Arkhe

  • C'est un fait : nous sommes devenus des loques humaines, incapables de faire autre chose que de « scroller » une quantité invraisemblable de contenu par jour. Des loques aux habitudes de « nouveaux riches » à grand renfort de chauffeurs privés, cuisiniers personnels, cinéma à la demande et appartements luxueux, des habitués de la commodité qui ont tout à portée de doigt, maintenant, tout de suite.
    En nous facilitant la vie, quelques entreprises technologiques ont généré d'énormes fortunes pour un très petit nombre de personnes. Cette poignée d'entrepreneurs technophiles affiche pour mission de créer un « impact » sur cette terre : ils veulent « bâtir l'avenir de la mobilité », « redéfinir les frontières de l'humain », « connecter la planète »... Avec, in fine, ce fameux « monde meilleur », leitmotiv principal d'un nouveau culte qui nous promet bonheur, paix, justice et vie éternelle, non pas au paradis dans un futur lointain, mais bien sur terre, ici, et maintenant.

  • Qui a été confronté à la justice ou s'intéresse aux affaires judiciaires a parfois le sentiment d'une gigantesque loterie.
    D'un juge à un autre, d'un tribunal à une cour d'appel, l'appréciation des faits fait pencher la balance d'un côté ou de l'autre. Au fil des affaires de moeurs, d'endettement, d'animaux domestiques récalcitrants, de picrocholines querelles de voisinage ou de grands scandales publics, Pascale Robert-Diard déshabille les juges, avec ironie et légèreté. Elle révèle, à travers leurs dilemmes et leurs combats, la part insoupçonnée d'humanité de ces personnages emblématiques de la justice.
    Que les justiciables soient précaires, stars du football, du cinéma ou de la politique, Pascale Robert-Diard démontre l'existence d'une « part du juge », véritable marge d'imagination et de création. Plongez-vous dans cette série de chroniques mordantes : elles retracent l'évolution de la justice face aux moeurs et offrent un panorama inédit de la société française.

    Sur commande
empty