Calmann-levy

  • Après avoir suivi dans le premier tome les aventures de Paran Ganoes, Torc et des brûleurs de pont sur le continent de Genabackis, La Porte de la Maison des Morts se concentre désormais sur le problématique continent des Sept Cités placé sous la domination de l'Empire malazéen. Au sein du Désert Saint de Raraku, la prophétesse Sha'ik et ses fidèles préparent la guerre sainte annoncée par la prophétie connue sous le nom de Vent de Tempête. D'une ampleur jamais vue, tant par sa taille que par sa sauvagerie, ce maelstrom de fanatisme et de folie guerrière va entraîner l'Empire malazéen tout entier dans un des conflits les plus sanglants de son histoire, changeant les destinées et donnant naissance à des légendes...
    Avec Le Livre Malazéen des Glorieux Défunts, Steven Erikson a puisé dans ces connaissances en anthropologie et en archéologie pour nous proposer une immersion totale dans un monde plein de bruit et de fureur d'une incroyable véracité. Légions de dieux, mages, dragons et humains vivent et meurent dans ce chef d'oeuvre de la fantasy guerrière.

  • Suite à une trahison, l'armée du royaume de Parse est défaite par ses ennemis traditionnels, les Lusitaniens. Seuls le jeune Arslân, l'héritier du trône, Daryun, un général demeuré fidèle et Narsasse un ex-stratège militaire retiré dans la campagne avec son disciple Eram parviennent à s'enfuir. Ils seront bientôt rejoints par Guibu, un musicien errant, Alfrid, l'héritière du pays des voleurs qui s'est entichée de Narsasse, et la magnifique Farangis, prêtresse dévouée dès sa naissance à la protection d'Arslan.
    Décidé à reconquérir le trône, Arslân et ses amis devront se battre contre celui qui s'est proclamé seul héritier légitime : Hirumes, le Chevalier au Masque d'argent. Ainsi débute une longue et pénible lutte pour Arslân, ce jeune homme de 14 ans n'aimant pas la guerre mais qui va chercher à libérer son pays de l'esclavage et à briser le carcan de l'aristocratie...
    Une des grandes épopées de la fantasy japonaise, pleine de rebondissements, de complots, de secrets de famille enfouis qui ressurgissent soudain au grand jour. Face au succès que la série a rencontré, son éditeur Kadokawa en a tiré un manga en treize volumes, deux films et des OAV.

  • Le mécontentement gronde dans le vaste Empire malazéen ; des décennies de guerres interminables, de purges, de querelles intestines et de heurts avec Anomander Rake - le seigneur de Lunerre - et ses mystérieux Tiste Andii ont fini par saigner à blanc les innombrables États vassaux qui le constituent. Même les légions impériales, depuis longtemps rodées aux effusions de sang, aspirent à quelque répit. L'autorité de l'impératrice Laseen demeure pourtant absolue, garantie par les redoutables assassins de la Griffe.

  • sur le continent des sept cités placé sous la domination de l'empire malazéen, au sein du désert saint de raraku, la prophétesse sha'ik et ses fidèles ont engagé la guerre sainte annoncée par la prophétie connue sous le nom de vent de tempête. d'une ampleur jamais vue, tant par sa taille que par sa sauvagerie, ce maelstrom de fanatisme, de puissance magique et de folie guerrière entraîne les forces malazéennes dans un des conflits les plus sanglants de leur histoire. changeant les destinées, donnant naissance à des légendes, il trouvera cependant face à lui une résistance imprévue, la chaîne des chiens de coltaine... avec le livre malazéen des glorieux défunts, steven erikson a puisé dans ses connaissances en anthropologie et en archéologie pour nous proposer une immersion totale dans un monde plein de bruit et de fureur, d'une incroyable véracité. légions de dieux, mages, dragons et humains vivent et meurent dans ce chef d'oeuvre de la fantasy guerrière. v.o. : deadhouse gates (2000) traducteur : minos hubert illustrateur : alain brion

empty