ne pas sombrer tandis qu'autour de lui ses proches disparaissent un à un. " Tu vivras, mon fils " : sans ces ultimes paroles prononcées par son père, peut-être Pin Yathay n'aurait-il pas trouvé la force de fuir l'enfer khmer rouge...
    À l'heure où s'ouvre le procès des principaux responsables du génocide - en quatre ans, près de deux millions de Cambodgiens périrent -, ce livre, paru initialement en 1987 et publié dans onze pays, offre un témoignage irremplaçable.

  • Ma vie en réalité

    Magali Berdah

    A 36 ans, Magali a vécu de nombreux drames : séparée de son frère, agressée par son beau-père, surendettée, expulsée de son logement avec ses trois enfants... En l'espace de deux ans, sa vie a changé : elle est à la tête de Shauna Events, une entreprise florissante, et l'associée de Stéphane Courbit, le célèbre producteur TV. Elle a inventé un métier nouveau : la régie publicitaire des réseaux sociaux des vedettes de la téléréalité. Et traite maintenant avec les stars et de grands patrons de l'univers des médias, de la mode et des cosmétiques.
    Magali raconte son incroyable ascension, son métier, et nombre d'anecdotes vécues avec les personnalités qu'elle côtoie.

  • Un scandale passé sous silence.

    « Mon nom est Émilie Ducrot, mais autrefois, on m'appelait Surangie. En 1985, j'ai été adoptée. Au Sri Lanka. » Quand, à la vision d'un reportage, l'ancienne chanteuse de Star Academy pressent la vérité : elle fait partie des enfants volés du Sri Lanka, un scandale à l'échelle planétaire.
    Adoptée par M. et Mme Ducrot, elle fait ses premiers pas au Puy-en-Velay, en Auvergne, avant de déménager à la Réunion à ses 10 ans. Mais, à chaque fois, elle subit des brimades parce que sa peau est foncée ou que ses parents sont riches. Alors, tout juste adolescente, Émilie commence à fumer et à boire ; on la renvoie du collège. La chanson aurait pu lui être une porte de sortie. Mais, même la Star Academy - elle participa à la saison 4 - finira par la renvoyer en raison de ses comportements outranciers et excessifs.
    L'après sera d'autant plus rude, et synonyme d'une longue descente aux enfers pour Émilie.
    Grâce à ce reportage, elle pourrait bien avoir trouvé la clef à un mal-être qui la ronge depuis son enfance. L'existence d'un réseau illégal d'adoptions au Sri Lanka. Dans les années 1980, des nourrissons ont été volés à leurs parents, enlevés dans les maternités ou déclarés morts. Et pour une éviter une « pénurie » de nourrissons, certains vont même jusqu'à créer des "fermes d'élevage", avec des femmes engrossées de gré ou de force. 11 000 enfants seraient concernés. Le scandale n'a été révélé qu'en octobre 2017. Et si Émilie/Surangie en faisait partie ? Plus sûre d'elle que jamais, elle retourne au Sri Lanka. Ce livre est son histoire, comme celle de tous ces enfants.

    Sur commande
  • Feuilles d'automne

    Adeline Yen Mah

    • Archipel
    • 20 Septembre 2000

    Shanghai, dans les années 30, est encore une cité coloniale, prospère et animée.
    C'est là que les époux yen, fuyant l'avancée des troupes japonaises, ont choisi de s'établir avec leurs quatre enfants. là que l'entreprise familiale prend l'essor qui fera de m. yen l'un des industriels les plus riches de chine. soudain, en 1937, mme yen meurt, quelques jours après avoir donné naissance à une petite fille : adeline. le chagrin de son père est de courte durée : il se remarie à une séduisante franco-chinoise, niang, femme futile et vaniteuse, avide de mondanités, qui ne cache pas son mépris pour les enfants nés du premier lit.
    Mais c'est à adeline, considérée comme responsable de la mort de sa mère, que niang réserve les trésors de sa cruauté. adeline, qui devient le bouc émissaire de toute la famille. en 1947, redoutant le péril communiste, la famille yen s'exile à hongkong. adeline ne fait pas partie du voyage. placée dans un orphelinat, elle est privée de visites et de courrier. c'est dans cette prison, pourtant, qu'elle va découvrir la clé de son existence : les livres.
    Feuilles d'automne, ce vipère au poing asiatique, est un récit qui a ému le monde entier, l'histoire d'une enfance dans la chine d'avant mao. le récit d'adeline yen mah a été traduit dans dix pays et vendu à plus d'un million d'exemplaires.

  • Sauvez le Koursk !

    Robert Moore

    • Archipel
    • 31 Octobre 2018

    Samedi 12 août 2000, 11h28. Dans les hauteurs du Cercle Arctique, sous la surface déchaînée de l'impitoyable mer des Barents, le sous- marin « Koursk », fierté de la flotte d'élite russe, effectue des exercices de lancers de missiles. À son bord, le capitaine Gennady Lyachin et ses hommes.
    Mais ce qui apparaissait comme un simple entraînement tourne au cauchemar quand l'un des missiles, semblablement victime d'une fuite, explose dans le compartiment avant du sous-marin.
    Sept marins sont tués sur le coup de l'onde de choc. Mais ce n'est que le début de l'horreur...
    Pour la première fois traduit en France, Koursk fait le récit heure par heure du drame qui s'est joué à l'intérieur du sous-marin, et des efforts désespérés des sauveteurs. Une enquête sous tension, pour laquelle l'auteur a eu accès à des documents gardés secrets, qui se lit comme un thriller et que Thomas Vinterberg (Loin de la foule déchaînée) adapte au cinéma en novembre 2018.

    Sur commande
  • A Paris, à l'automne 1985, une lycéenne de 16 ans dépose, d'un coup de mobylette, une longue lettre sous la porte de Serge Gainsbourg, 5 bis rue de Verneuil. Quelques heures plus tard, celui-ci l'appelle et l'invite à dîner. C'est le début d'une liaison qui durera jusqu'à la mort de Gainsbourg, en mars 1991. Serge et Constance se voient régulièrement, chez l'artiste ou ailleurs. Restaurant, séance de travail, boîte de nuit, émission TV, virée au commissariat voisin, palace parisien, nuits blanches : ils partagent nombre d'excentricités. « Constant dans l'inconstance/Tu ne sais pas où tu vas », écrit Serge dans Sois plus doux avec moi, en forme de clin d'oeil. Constance Meyer n'avait jamais fait état publiquement de cette relation. 25 ans plus tard, elle nous livre ce récit personnel, tendre et poétique. Ses mots, pour quitter le silence du secret, servent de thérapie à la jeune fille devenue femme.

  • Il s'en passe des choses le soir de Noël. A croire que le Père Noël existe, et qu'il agit en cette nuit de tous les voeux...
    Ainsi Benjamin. Il a 7 ans, sa maman est handicapée. Il écrit au Père Noël, non pour lui demander égoïstement un jouet, mais un fauteuil roulant électrique. Le personnel du bureau de poste qui reçoit sa missive est si ému qu'il organise sur-le-champ une collecte. Le 24 décembre au soir, l'un d'eux, déguisé en Père Noël, vient sonner à la porte de l'appartement familial...
    24 décembre 2002, un homme circule en voiture dans les rues de Denver. Dès qu'il croise un SDF, il s'arrête, baisse la vitre de sa berline et jette une liasse de billets. Au total, cet homme - dont l'identité demeure inconnue - aura distribué près de 30 000 dollars en une nuit !
    Et il y a aussi Kristine, la future maman, Tom, l'employé de la poste de New York, Nelson Watford, ou encore le diplomate épris de Naguissa... Tous vivront cette nuit-là une aventure extraordinaire.

  • Confidences d'un baladin.

    D'une parole poétique, authentique et lyrique, à l'image de ses chansons, Nilda Fernandez fait surgir dans ces récits - comme autant de flashs dessinant une autobiographie - les rivages de son enfance, son installation en France à 6 ans, ses premiers pas sur scène, l'arrivée du succès, puis son désir de se maintenir à l'écart du show-business pour donner « chant » libre à sa création.
    Il évoque ses rencontres avec ses « frères d'âme » (Moustaki, Nougaro), ses émotions, ses joies, ses doutes et son indignation face à une société qui fabrique des stars et des consommateurs désarmés.
    Ce livre se veut l'autoportrait d'un artiste aux multiples facettes, doublé d'un humain pur et « fou d'indépendance », qui a toujours refusé de se soumettre aux lois commerciales pour faire de sa vie une oeuvre d'art.

  • Si choc, so chic ; les stars de mes jours, les stars de mes nuits Nouv.

    Mes jours et mes nuits avec Liz, Gina, Brigitte, Soraya, les altesses, les actrices et les autres....

    C'est l'histoire d'un petit journaliste qui mène la grande vie et qui ne s'est jamais couché de bonne heure. Henry-Jean Servat court après les stars, les princesses, les artistes et les célébrités. Cela dure depuis trente ans ou plus, jours et nuits. Il le fait par goût, par envie et par passion, autant par choix que par obligation. Dormant plus souvent dans les avions que dans son lit, il passe son temps, d'un continent à l'autre. Il s'est ainsi retrouvé au théâtre avec le Pape dans sa résidence d'été, à la messe avec Elizabeth Taylor, dans la piscine de Sylvester Stallone, au mariage de John Travolta, en vacances avec Zinedine Zidane, dans les coffres à bijoux du Kremlin avec Michèle Mercier, dans la chambre de Madonna, dans la grotte de Lourdes avec Robert Hossein, au Stade de France en proconsul romain lançant la course de chars de Ben-Hur, sur la plage de la Madrague avec Brigitte Bardot, dans la loge d'Isabelle Adjani, dans le corbillard du fils de Bruce Lee, dans la penderie de Jeanne Moreau, à l'ouverture d'un bal avec Gina Lollobrigida, dans le dressing de Paul Mac Cartney...
    Ce livre, récit de quelques-unes de ses aventures parmi les plus folles avec des personnages insensés, raconte une époque de grâce et de drôlerie, de rosserie et d'élégance, qui continue de fasciner les foules sentimentales.

empty