Scutella

  • "La Petite Sirène est avant tout une histoire racontant la tentative désespérée d'unir deux mondes que tout oppose : le monde marin et le monde terrestre, le monde païen et le monde chrétien, le monde de l'amour pour ce qui est différent et celui de l'amour normé. Aujourd'hui, et l'actualité naissante ne me contredira pas, l'Orient et l'Occident sont de ces mondes en mal de compréhension mutuelle. D'où ce choix de m'inspirer des arts décoratifs européens et de les mâtiner de merveilleux pour représenter le monde sous-marin, et de puiser dans les infinies richesses de l'art islamique pour décrire ce monde terrestre auquel la Petite Sirène aspire tant... » Joseph Vernot.
    Ce nouvel opus de conte pour adolescents et adultes, en français et en anglais, à paraître en novembre 2016, est accompagné d'une exposition miniature en théâtre de papier à destination du jeune public et d'une animation contée, présentées au prochain Festival de Bande dessinée d'Angoulême, au Comité des Jumelages.

    Sur commande
  • La plongée dans l'univers de ce conte féérique du XIXème et l'interprétation qu'en donne Ciou à travers Thumbelina, emmènent le lecteur à la découverte d'une peinture contemporaine, à l'acrylique et l'encre, qui ressuscite l'onirisme et la cruauté du monde d'Andersen dans un feu d'artifice de couleurs, de lumières et d'ombres, de détails inattendus qui vous hypnotisent littéralement : entrer dans l'univers de Ciou, c'est accepter le bouleversement émotionnel, les non-dits qui dérangent, l'ordre qui émerge du chaos, et un esthétisme hors normes.

    Sur commande
  • Peau d'âne

    Cécile Chicault

    • Scutella
    • 16 Novembre 2018

    Une version poétique, douce et magique du conte de fée Peau d'Ane !
    Mourante, une reine se fait promettre par le roi de ne prendre pour nouvelle épouse qu'une femme plus belle qu'elle. Mais la seule personne capable de rivaliser avec sa beauté n'est autre que sa propre fille, et le roi la demande en mariage.
    Pour échapper à cette union incestueuse et sur les conseils de sa marraine, la princesse demande à son père par trois fois, pour sa dot, des robes irréalisables.
    Cécile Chicault, inspirée par la magie de Peau d'Ane, reprend ici le texte écrit en vers pour donner sa version colorée et habitée d'un conte de fée du XVII.

    Sur commande
  • Un voyage sous-marin en résilience, composé au fil de la plume et de l'encre « C'était au mois de novembre. Je m'en souviens, car j'étais alors un tout jeune garçon pour qui les mois avant la Noël comptaient. Mon père était rentré bien avant la fin de la saison de pêche. Il n'avait donné aucun explication ».
    Un soir, en voulant embrasser ce père qui ne parle plus, ne bouge plus depuis son retour, le petit garçon est englouti par son énorme barbe, qui seule semble être restée vivante.
    Perdu dans cette toison aussi vaste et ondoyante qu'un océan, il part à la recherche du bateau de son père, aidé d'un hippocampe gouailleur. Au milieu des algues et des poissons, aux prises avec les pirates du Hollandais volant, hanté par le souvenir de sa mère restée au port, son voyage maritime le conduira sur le chemin qui ramènera son père vers les siens.
    Les grandes illustrations à l'italienne qui accompagnent ce récit sont envahies de laminaires flottantes, de longues chevelures et de vagues écumantes, entraînant le lecteur dans un voyage sous-marin composé au fil de la plume et de l'encre.

  • Les Pousines sont une grande fratrie qui vit dans un grand arbre creux. Les aînées, Amaranthe et Théophanie s'occupent des plus jeunes et donnent un semblant d'ordre à ce joyeux bazar. Bisbille, notre héroïne, est la plus jeune et la plus colérique.
    Bisbille se lève de très mauvaise humeur car aujourd'hui, c'est l'anniversaire de sa soeur Pétronille. Alors que chaque pousine s'attèle aux préparatifs de la fête, Bisbille cherche à attirer l'attention en multipliant les bêtises. Mais son stratagème se retourne contre elle et elle est mise à l'écart.
    « Bisbille, tu es épouvantable ! ».
    Triste et vexée, Bisbille décide de fuguer. Tant pis pour la fête, tant pis pour Pétronille, tant pis pour ses soeurs ! Elles seront bien tristes de sa disparition, bien fait pour elles !
    C'est ainsi que Bisbille file en douce, baluchon sur l'épaule, bien décidée àne plus jamais revenir...

empty