Elzevir

  • Michel Berthod a eu le privilège d'accueillir au cours de sa vie professionnelle les plus grands noms de la chanson francophone : Léo Ferré, Georges Moustaki, Maxime Le Forestier, Bernard Lavilliers, Graeme Allwright , Charles Trénet, Gilles Vigneault. Des auteurs-compositeurs-interprètes parfois moins connus mais tout aussi talentueux : Anne Vanderlove, Julos Beaucarne, Georges Chelon, Angélique Ionatos, Hubert-Félix Thiéfaine, Jacques Bertin, Valérie Ambroise ; des humoristes de grande classe : Raymond Devos, Jacques Villeret. Et tant d'autres !
    Il les a accompagnés le temps d'un concert ou d'un séjour sur les bords du lac d'Annecy.
    Dans ce livre l'auteur raconte sous forme d'anecdotes illustrées de textes de l'époque, ces rencontres d'amitié et de sincérité.
    « Ces femmes et ces hommes de coeur m'ont donné beaucoup, écrit-il, aussi, je pouvais bien, à travers ce livre, rendre hommage à ces amis d'un soir. » La préface signée Alain Meilland, co-fondateur du Printemps de Bourges dit avec justesse que l'artiste arrive sur scène avec deux sacs « l'un pour donner et l'autre pour recevoir ».

  • Le détenu et ses droits

    Jean Detienne

    • Elzevir
    • 14 Septembre 2012

    " Mis à part les éclats éphémères des médias, la prison est un monde de silence. Les détenus sont les premiers à se taire. Leur tranquillité dépend de leur silence. ".

    Cet essai mesure l'écart qui existe entre l'encadrement juridique (théorique) des droits des prisonniers et l'application pratique. Le problème est évoqué sous l'angle du droit belge. Il décrit le fonctionnement de l'institution pénitentiaire, sa mauvaise gestion, et le comportement du personnel pénitentiaire. Il se livre également à une critique d'un Etat (et des cours et tribunaux) perdant peu à peu de vue la valeur humaine du citoyen incarcéré au profit de la multiplication des prisons et de la gestion matérielle du problème. Un essai qui va au coeur de la question pénitentiaire et qui explore en profondeur les conséquences dramatiques de certaines décisions.

  • Le silence des autres

    Viviane Tosar

    • Elzevir
    • 21 Janvier 2011

    Ce témoignage pique au vif les préjugés. Il est une fenêtre qui s'ouvre sur des enfants sans parole, où l'on découvre leur proximité, leur capacité à grandir et à s'ouvrir aux autres grâce à une équipe soignante attentive.
    Plongé dans la vie quotidienne de cette équipe, le lecteur chemine au gré de ses écueils, de ses espoirs, et côtoie l'intelligence apportée par chacun au bénéfice de tous.
    Ce récit bouleverse par la force de la relation humaine avec ces « autres silencieux » dont on apprend à percevoir l'intelligence et la joie de vivre, avec et malgré le handicap.
    « Alors, s'il s'agit d'un témoignage, il ne témoigne que de la fécondité de la relation humaine, et de nos inaptitudes partagées en ce domaine. »

empty