Amalthee

  • « Car la portée d'une telle passion transcendait le temps et l'espace en nourrissant de l'intérieur nos rêves de grandes ascensions. Bien sûr qu'aussi loin des espaces montagneux nous avions d'autres centres d'intérêt et autant d'occupations, mais il me semble qu'après y avoir goûté, la soif d'ascension restait toujours logée quelque part en nous [...] comme si nous pouvions entre les lignes y découvrir encore des détails précieux qui nous auraient échappé et feraient la différence au jour tant attendu. » Avez-vous « ouvert » des nouvelles voies d'alpinisme ?
    L'auteur, oui, une fois, par inadvertance et il ne l'a su que vingtdeux ans après... Une « erreur de jeunesse » qui donnera lieu à une série de courtes histoires emplies d'anecdotes savoureuses sur cette passion au coeur de la nature.
    Au coeur des Pyrénées, des Alpes et des Carpates, Olivier Lepic nous entraîne sur sa cordée pour découvrir l'alpinisme de l'intérieur !
    Né en 1963, Olivier Lepic a grandi dans le Calvados puis en Mayenne. Devenu ingénieur, il s'installera dans la région nantaise. Initié à l'alpinisme par son père dès son plus jeune âge, il encadre, depuis 1990, au club alpin Nantes Atlantique.

    Sur commande
  • Sur un fil

    Simon Le Devedec

    • Amalthee
    • 31 Juillet 2019

    Un millier de kilomètres le long de la côte bretonne, sur le sentier de grande randonnée GR34. Deux mois de marche, de la baie du Mont-Saint-Michel à la rade de Brest.
    C'est l'histoire d'une aventure les pieds ancrés sur terre, les yeux grands ouverts aux multiples merveilles de la nature, le coeur savourant les rencontres fortuites, l'esprit vif, aux aguets pour recueillir tous les fruits intérieurs de cette belle expérience !
    C'est aussi la rétrospection d'une jeune vie. Un temps que l'auteur a pris afin de regarder derrière lui les quelques noeuds de son histoire, les délier, les aplanir, et avancer sur le fil de sa vie plus libre et heureux.
    Ce chemin des douaniers restera pour Simon une étape sacrée sur son chemin de vie.
      Un voyage tant physique que spirituel, une incroyable odyssée entre terre et mer, entre notre monde extérieur et notre univers intérieur, entre le fini et l'infini.
      Breton pure souche de 31 ans et aventurier-chercheur dans l'âme, Simon passe sa jeunesse entre la campagne et l'océan. L'Europe, les étendues australiennes, les plaines kirghizes ou le Grand Nord canadien, le voyage lui coule dans les veines. Puis remontant vers ses racines bretonnes, il entame le chemin qui le mène à tout repenser...

    Sur commande
  • Françoise Fabre Rodes est née dans la Provence de Marcel Pagnol, où elle a passé une enfance heureuse et préservée. À l'amour profond pour cette région a succédé un sentiment de nostalgie où cohabitent souffrances et regrets : poids de l'enfance perdue, disparition des êtres chers, banalisation des paysages défigurés par le tourisme à outrance...
    À l'occasion d'un poste de professeur dans le Sud-Ouest, elle découvre les Pyrénées. C'est le coup de foudre ! Elle n'a de cesse alors de parcourir la montagne, couchant sur le papier les grands ou modestes moments de ses randonnées. Se mêlent dans ses écrits souvenirs et impressions, beauté du monde, merveilles de la nature et de la vie sauvage, grandes aventures et petites joies quotidiennes.
    Très tôt éveillée à la littérature, Françoise Fabre Rodes a fait ses études de lettres à la Sorbonne. Elle enseignera en région parisienne puis dans le sud de la France.
    Le plus souvent escortée de son chien, elle arpente la vallée d'Ossau, vouant au pic mythique un profond attachement. Seul l'amour inconditionnel pour ses enfants et petits-enfants, et le temps qu'elle leur consacre, sont susceptibles de freiner ses besoins impérieux de marche et d'écriture !

  • Une vie sans titre

    Virgil Neau

    On ne trouve pas ce que l'on cherche On trouve ce que l'on ne cherche pas.
    Deux jeunes amis, curieux de découvrir le monde, se lancent dans un voyage en Asie du Sud-Est. Un road-trip improvisé qui les mènera de la Malaisie au Cambodge en passant par la Thaïlande. Riches de leurs nouvelles rencontres et avides de découvrir une façon plus authentique de vivre, le moment présent devient leur unique règle. Un vélo, un peu de folie et c'est parti !
    « Extrait de vie, une petite partie d'âme se complète au fil du temps. Ce livre n'est pas fait pour rester dans une bibliothèque ou un tiroir mais pour voyager... » Virgil Neau a vingt ans. Voyageur écrivain, il parcourt le monde depuis maintenant deux ans. À travers l'écriture il trouve le moyen de donner espoir à sa génération en remettant en cause les valeurs implantées dans notre société. Positif et avant-gardiste, il nous livre ici son tout premier récit.

    Sur commande
  • Louis Dupuy fait partie de ces agronomes qui ont très tôt goûté aux pays chauds et n'en sont jamais complètement revenus.

    Comme d'autres, il a souhaité écrire pour témoigner et partager des décennies dédiées aux paysans de ces régions, mais surtout, pour revivre ces années outre-mer, conserver les traces de ces moments lointains, garder les images, les visages et les noms, les couleurs et les odeurs. Mille odeurs des Tropiques à peine ouverte la porte de l'avion...

    Du Bénin au Maroc, via Cuba, le Cap-Vert, le Costa Rica et bien d'autres pays, le lecteur est immergé dans les réalités des sociétés, leur histoire, leur géographie, leur culture, leur environnement précaire où la tradition l'emporte souvent sur la technique - juste avant la révolution numérique - quand le temps gardait toute son épaisseur et les distances leur longueur.

    L'épilogue nous interpelle sur le constat d'échec du développement entraînant les phénomènes croissants de migration qui deviendront, si rien n'est fait, politiquement insupportables. Les dernières pages nous livrent un condensé de réflexions sociétales suscitées par ce monde en mutation bouleversant un quotidien sans cesse remis en question.

    À tous ceux que passionne l'aventure d'une profession stimulée par la diversité, l'auteur propose un voyage initiatique tissé d'anecdotes et de portraits entre Cancer et Capricorne.

    Avec l'Afrique pour horizon.

  • Du lac Léman au lac Anosy

    Richard Gantin

    • Amalthee
    • 19 Décembre 2018

    « Je viens à Madagascar me ressourcer..., et intuitivement, j'espère de ce pays qu'il est ma solution. Pour autant, j'ignore ce que je suis venu chercher d'exceptionnel si ce n'est apaisement, repos, solitude et silence. Les tropiques pour m'y aider, comme d'autres le Kilimandjaro pour se souvenir. Les ours hibernent, les hommes voyagent, mais pour imiter parfois les éléphants, et trouver un coin tranquille pour mourir... »   Déçu par la mentalité des administrations françaises, Richard Gantin, petit-fils et fils de pêcheur au Léman, fuit et trouve refuge en plein coeur de l'océan Indien, sur la grande île de Madagascar.
      Un voyage et des rencontres qui lui feront prendre conscience de la vraie valeur de la vie et du prix à payer pour accéder au bonheur.

  • Avez-vous déjà entendu parler des langues massa, twi, krio ou chichewa, quelques-unes des deux mille langues parlées en Afrique ? Comment dépeindre cette multiplicité des langues et des cultures ? Comment partager des observations faites sur le terrain, dans les ministères, les familles et les écoles de pays lointains et souvent inconnus ?
    L'auteur répond à ces questions en survolant une vie professionnelle consacrée à « l'éducation pour tous » dans l'hémisphère sud du globe. Anecdotes et témoignages composent les neuf nouvelles de cet ouvrage qui s'attache à décrire avec soin non seulement ces défis politiques mais aussi le quotidien de populations, souvent rurales et isolées des grands centres.
    Une lecture amusante et émouvante, pour mieux connaître leur réalité. Une introduction anthropologique à travers des thèmes tels que la magie, la nourriture, la religion ou encore la composition et le pouvoir de la famille traditionnelle.
        Née en Vendée en 1945, Marie Komarek passe une grande partie de sa carrière dans l'éducation à voyager dans le monde où elle exerce différents postes. Déjà auteur d'une dizaine d'ouvrages autour de la question de l'enseignement, elle reprend ici trois de ses missions.

    Sur commande
  • Le destin des Millon

    Jean-François Polo

    • Amalthee
    • 27 Février 2015

    Nantes, août 1914, mobilisation générale. L'armateur Joseph Millon dit adieu à sa famille et part pour le front. Dans le convoi, il s'applique au fil des heures à retracer en lui-même son périple de jeunesse en Orient. Les images marquantes de sa propre vie vont ainsi remonter à sa mémoire, appelant avec elles les souvenirs de ses parents, oncles et aïeux. De la conquête de l'Algérie à l'exploration de l'Asie colonisée, de la vie politique nantaise aux cercles d'intellectuels parisiens, de la gestion d'une exploitation en Guyane à celle d'une compagnie de navigation, les aventures des Millon, notables nantais du XIXe siècle et grands voyageurs, font voguer le lecteur sur les mers et les générations.

  • Et patati et patata

    Marie Yak

    • Amalthee
    • 5 Septembre 2014

    Marie Yak enseignait l´histoire-géographie dans l´ouest de la France. Retraitée depuis 2007, elle se rend chaque année à Bornéo pour vivre deux mois auprès de son frère missionnaire et des autochtones. Elle a tiré de ces expériences deux ouvrages : Riz à l´eau à Bornéo et Les chemins du temps à Kalimantan.



    Dans ce nouvel opus, des amies se réunissent autour d´un café, chaque semaine, plusieurs mois durant pour discuter de sujets divers, et notamment du séjour de Marie au coeur de Bornéo, auprès des populations indigènes, Dayak ou autres.
    Elles écoutent, puis rompent le monologue de « l´Indonésienne » en donnant leur avis, pour demander des précisions ou pour comparer avec la vie en France. Les propos s´échangent avec passion. La plupart connaissent mal l´Indonésie et, à plus forte raison, Kalimantan dont elles veulent découvrir les facettes insolites.
    Laissez-vous emporter, comme elles, dans un voyage plein d´imprévus...

  • « 1. Légionnaire, tu es un volontaire servant   la France avec honneur et fidélité.
      2. Chaque légionnaire est ton frère d'armes, quelle que soit sa nationalité, sa race, sa religion. »   Ainsi commence le bushido du légionnaire, son code d'honneur en sept articles.
    La Légion étrangère porte une renommée mondiale sans équivalent. Pourtant seul un légionnaire, unique connaisseur de son fonctionnement réel, peut expliquer au grand public ce qu'est ce corps d'armée si spécifique.
    Découvrez son histoire, ses aventures, ses missions, ses traditions et ses acteurs. Découvrez la Légion étrangère à portée de tous.
      Né en 1980 en Roumanie, Dan Ioan a servi pendant six ans et demi dans la Légion étrangère. Déjà auteur de La Théorie D et L'évolution de la vie sur terre aux Éditions Amalthée, il écrit... avec honneur et fidélité, au service de l'humanité.

    Sur commande
  • C´est une histoire vraie, celle d´un couple et de leur amour infini, à faire rêver, rire et pleurer... Lui est terrassé par une hémorragie cérébrale et tombe dans un coma jugé irréversible. Elle est médium et, s´appuyant sur ses capacités télépathiques, elle accompagne son époux avec ténacité. Un chapelet de flashbacks retrace avec humour les péripéties de leur rencontre et dévoile le parcours de leur couple hors du commun. C´est aussi l´occasion de visiter les coulisses d´une machine hospitalière déshumanisée qui leur réservera bien des surprises. Un récit touchant, plein d´espoir, d´amour et de vie.








    Danielle Meunier est une auteure belge. Son ascendance cosmopolite lui a transmis l´amour des voyages, le goût des livres et une certaine ouverture d´esprit. Sa passion pour les autres l´a amenée à devenir thérapeute en relations d´aide. Troublée dès l´enfance par ses capacités de perception extra-sensorielle, elle mit de nombreuses années à les accepter et à les mettre au service des autres à travers conférences, ateliers et consultations. Consciente de ne pouvoir répondre à toutes les demandes individuelles, elle écrit ses expériences enrichies d´enseignements inspirés par sa guidance intérieure. Ainsi, elle espère contribuer à rassurer et à transmettre des clés de mieux-être et de mieux-vivre.

  • Le Maroc en prose

    Rémon Faraché

    • Amalthee
    • 28 Novembre 2014

    Rémon Faraché n'a pas cessé de nous étonner. L'écriture est devenue sa passion. Il pense le jour, il écrit la nuit et il met les bouchées doubles. Pour la fin de cette année, il promet de faire revivre le commissaire « Moussa » dans une enquête hors du commun, ce sera son premier roman policier. Rémon Faraché est né au Maroc en 1937, à El Jadida autrefois « Mazagan ». Il s'installe à Marseille en 1961. Passionné par son pays, le Maroc, il y revient régulièrement. Depuis qu'il est à la retraite il écrit, et sa source d'inspiration, c'est le Maroc, il dit qu'elle est inépuisable. Rémon, à chaque sortie de livre, ne cessera de nous étonner. Il nous promet pour bientôt la sortie d'un prochain roman : Oro de Mogador, dont il prétend que ce sera son best, on l'attend avec impatience.

  • Pour la première fois dans la littérature française, une chronique familiale écrite en relais par quatre générations. Dorothée se penche sur son passé et celui de ses parents. Elle nous livre, entre autres, ses souvenirs de la guerre telle qu'elle l'a vécue à vingt ans et telle qu'elle en a été façonnée. Marie, d'anecdotes inédites en réflexions toutes personnelles, nous fait traverser avec humour et poésie la seconde moitié du vingtième siècle, à la poursuite d'un roman toujours inachevé. Catherine fend les eaux tourmentées du vingt-et-unième siècle sur le navire des réseaux sociaux. Sarah aborde à son tour avec un oeil critique le monde formaté des adultes. De mère en fille, quatre styles, quatre histoires, quatre regards sur la vie : un siècle de souvenirs qui s'entrecroisent et de coups de coeur partagés entre la Belgique et la France. Quelle que soit l'époque, quelle que soit la narratrice, les thèmes sont récurrents, s'interpellent et se répondent, les lieux sont rémanents et pourtant, au bout du compte (du conte) tout a changé. « En ce temps-là, le manège attirait tout le village vers la place du marché. Mayeur en tête, les adultes autant que les enfants prenaient d'assaut les chevaux galopants, les cochons placides, le carrosse féerique ou, suprême sensation, le tourniquet. De là, tous se précipitaient vers les balançoires qu'il fallait actionner à deux, dans une grande harmonie de mouvements. »

  • Chatte laine

    André-Marie Descamps

    ... Immobiles l'un et l'autre, ébahis l'un comme l'autre, nous nous regardons fixement durant deux secondes... C'était un chat ! Un jeune chat tricolore, comme je n'en avais encore jamais vu !... Ses yeux s'arrondissent ; on dirait deux émeraudes cerclées d'or... À l'emplacement de l'oreille gauche, il y avait un énorme caillot de sang. « Miâw ! m'exclamai-je, boôw hi hi ? », c'est-à-dire : « Salut ! Ça fait mal ? » « Fffff ! » crache-t-il. Sans doute ne m'avait-il pas compris : je parlais bien mal la langue chatte à cette époque, j'avais un accent épouvantable. Il saute en arrière, s'enfonce dans la neige. Il rebondit vers le noisetier, il glisse ! mais parvient à s'accrocher. Un nouveau bond vers le mur : il disparaît. Je ne le revis pas pendant trois ou quatre semaines...

  • De coeur et de sang

    Maria Pia Briffaut

    • Amalthee
    • 17 Octobre 2016

    De ses débuts dans l'existence, la narratrice ne connaît que les trois prénoms qui lui ont été donnés à la maternité. Le dernier lui tiendra lieu de nom de famille. Elle est née sous X dans les années cinquante. Née de personne. Ses parents adoptifs lui apportent l'affection dont elle a besoin, mais des cicatrices anciennes resurgissent au hasard des événements de la vie. Sa naissance dans l'anonymat la confronte à des questions lancinantes sans réponse.
    Adulte, ses parents adoptifs décédés, elle part en quête de ses origines. Elle veut combler les zones d'ombre de son passé. Pourquoi a-t-elle été abandonnée ? Pourquoi se heurte-t-elle au secret des origines ? Qui est sa famille biologique ? Elle décide de rejoindre une association de lutte contre la naissance sous X et en devient la présidente en 2007.
    La recherche de ses origines s'étale sur des années. Mais demeure vaine.
    « Il y a pire que de naître sous X, explique Maria Pia Briffaut, il y a mourir sous X. » Un soir, chez elle, le téléphone sonne...

  • Lorsqu'il reçoit, en septembre 1939, son ordre de mobilisation, Jean Spolidor ne sait pas qu'il va vivre l'aventure la plus périlleuse de son existence. Son père, Joseph, était déjà revenu blessé de la Grande Guerre, et voilà que lui, le fils, était envoyé à son tour sur les champs de bataille ! Aventure périlleuse, non pas du fait de la guerre elle-même dont il ignorait qu'elle se terminerait provisoirement par l'armistice, signé en 1940, mais par ce qui allait suivre.
    Fait prisonnier par l'armée allemande le 22 juin 1940 près de Mirecourt, dans les Vosges, avec tout son régiment de tirailleurs sénégalais, il va, de semaine en semaine, de mois en mois, être transféré de camp en camp, de stalag en stalag, toujours plus à l'est, jusqu'à atteindre les environs de Cracovie, ancienne capitale de la Pologne.
    Et durant toutes ces heures, tous ces jours, tous ces mois de détention, une pensée obsessionnelle ne le quitte pas : s'évader ! Minutieusement réfléchie, préparée, mise au point malgré tous les aléas que l'on peut imaginer, cette évasion prend forme. Jean Spolidor et son compagnon de route Robert Castéran se lancent sur les routes enneigées de l'Europe en guerre.

    Sur commande
  • Bien ciselée, une biographie « pure et dure » peut cependant s'avérer rebutante pour certains. Et il serait dommage d'abandonner en chemin un personnage aussi fascinant que l'abbé Suger. C'est pourquoi cet ouvrage se présente comme une biographie romancée et nullement ésotérique.
    L'abbé Suger de Saint-Denis fut LE personnage associé au développement du style gothique. Il sut exploiter son amitié avec le roi Louis VI, la position dominante de la basilique de Saint-Denis dans le royaume, et sa passion pour le travail des artisans. Mais pour y parvenir, il dut se heurter à d'autres personnages tels Bernard de Clairvaux et le jeune roi Louis VII, très influencé par son épouse, la sulfureuse Aliénor d'Aquitaine.
    Grand voyageur, de la Normandie à Rome, il repéra et comprit la relation entre la création architecturale et l'apport de lumière dans les églises, devenant ainsi l'apôtre de la lumière.
    Ancien de l'École HEC, Jean-Pierre Castelain s'est lancé dans l'écriture après une enrichissante carrière internationale, puisant son inspiration dans ses voyages.
    Auteur foisonnant, Suger de Saint-Denis, l'apôtre de la lumière est son dixième ouvrage aux éditions Amalthée

    Sur commande
  • « - Voyons, Henri, les voies de la justice sont impénétrables ! Pourquoi voulez-vous que je vous explique l'inexplicable ? On n'explique pas un jugement, Henri, on le subit, comme on reçoit ou la foudre ou l'héritage d'un lointain cousin d'Amérique. » La justice est chose précieuse ; c'est pourquoi elle coûte cher... » Henri Mercier, courtier d'assurances de son état, était un ami de l'auteur. Aussi lui confia-t-il les aventures et mésaventures rencontrées tout au long de sa carrière.
    Admirateur d'un des grands philosophes du XXe siècle, Pierre Dac, il s'en inspire, juge les juges et ne rassure pas les assurés.
    Tantôt drôles, parfois tragiques, souvent incroyables, ahurissants ou sinistres, ces récits satiriques sont de véritables fragments de la comédie humaine.
    Michel Laury est diplômé de l'Institut polytechnique de Grenoble, de l'Institut du pétrole, de l'École des sciences politiques et de l'Institut d'administration des entreprises. Il a occupé des postes de direction dans plusieurs entreprises industrielles et commerciales, puis dans le domaine de l'assurance. Il signe ici son neuvième ouvrage aux Éditions Amalthée.

    Sur commande
  • En ce début d'année 1917, le plus grand désastre de l'Histoire de la Grande Guerre se prépare en silence : l'armée française allait perdre les meilleures de ses unités.
    Où ? Sur un promontoire de trente-deux kilomètres de long et d'un dénivelé de deux cents mètres : le Chemin des Dames !
    Le Chemin des Dames, un si joli nom qui n'évoque que peine, mort et souffrance.
    Le 16 avril 1917, le général Nivelle y lance une offensive de front et de grande envergure. Cette attaque vouée à l'échec, se terminera dans un véritable bain de sang !
    « Je percerai où et quand je voudrai ! » avait-il annoncé. Il s'était accordé 48 heures, le carnage allait durer plus de trois semaines...
    Après trois ans d'instruction à l'École Royale de Gendarmerie de Bruxelles, Samuel L. Gabriel entame une carrière policière jusqu'à obtenir le grade d'Inspecteur Principal. Passionné par l'Histoire et plus particulièrement par la Grande Guerre, il se pose inlassablement la question : pourquoi être passé par le Chemin des Dames ? Après dix ans de recherches, il nous livre « Les condamnés de la route des dames », un roman en deux parties au coeur de 1917.

    Sur commande
  • Après l'échec de l'offensive du Chemin des Dames, une vague de ras-le-bol et de colère s'intensifie dans les rangs de l'armée française jusqu'à entraîner des mutineries.
    Pour y remédier, la justice militaire entend, en 1917, condamner à coup sûr et mener une répression exemplaire. Bons et mauvais soldats passent alors en conseil de guerre, comme des condamnés sur le bûcher, contraints de payer de leur vie des décisions parfois bien discutables.
    Mais suite à cette période de révolte et de répression, les biffins français repartent à l'assaut du fameux promontoire afin de parachever le labeur de leurs prédécesseurs.
    Après trois ans d'instruction à l'École Royale de Gendarmerie de Bruxelles, Samuel L. Gabriel entame une carrière policière jusqu'à obtenir le grade d'Inspecteur Principal. Passionné par l'Histoire et plus particulièrement par la Grande Guerre, il se pose inlassablement la question : pourquoi être passé par le Chemin des Dames ? Après dix ans de recherches, il nous livre « Les condamnés de la route des dames », un roman en deux parties au coeur de 1917.

    Sur commande
  • D'une chambre à l'autre

    Colombe Spitzer

    • Amalthee
    • 21 Novembre 2018

    « Elle n'avait pas souhaité connaître le sexe de l'enfant. À quoi bon ? Peut-on changer les rayures du zèbre ? L'annonce d'un quatrième garçon l'aurait peut-être déçue. Elle voulait se réjouir de la naissance d'un beau bébé en bonne santé, fût-ce un petit mâle. En revanche, éprouver une déception, si ténue fût-elle à l'annonce du sexe de son enfant l'aurait terriblement culpabilisée. » Toutes sortes de gens se côtoient dans une maternité, le monde de la naissance est une planète surprenante.

    Photographe de bébés pendant quinze ans, j'ai partagé les joies et les doutes des jeunes accouchées. D'une chambre à l'autre, j'ai vu naître des parents. J'ai regardé partir des petits d'hommes vers des destinées ô combien différentes.
    />
    Derrière chaque porte, l'histoire est unique, il n'y a pas de naissances ordinaires.

    Elles sont toutes extraordinaires.

    Photographe de bébés au sein d'une grande maternité pendant 15ans, Colombe Spitzer nous entraîne à la rencontre de ces hommes et de ces femmes devenus parents. Elle nous livre ici des histoires sincères et touchantes dans les coulisses du monde de la naissance.

    Sur commande
  • « Avez-vous déjà vu une fille comme elle ?
    Une fille pareille ne se voit pas, ne s'entend pas, ne s'écoute pas.
    Une fille pareille fait partie de nous, de notre côté le plus sombre.
    La jeune fille brune aux yeux marron, la pauvre, la faible appelez-la comme vous le souhaitez, mais souvenez-vous qu'au moins une fois dans votre vie vous avez été comme elle.»   Dans un récit bouleversant de sincérité, une jeune fille lutte de tout son être pour traverser les difficultés de l'adolescence. De la rupture au harcèlement, du courage à l'amour, découvrez l'intimité d'une auteure de quinze ans à coeur ouvert. Quelques mots suffisent parfois pour tout comprendre.
        Inspirée par sa propre expérience du collège, Alizée Franceschi a trouvé dans l'écriture une nouvelle manière de grandir. Victime de harcèlement scolaire, elle dépasse ici cette période difficile et publie, à 15 ans seulement, son tout premier livre aux éditions Amalthée.

    Sur commande
  • Mali sable et sang

    Elise Dorsière

    • Amalthee
    • 19 Décembre 2018

    « "C'est un fils", dit une des femmes en désignant un petit tas de chiffons posé sur le sable à côté du buisson. Élise, stupéfaite, voit le tissu palpiter doucement... Une femme le soulève en souriant : le bébé est nu, il essaie d'ouvrir les yeux ; son teint est encore rose pâle, sans les pigments d'un futur homme du désert... »   Lors d'un voyage au Mali, l'auteur découvre, au-delà de la diversité des paysages, des peuples et des cultures, la richesse des rencontres avec les gens de tous les jours, ceux des villes, des villages, de la brousse, du fleuve ou du désert. Un Targui lui offrira pudiquement son histoire et restera gravé dans son coeur.
      Sable des dunes, des berges du fleuve, des pistes et des rues, sang de la naissance, de l'excision, des guerres, des révoltes et des attentats, au fil du récit, des scènes de la vie et des anecdotes, les temps se mêlent. Temps du voyage, de l'écriture et de l'histoire.
        Née à Neuilly-sur-Seine en 1946, Élise Dorsière, après des études universitaires à la Sorbonne, enseigne les lettres classiques au lycée de Créteil, puis en Haute-Savoie. Depuis 2006, elle s'adonne au plaisir désintéressé de lire et d'écrire. Mali Sable et Sang, inspiré de sa propre histoire, illustre sa curiosité des peuples et des cultures du monde.

    Sur commande
empty