Pharos

  • La justice m'a tue(r), c'est ainsi que pourraient s'exprimer d'une seule voix les accusés innocents d'outreau, et en même temps qu'eux le choeur immense de tous les innocents bafoués par une justice machinale au sens propre du terme. Une justice-machine dont les rouages s'emballent, une justice-machine
    devenue infernale dès lors qu'elle s'est déshumanisée.
    QUE S'EST-IL RÉELLEMENT PASSÉ À OUTREAU oe
    Jean-Marie Viala met en lumière le fonctionnement incongru du pouvoir judiciaire en France en commençant par l'absence totale de pouvoir des avocats au cours d'une enquête judiciaire, le "no man's land" que constitue la garde à vue, l'inexistence des droits de la défense. Jean Marie Viala en appelle à une "vraie réforme" qui n'aurait "rien à voir avec le système anglo-saxon". Chacun d'entre nous aimerait en effet comprendre pourquoi et comment un magistrat a pu ainsi s'acharner sur 14 innocents, pourquoi et comment des accusations ont pu être prises à la lettre, pourquoi et comment a pu s'échafauder et être prise au sérieux sans preuve aucune une thèse invraisemblable sur un réseau pédophile. Comment la justice en France est-elle devenue cette «..grande muette..» qui reste sur son quant à soi et s'ancre dans une intime conviction..!

empty