Leo Scheer

  • Découvrez Les sept péchers capitaux de la justice française, le livre de Jean-Claude Magendie

    Sur commande

  • USA Patriot Act est un acronyme dont la signification est : «Unir et renforcer
    l'Amérique en fournissant les outils nécessaires à l'interception et à l'obstruction
    du terrorisme.» Le 25 octobre 2001, six semaines après les attentats du
    II-Septembre, le Congrès et le Sénat américains approuvent à une écrasante
    majorité - et sans débat - un corpus de lois d'exception. Présentées dans un
    discours à la fois prolixe et abscons et inspirées par une atmosphère de peur
    et de paranoïa, ces lois rebutent jusqu'au lecteur légiste. Sous prétexte d'accroître
    la sécurité des citoyens, l'USA Patriot Act, qui comporte plusieurs articles
    anticonstitutionnels, restreint sévèrement les droits civiques et entrave les libertés
    individuelles : généralisation de la surveillance (jusqu'aux listes de lectures des
    usagers des bibliothèques publiques et universitaires) ; suspicion de principe
    envers les idées. À l'aune de l'Act, toute opinion critique est considérée comme
    une prise de position «antipatriotique». L'USA Patriot Act constitue l'exacte
    contrepartie «domestique» (intérieure) des campagnes de sécurisation extérieures
    (ou «guerres préventives») conduites par les États-Unis. C'est, en acte, l'inique
    «nouvel ordre mondial» prédit par Ronald Reagan.


    Sur commande
empty