Des Femmes

  • Brise et rose

    ,

    Un conte de George Sand pour sa petite fille Aurore, une histoire d'amour entre la brise et les roses.

    « Quand j'étais enfant, ma chère Aurore, j'étais très tourmentée de ne pouvoir saisir ce que les fleurs se disaient entre elles. Mon professeur de botanique m'assurait qu'elles ne disaient rien : soit qu'il fût sourd, soit qu'il ne voulût pas me dire la vérité, il jurait qu'elles ne disaient rien du tout. Je savais bien le contraire. » G.S.

  • « L'histoire d'Ariane, je l'ai cherchée dans mon enfance et mon adolescence, je me suis identifiée à elle, à sa solitude au milieu d'une famille bourgeoise... En écrivant son histoire, j'ai aussi rencontré Thésée. Je m'aperçois maintenant que je l'avais toujours accepté comme héros, c'est seulement en écoutant la voix d'Ariane que j'ai compris qui il était. [...] Ce qui m'a surprise, c'est que le Thésée que tu as dessiné est exactement celui que je voyais, moi. Il a, à la bouche, exactement le pli que j'imaginais. » A.T.

    « Oui, c'est une bouche faible et cruelle, avec une moue méprisante. Thésée est beau, mais sur son visage on entrevoit déjà la fêlure qui le portera plus tard au désastre. » N.H.

empty