Vie pratique & Loisirs

  • Les impacts négatifs de nos choix économiques et sociétaux sur l'environnement font l'objet d'une prise de conscience collective. Au coeur de ces questionnements de nos modes de vie, la préservation du vivre ensemble... au profit d'un monde certes plus frugal, mais solidaire.

    En mai 2019 le Pacte civique, collectif citoyen, lancé il y a une dizaine d'années, a produit une invite sur « le choix de la sobriété », tant elle entretient des rapports essentiels avec la question écologique.
    Une série de contributeurs (plus de 25) - philosophe, élu communal, juriste, entrepreneur, citoyen, engagé ou non, universitaire, représentant d'association, cadre d'entreprise, en reconversion, etc. - ont été conviés à réagir à cette notion, en la confrontant à leur expérience de vie, professionnelle, personnelle. Ils et elles indiquent avec franchise des choix de sobriété qu'ils ont mis en action très concrètement.
    Leurs propos, ainsi rassemblés, mis en regard les uns avec les autres, explorent et confrontent les multiples dimensions de la sobriété : philosophique, individuelle, collective, politique...
    Ce livre propose un débat stimulant. Il est une invitation à y puiser des ressources pour prendre part aux changements annoncés et y coopérer.

  • Chacun est prompt à donner son avis sur le « statut » des cheminots... mais que font-ils vraiment ? Le sait-on ? Cet ouvrage est une plongée passionnante dans le quotidien de leur travail.
    Raconter le travail des cheminots Dans le débat public, il est beaucoup question du statut des cheminots, des grèves, d'endettement, de la fermeture de gares... Il y a pourtant toujours un grand absent : le travail des gens du rail tel qu'ils le font et le vivent au quotidien, et ce qu'ils mettent d'eux pour que, jours et nuits, les trains circulent. En une trentaine de récits, cet ouvrage plonge au coeur du travail, aux guichets, dans les bureaux, en gare, sur les voies, dans les trains... formant une mosaïque de textes qui nous font voyager dans l'univers fascinant du train.
    La culture cheminote Rassemblant les récits par métiers, les chapitres seront introduits par des courts récits centrés sur le parler cheminot. Car chaque métier a son appellation ! « Pieds fins », « Bras morts », « Araignées de fourgon » et « Fromage blanc » ne sont qu'un échantillon d'une vaste culture dont témoignent la plupart des textes réunis dans cet ouvrage. Une culture profonde, facteur d'union, qui rime avec service public et solidarité.

    Sur commande
  • Que diriez-vous de la vie de couple ? « À deux, c'est mieux ! » C'est ce que déclare un grand nombre de couples. Cependant, c'est loin d'être toujours simple. À chaque couple son histoire, ses certitudes, ses bonheurs et ses projets. mais aussi ses doutes, ses conflits et ses questionnements. À l'heure du zapping et du jetable, conjuguer le verbe aimer sur le long terme semble parfois relever du pari impossible.

    Ce livre n'offre pas de solutions toutes faites pour réussir sa vie à deux. En revanche, il suggère un cheminement qui respecte l'originalité de chaque couple. Il indique des repères, propose des questions pour construire une vie commune, précise des pistes pour mieux se connaître, dialoguer ou désamorcer les conflits. Un livre pour inventer son histoire amoureuse.

    Sur commande
  • Ce livre se veut une contribution à l'écriture d'une histoire singulière. L'histoire du champagne au-delà de quelques stéréotypes, est largement méconnue. Souvent considéré comme un vin à part, le champagne occupe de fait une place originale, il est le vin français qui a acquis la plus grande notoriété mondiale. Les consommateurs en connaissent les principales marques, les amateurs s'intéressent aux procédés de sa fabrication mais qui connaît son histoire ? Qui sait que sa qualité actuelle est le fruit d'une histoire humaine extrêmement intense qui mobilisa l'ensemble des viticulteurs, et tous les acteurs la filière, de sa fabrication jusqu'à son négoce.

  • Comment vivre les échecs sans culpabilité excessive et sans fuir pour autant sa propre responsabilité ? Ce qui nous arrive, est-ce forcément notre faute ? Sommes-nous responsables de ce qui s'est passé ? Telles sont les questions qui nous assaillent quand survient un événement fâcheux.
    Au fond, d'où vient cette culpabilité originelle qui nous dérange ? Gérard Israël, Daniel Sibony et Paul Valadier proposent une voie : prendre appui sur l'échec pour rebondir.

    Sur commande
  • « Trop cher », c'est la réponse donnée à ceux qui demandent une meilleure prise en charge des besoins sociaux : mieux manger, mieux se soigner, être aidé dans la vieillesse et le handicap. Une société plus solidaire et plus juste mais aussi moins vorace en ressources et moins polluante est-elle économiquement possible ?

    Une nouvelle catégorie d'entreprises se dessine : les entreprises sociales et écologiques. Leur objet premier est de mettre l'efficacité économique au service de l'intérêt général : elles recherchent en premier l'impact social et écologique positif, assorti d'une viabilité économique, et mettent en place une nouvelle gouvernance adaptée à ces objectifs. Partant des besoins fondamentaux de tout un chacun ? se nourrir, se loger, se déplacer, économiser les ressources, financer les activités ? le livre nous accompagne à la découverte d'entreprises d'aujourd'hui qui proposent des réponses vertes à ces défis.
    Plutôt que les habituelles injonctions à des comportements vertueux dans le domaine écologique, le livre propose d'entrer dans l'histoire de ces entreprises novatrices combinant le renforcement du lien social et la préservation (parfois la restauration) du capital naturel, sans passer pour autant sous silence leurs tâtonnements et leurs erreurs...
    En s'appuyant sur ces récits, les auteurs proposent d'intensifier et de développer ces nouvelles pratiques pour que chaque citoyen puisse s'en emparer et réussir le défi du XXI e siècle : permettre l'accès de tous à une société du bien-vivre et la sauvegarde de la planète.
    Un ouvrage grand public programmé pour les quatrièmes journées de la Transition citoyenne (23-24 septembre).

    Sur commande
  • Ayant parcouru l'Est du Congo-RDC durant trois mois, Louis Guinamard tente d'appréhender le phénomène du viol en s'appuyant sur le parcours de femmes qui en ont été victimes. A travers leur témoignage, il s'attache à éclairer l'importance et la place de cette pratique, ses implications, ses tenants historiques, sociaux, éthiques, moraux ainsi que ses conséquences.

  • Un journaliste du Monde et un élu parisien impliqué dans le dossier olympique révèlent les pratiques novatrices qui libèrent le sport de son asservissement marchand et de sa simple dimension de loisir.
    Des dizaines de millions de personnes pratiquent un sport. Ils sont écoliers, collégiens, lycéens, salariés ou retraités, pratiquants occasionnels ou très réguliers, licenciés ou non. Certains en font simplement par plaisir, pour se détendre, ou dans le souci d'une bonne hygiène de vie. D'autres sont férus de compétition, ils pratiquent le sport de haut niveau, ils sont éducateurs, professeurs, bénévoles. le sport est pour eux un moyen de s'affirmer et de s'émanciper. Pourtant, la vision dominante du sport est souvent morcelée et « marchandisée », réduite à l'état de loisir permettant de récupérer du stress du travail, limitée à un divertissement consumériste ou envahie par des intérêts financiers qui le dénaturent.
    La Maire de Paris soutenue par une large majorité d'élus parisiens de toutes tendances politiques et encouragée par l'opinion favorable des citoyens (63%) va présenter la candidature de Paris à l'organisation des Jeux olympiques de 2024. Cette candidature sera officialisée en septembre 2015. En 2016, la France organisera l'Euro de football. Et le même été, dans la foulée, le Brésil accueillera les Jeux olympiques d'été. A l'heure du sport spectacle, à l'heure du sport marchand, ces trois événements font cependant débat. Plus largement, quelle place accorder au sport dans la société ?
    Comment le rendre accessible à toutes les couches de la population ? Comment maîtriser au mieux son évolution et ses potentielles dérives ? En définitive, quel sens lui donner ?
    Affrontant ces questions et s'appuyant sur ces pratiques novatrices et pionnières qu'a su inventer le mouvement sportif dans sa diversité, ce livre propose vingt raisons d'agir pour libérer le sport de l'étau marchand et utilitariste qui l'enserre. Vingt raisons d'agir pour que le sport soit vraiment synonyme d'émancipation.

  • Cuisiner et manger sont des activités universelles. Quoi de plus humain que de préparer des mets, de les proposer à la dégustation de ses invités ? Ce livre de cuisine propose 54 recettes résultant d'une expérience singulière : depuis trois ans, l'association « Le goût de l'autre », propose chaque mois à une vingtaine de personnes, étrangers d'origine diverses et Français, de se réunir pour un diner partagé. La règle de ses agapes est simple : hors d'oeuvres et desserts sont l'affaire des convives français, l'apéritif et le plat principal sont préparés à chaque fois par l'un des convives étrangers qui fait découvrir alors un peu de son pays. De l'échange des saveurs nait la curiosité pour l'autre, pour son parcours, son histoire, sa culture.
    Ainsi chaque diner est une promesse de voyage et d'échanges. Le temps d'une soirée, autour d'une table, chacun découvre « le goût de l'autre » tout en appréciant des plats toujours différents.
    Ce livre prolonge et témoigne donc de ces échanges avec 18 idées de diners constitués de 54 recettes du monde entier faciles à réaliser. Il invite le lecteur cuisinier à les servir tels que présentés dans l'ouvrage ou bien bousculer, ou les mélanger à sa fantaisie les recettes pour constituer des menus variés. On pourra ainsi « voyager » en famille au quotidien, donner des couleurs et d'autres saveurs aux diners entre amis et pourquoi pas, prendre le relai de cette démarche conviviale initiée par l'association « Le goût de l'autre ». Les plats d'existence délicieusement hospitaliers proposés sont agrémentés de portraits de leurs auteurs.

    Sur commande
  • Inventer sa retraite ! Vaste et beau projet lorsque celui-ci a été mûri et préparé.
    Mais lorsque la retraite arrive par surprise, de façon insidieuse, comment l'affronter ? Comment lui donner un contenu, un sens ? Guy Villaros, chirurgien, est placé brutalement à la retraite après un accident cérébral. Comme un grand nombre de retraités d'aujourd'hui, il doit faire face, du jour au lendemain, à des questions qu'il pressentait sans les avoir jamais prises en compte. Que faire de ce temps libre ? Comment poursuivre une vie sociale ? Que devient le couple ? La relation avec les enfants ? Son témoignage est tonique et rafraîchissant.
    Sans rien cacher des difficultés liées à cette période de la vie, Guy Villaros sait aussi en souligner la nouveauté et la richesse aux plans personnel, social et spirituel.

    Sur commande
  • Le scandale de l'amiante a laissé des traces qui ne sont pas encore effacées et dont le grand public est généralement informé. En revanche, il ignore le plus souvent qu'aujourd'hui, parfois à sa porte, d'autres produits toxiques émanant des activités industrielles empoisonnent des salariés et, parfois, la population environnante.

    Environ 13,5 % de salariés en France seraient exposés à un ou plusieurs facteurs cancérogènes au cours de leur activité professionnelle, soit environ 2 370 000 salariés. Parmi ces polluants figurent les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), des constituants naturels du charbon et du pétrole, émis lors de la combustion incomplète de matières organiques telles que les carburants, le bois, qui concerneraient près de 1,6 million de salariés en France, plaçant les HAP en tête des composés responsables de cancers professionnels. Même si ces chiffres sont connus des experts, le scénario qui s'est déroulé pour l'amiante est en train de se renouveler : alors que la prévention en matière d'exposition à ces produits devrait être prioritaire, c'est le manque ou l'insuffisance de protection, le déni des employeurs, le recours à la sous-traitance pour effectuer les tâches les plus exposées, les difficultés de reconnaissance en maladies professionnelle qui dominent... Va-t-on continuer à jeter un voile discret sur ce fait qui concerne la vie de centaines de milliers de salariés ou agir résolument avec tous et au grand jour pour mettre en place des actions de prévention et de soins à la hauteur du danger ?

    Sur commande
  • Sur commande
  • Paradoxe : les déserts ruraux progressent pendant que la course à la surproduction agricole affiche ses dérives les plus visibles : vaches folles, pollution de l'eau, érosion des sols.
    Doit-on se contenter de gérer ces tendances ou faut-il inventer une nouvelle alliance entre la terre et les humains ? Telle est la question à laquelle répond cet ouvrage.
    Pour comprendre les mutations du monde rural, l'auteur met en rapport les trois sources de sens d'une civilisation paysanne révolue : la terre, le travail et la religion. Taries par une exploitation sans mesure ou par une trop grande négligence, celles-ci se perdent aujourd' hui dans la surenchère ou l'abandon, le chômage ou le stress, les sectes ou les intégrismes.
    La vitalité de l'espace rural s'en trouve menacée. Pourtant, une nouvelle alliance avec la terre est possible faite de réseaux entremêlant le rural et l'urbain autour de valeurs de solidarité, de partage et de respect.
    Appuyées sur une connaissance fine du terrain, les réflexions et propositions de cet ouvrage aideront les acteurs du monde rural mais aussi les urbains à tracer les sillons d'une nouvelle culture et à dessiner les champs de l'avenir.

  • La liberté sexuelle est-elle sans limites ? Toute promesse de fidélité est-elle dépassée par l'impératif de jouissance ? Que devient la liberté sexuelle dans un couple qui peut désormais durer cinquante ans ? [...]

    Sur commande

  • comment reprendre goût à la vie quand on a traversé une épreuve ? comment revenir à la vie après une rupture, un deuil, un malheur ? peut-on quitter la souffrance pour aller à nouveau au grand large et réinventer le bonheur ? pour alain houziaux, c'est tout à fait possible, et c'est le chemin qu'indique la résilience, cette aptitude à tirer parti de l'épreuve.
    cette dynamique ouvre à l'espérance, même si elle ne se confond pas exactement avec celle de la foi chrétienne. en effet, pour maurice bellet, la foi, c'est la confiance dans une parole bonne, la parole d'un autre ; elle nous délivre de la tristesse et des embûches de la volonté de puissance. pour revenir à la vie, il faut accepter de vivre dans un entre-deux, précise daniel sibony. il faut produire de la vie avec ce qui est arrivé, ce mélange de bien et de mal, de rappel et d'oubli du passé.
    pour albert jacquard, retrouver le goût de vivre suppose la rencontre de l'autre, la faculté de faire des projets. mais nous avons aussi le droit d'être tristes, et nous pouvons trouver une forme de sérénité à l'accepter. la collection questions de vie est dirigée par alain houziaux. elle édite les conférences qu'il organise au temple protestant de l'etoile à paris.

    Sur commande
empty