Francois-xavier De Guibert

  • Raoul Béteille est magistrat : c'est à ce titre qu'il a été conseiller technique de Pierre Messmer, puis de Jean Foyer. Plus tard, procureur général de la Cour de sûreté de l'Etat, il a été choisi par Alain Peyrefitte, garde des Sceaux, pour être auprès de lui directeur des affaires criminelles et des grâces, et bâtir la loi Sécurité et liberté. Ministre lucide, Alain Peyrefitte voyait déjà venir ce qui crève aujourd'hui les yeux de tout le monde et fait tellement souffrir la France que même les ennemis de la politique sécuritaire sont maintenant obligés de faire semblant d'en avoir une. En 1981, François Mitterrand et Robert Badinter sabordent tout de suite Sécurité et liberté et révoquent Raoul Béteille qui s'engage dans l'action. En 1993, il est élu député de la Seine Saint-Denis (Épinay-sur-Seine) et lutte sur le terrain contre l'injustice, c'est-à-dire contre l'absence ou la perversion de la justice. De l'injustice est ainsi l'ouvrage de quelqu'un qui sait de quoi il parle et veut s'adresser au citoyen pour lui expliquer, d'abord, ce qui se passe au Palais , voire dans ses coulisses. On comprend aussi pourquoi trop de politiques se trompent quand ils s'avisent de toucher à ce domaine essentiel. Tout est passé en revue, des erreurs de la politique judiciaire actuelle à la nécessité absolue de réformer profondément la justice des mineurs, aux questions qu'on est en droit de se poser quant à l'abolition de la peine de mort, en passant, bien entendu, par la folie de ceux qui, sous couleur d'indépendance, tentent de mettre en place un gouvernement des juges.

    Sur commande
empty