Fabrique

  • Raphaël Kempf, avocat connu pour sa défense des manifestants et gilets jaunes victimes de violences policières ou de la répression judiciaire, propose dans ce volume un court pamphlet historico-juridique accompagné de la réédition d'articles publiés en 1898, notamment par Léon Blum et l'anarchiste Émile Pouget, contre « les lois scélérates » votées à la fin du xixe siècle. La relecture de ces textes est aujourd'hui fondamentale : l'arbitraire des gouvernements de la IIIe République contre les anarchistes n'a rien à envier au président Hollande décrétant l'état d'urgence contre les musulmans ou les militants écologistes, non plus qu'à Macron et Castaner enfermant de façon « préventive » des gilets jaunes avant qu'ils ne rejoignent les manifestations.

  • le dr chariot est de ceux qui sont régulièrement appelés dans les commissariats de paris et de banlieue, dans les locaux de la gendarmerie ou à l'hôpital, pour déterminer, comme le veut la loi ; si l'état des " gardés à vue " est compatible avec le maintien dans les locaux de police.
    il relate son expérience sous forme de courtes vignettes cliniques, organisées avec les têtes de chapitre les plus prosaïques : menottes trop serrées, boulettes de cocaïne, traces de coups, diabète, méthadone, violences conjugales, âge osseux, secret professionnel... chemin faisant, les questions émergent : et si la garde à vue était passée entièrement aux mains de la police, le contrôle judiciaire n'étant qu'une formalitéoe et si son but théorique était souvent détourné pour en faire une fin en soi, une sanction ? et si cette plongée dans l'obscurité était un moyen de rendre un suspect plus malléable, plus disposé aux aveux ? dans cet univers, le médecin est tout à la fois et pour une nuit garde-fou, témoin, confident et soignant.
    attentif au respect des règles, il rédige sur ses genoux des rapports essentiels, il fait l'interprète, il prend des risques calculés, et même, souvent, il est fatigué.

empty