Sciences humaines & sociales

  • Oblik N.5 ; liberté, égalité, sororité ; 50 raisons de devenir féministe (ou de le rester) Nouv.

    "Liberté, Egalité, Sororité. 50 raisons de devenir féministe (ou de le rester)".
    Ça fait combien de siècles déjà que les femmes réclament qu'on ne les prenne plus pour des potiches et des boniches ? Combien de décennies qu'elles rongent leur frein pour obtenir le droit, le vrai droit - pas celui des lois de papier - de suivre les mêmes études, d'exercer le même métier, de gagner le même salaire, de bénéficier des mêmes loisirs, de recevoir les mêmes prix aussi quand leur talent est éclatant ? Et combien de temps encore devront-elles supporter d'être considérées comme des corps en libre-service par ceux dont la force brute est le seul langage ? Le combat pour l'égalité ne date pas d'hier bien sûr. Mais dans la foulée du mouvement MeToo et à la surprise de militantes moins jeunes parfois, une nouvelle génération de féministes a surgi qui rue dans les brancards avec des slogans qui claquent, parfois crus. Des images qui vont droit au but sans pudeur superflue.

    A découvrir également dans ce numéro :

    Une BD sur l'impact de la mondialisation sur l'environnement : « La mondialisation détruit-elle l'avenir ». Texte de Sébastien Jean et Isabelle Bensidoun du Cepii (Centre d'études prospectives et d'informations internationales) / illustration d'Enzo.
    La France racontée par ses paysages. Texte de Vincent Grimault / illustration de Jérémie Fischer.
    Un sujet sur la chasse et la biodiversité (dans les coulisses de la chasse).
    Un portfolio (sujet photo).

    La couverture de ce numéro est signée Lucrèce Andreae (autrice de la BD "Flipette et Vénère", également réalisatrice et scénariste, notamment du film d'animation "Pépé le morse" qui a remporté le César du meilleur court métrage d'animation en 2018).

  • Pendant le confinement, la nature s'est ébrouée, le ciel est redevenu bleu. Et nous avons trouvé ça beau, apaisant. Pourquoi ne pas continuer sur cette lancée ? Pourquoi ne pas écouter la voix de Greta et de tous ses followers qui nous demandent de ne plus abîmer la Terre ? Voici cinquante leçons de rattrapage pour tous ceux qui ont raté le cours d'écologie.

  • Le dossier de ce 3e numéro d'Oblik portera sur "Tout ne va pas si mal : 50 raisons d'espérer" (après "Les Français ne sont pas ceux que vous croyez" dans le 2e numéro et "Manuel de survie contre les idées reçues" dans le 1er numéro qui a remporté un grand succès en librairie).

    Sur commande
  • Les enjeux territoriaux liés à la santé touchent à divers domaines - socio-économiques, culturels et environnementaux (accès aux services de base, exposition aux pollutions et risques, alimentation, sécurité, qualité de l'habitat...), et s'inscrivent au coeur des politiques d'aménagement : équité d'accès à l'offre de soins, aménités environnementales, sensibilisation des citoyens et usagers très attentifs à cette dimension de leur cadre de vie. Ce septième Points Fnau vise, à travers articles de fond et travaux d'agences d'urbanisme, à aborder de manière transversale les enjeux de la santé dans l'urbanisme et l'aménagement, et la manière dont ils nourrissent les politiques territoriales.

    Sur commande

  • le mil, 1000 en espagnol ou movimiento iberico de liberacion, est connu avec la campagne de solidarité et surtout, après l'exécution de l'un de ses membres, salvador puig antich, le 2 mars 1974.
    ce dernier sera souvent présenté comme un martyr de la lutte contre la dictature. la réalité est bien plus complexe, l'histoire même du mil fait voler en éclat ce cliché consensuel et réducteur du groupe antifranquiste. liée à l'émergence d'un mouvement ouvrier radical à barcelone et à la contestation qui a secoué le monde à la fin des années 1960, son action se traduit par une volonté d'amener un soutien concret aux luttes et de publier à la fois des analyses sur ces dernières et des textes oubliés de la gauche communiste européenne très critique avec le stalinisme et le marxisme léninisme.
    derrière les hold-up et les publications, c'est aussi une aventure humaine oú l'amitié va au delà du politique. en même temps qu'ils forgent le mil, les acteurs apprennent à vivre en rupture avec le mode de vie dominant. c'est l'apprentissage du combat politique et de la clandestinité avec son lot de certitudes, de questions, avec ses moments de joie et ses dangers. une tranche de vie avec un désir farouche de se construire en hommes libres.


    Sur commande
  • L'Upcycle est la suite très attendue de Cradle to Cradle, l'un des manifestes d'écologie les plus fondamentaux de notre époque. Durant les 15 années qui ont suivi la parution de cet ouvrage, W. McDonough et M. Braungart ont poursuivi sur leur lancée, mettant ces principes en pratique non seulement auprès de multinationales, mais également d'États comme la Chine et de simples citoyens. Aujourd'hui, convoquant les enseignements obtenus grâce à ces années de mise en pratique du concept C2C, les auteurs fixent l'étape suivante de la solution à notre crise écologique : utiliser, ou réutiliser les ressources avec une plus grande efficacité, mais dans le même temps, faire en sorte que nos modes de vie, créations et conceptions soient profitables à la nature. Ils nous montrent comment ces idées sont mises en oeuvre à travers le monde tandis que chaises, voitures, usines sont réinventées non seulement dans le but de préserver la planète, mais de lui permettre, telle une plante, de pousser...

    Sur commande
  • Le dossier de ce 2e numéro d'Oblik porte sur : "Les Français ne sont pas ceux que vous croyez". Un portrait original de la France et de ses habitants. la famille, le travail, le porte-monnaie, la culture et même le sport : tout y est passé au crible ! Avec cette particularité qui fait la marque de fabrique d'Oblik : une vingtaine d'illustrateurs ont pris la plume pour redessiner les courbes de l'Hexagone et de celles et ceux qui y vivent.
    A découvrir également : une carte (bleue) blanche (rouge), un reportage illustré sur une communauté d'artistes, une BD qui décrypte les impasses de l'agriculture chimique, un portfolio sur les banlieues...

    Sur commande
  • Le dossier du premier numéro de notre mook fera office de "Manuel de survie contre les idées reçues" en déconstruisant 40 clichés qui polluent le débat public à travers 4 grandes parties (« C'était mieux avant », « L'enfer c'est les autres », « On va dans le mur » et « C'est bien connu »).

    Pour chaque cliché sur une double page : un titre façon idée reçue, un titre technique, une Infographie dessinée, un texte de 1000 signes, une note « Pour en savoir plus » et les signatures du journaliste et de l'illustrateur.

    Quelques exemples de clichés : On vit bien avec les allocs, l'Europe est envahie par les migrants, un jeune sur cinq est au chômage, la Sécu nous ruine, les Français sont des cigales, les renouvelables ce n'est pas rentable, l'euro fait monter les prix ....
    Pour varier les plaisirs, d'autres rubriques seront présentes : un reportage illustré, un décryptage dessiné, à la frontière de la BD et de la dataviz, des portfolios, des schémas humoristiques, des cartes, des infographies créatives, des chronologies...

    Sur commande
  • Qu'est-ce que le fascisme ? L'ouvrage ne pose pas qu'une question d'histoire.
    Il pose une question d'une brûlante actualité. Car en explorant la variété des formes qu'ont pu prendre les fascismes - italien, allemand, français... - dans le passé et en faisant l'état des lieux de l'analyse historique, l'auteur relève une constante : son lien nécessaire et systématique avec le capitalisme. Le fascisme n'est jamais accidentel ou spontané : il est la réponse du capitalisme à la crise, lorsque parlementarisme, puis autoritarisme " ordinaire " ne permettent plus au système de se maintenir.
    Il est la réponse d'une oligarchie pour rester au pouvoir " quand plus rien d'autre ne marche "... Il est donc impératif de comprendre comment le fascisme naît, grandit et s'impose... Ce livre est déjà un acte de résistance.

    Sur commande
  • De la Révolution russe, les libertaires ne retiennent souvent que deux épisodes épiques et signifiants : la Makhnovchtchina et Cronstadt 1921. La séquence initiale de 1917-1918 est plus mal connue. C'est pourtant là que l'essentiel de la partie s'est joué pour le mouvement anarchiste.

    En février 1917, l'anarchisme était la composante la plus minoritaire du socialisme russe. Quelle était alors sa consistance, quel fut son rôle, quels choix opéra-t-il ? Ce livre raconte comment le mouvement libertaire joua sa partition et tenta de rattraper son retard, avant d'être brutalement étranglé par le nouveau pouvoir.

    Indisponible
  • Parce que l'on reproche souvent aux altermondialistes d'être plus adroits à contester joyeusement qu'à construire, les auteurs de ce livre ont voulu raconter comment des rebelles argentins apportent des solutions innovantes à des problèmes concrets.
    Quand les élus ne les représentent plus, des citoyens organisent la démocratie directe dans leurs quartiers. Quand le pouvoir d'achat chute, l'économie se fait de bric et de broc. Quand les usines ferment, les licenciés refont tourner leurs chaînes de production sans patron. Ces expériences argentines proposent des réponses qui peuvent également intéresser les vieilles démocraties doutant de leur avenir, confrontées à la crise de représentativité, à la baisse du pouvoir d'achat, à l'augmentation du chômage.
    En textes et en photos, voici donc l'histoire de la rébellion de citoyens qui nous ressemblent, en réaction à des crises qui nous menacent.

  • La pierre de Rosette fut l'un des principaux documents qui aidèrent Jean-François Champollion, célèbre déchiffreur de hiéroglyphes, à réinvestir l'écriture des anciens Egyptiens. Elle contenait un des décrets les plus célèbres, celui de Memphis, daté du 27 mars 196 av. J.-C. Didier Devauchelle, égyptologue, un des rares spécialistes du démotique, livre ici une nouvelle traduction du texte de la pierre qui diffère sensiblement des précédentes.

  • L'eau est au centre de défis essentiels pour l'avenir de l'humanité (agriculture, sécurité alimentaire, énergie, santé) et intimement liée à trois piliers du développement durable : lutte contre la pauvreté, développement économique et préservation des écosystèmes. Si la gestion de cette ressource ne change pas radicalement, le monde devra faire face à un déficit hydrique global de 40 % dès 2030 avec comme corollaire la montée en flèche du «stress hydrique» et la menace de tensions et de conflits pour s'approprier gisements naturels et aquifères. Mais au-delà des alarmes, quelles sont les solutions d'ores et déjà mises en place (accès à l'eau potable, assainissement) et qui «fonctionnent»? Si le constat ne pousse guère à l'optimisme, un rapport de l'ONU-Eau démontre qu'investir dans la préservation des ressources en eau potable s'avère très rentable. L'espoir est donc permis!

    Sur commande
  • Quels peuvent être les apports des expériences menées au Kurdistan syrien pour les mouvements révolutionnaires de par le monde ? Quelles en sont les limites ? Quelle critique peut-on en construire ? Telles sont les questions abordées dans ce livre, composé d'articles parus dans le mensuel Alternative libertaire et sur le blog Kurdistan-autogestion-revolution.com.

    Ils sont le fruit d'analyses, d'entretiens réalisés avec des camarades kurdes exilés en France, de témoignages de militants d'AL partis au Kurdistan pour observer ou pour combattre. Ce livre contient 18 pages de photos et de cartes.

    Indisponible
  • Une partie de cache-cache se déroule à l'échelle de Téhéran entre les jeunes et la police islamique ; cheveux dénoués sous le voile, courses éperdues pour se rejoindre et écouter de la musique... une jeunesse belle et volontaire, avide de s'ouvrir au monde.

  • Dans la plupart des régions d'Afrique, la médecine occidentale est loin d'avoir fait disparaître l'exercice de thérapies traditionnelles exercées par les guérisseurs, les féticheurs ou la confrérie des chasseurs.
    Le manque de structures adaptées, de médecins, ou le coût prohibitif des soins n'expliquent qu'en partie cette survivance. En effet, pour la grande majorité de la population, un corps malade ou blessé est souvent la proie de forces surnaturelles ou de mauvais sorts qui ne peuvent être écartés par de simples procédés allopathiques. Une anthropologue et un photographe, tous deux familiers du Mali, ont voulu explorer de plus près ces pratiques ancestrales, perpétuées en ville comme en brousse, qui mêlent divination, exorcisme, appel aux fétiches mais aussi prescriptions à base de plantes et manipulations corporelles.
    Ils ont rencontré ces praticiens peu ordinaires, personnages centraux de la société africaine, dont le savoir, réel, tend peu à peu à disparaître. Au moment où, en Occident, l'exercice d'une médecine purement cartésienne est souvent remis en question, il n'est pas inutile de découvrir ces alternatives de soins où la force de l'esprit obtient des résultats étonnants.

empty