Psychologie / Psychanalyse

  • Aujourd'hui encore, la question : « qu'est-ce que cela fait aux enfants d'être pris comme objets sexuels » n'est pas totalement prise au sérieux. Nous n'avons pas fait notre révolution à ce sujet, parce que faire reconnaître qu'un enfant a été victime est encore un parcours du combattant. 1 agression sur 10 seulement est reconnue. On se réfère à des données explicatives contextuelles, sociologiques... alors qu'il s'agit d'un facteur absolu : un enfant abusé est un enfant détruit. La professeure de pédopsychiatrie Marie Rose Moro décrypte à la lumière de son expérience les effets dévastateurs de cette violence absolue, corporelle et psychique. Son livre est un cri pour plaider la cause des enfants victimes d'abus sexuels. Il s'adresse à tous les adultes, parents, éducateurs, citoyens. L'auteure montre que l'enfant ne pourra se reconstruire qu'avec la parole, et c'est toute la complexité du sujet : pour qu'un enfant ou un ado parle, il faut qu'il sache que sa parole sera entendue, reconnue...

  • Il nous arrive d'être ému. Alors, il n'y a pas grand-chose à dire. Plus tard, quand on y pense, on se dit : quelle émotion ! Cela n'explique rien. Plus tard encore, quand on se cherche à penser cela, on se dit : mais quelle émotion ? Qu'est-elle, cette émotion ? Notre faiblesse d'un moment ? Pas sûr.

    Sur commande
  • Marie Rose Moro a dirigé l'année dernière une grande étude sur le bien-être et la santé des jeunes en France. À la lumière des résultats , elle lance aujourd'hui avec ce livre une alerte : les jeunes en France ne vont pas bien. 15% d'entre eux traversent de graves difficultés. Une grande proportion (près de 20 %) de jeunes connaissent un épisode dépressif.

    On sait aussi que les postes de pédopsychiatrie dans le secteur public ont diminué de 50 % ! L'auteure affirme que l'éducation à la santé, les campagnes de prévention des risques, le repérage des souffrances et la mise en oeuvre des soins, s'inscrivent dans le projet national de justice et d'égalite´ des chances porté par notre République.

    Elle propose des solutions concrètes pour améliorer cette situation et défend la revendication du bien-être au coeur de la formation de l'individu comme un droit.

  • Découvrir la marche en s'intéressant autant aux voies de l'intériorité qu'à celles de la découverte du monde, au rythme de l'homme : ce hors-série est un guide qui déjà conduit le lecteur vers le chemin...

    Quatre grandes parties relatent en profondeur les bénéfices de la marche qui rencontre aujourd'hui un succès toujours croissant :
    - Marcher pour se ressourcer, c'est se faire du bien, se réparer : rétablir l'écoute du corps et de son rythme, chercher les voies de la méditation pour trouver au bout du chemin la réconciliation avec soi même et avec les autres.
    - Marcher pour s'élever, c'est s'ouvrir à la spiritualité : pèlerinages et chemins de Compostelle sont mille et une façons d'aller à St Jacques dont le sens et l'histoire sont expliqués ici.
    - Marcher pour s'émerveiller, c'est redécouvrir la nature, s'émerveiller des paysages, de défis d'aventuriers et de regards parfois insolites sur le monde pour atteindre le dépassement de soi ou l'éblouissement, - Marcher pour s'engager, c'est défendre une cause et la porter à la connaissance du monde. Manifestations militantes d'un genre nouveau, les grandes marches collectives sont ici racontées , avec la fraternité au bout du chemin.

    Bénéfices lecteur :
    Portraits, témoignages, expériences de marcheurs : de nombreuses histoires de marche pour étayer chaque partie et s'identifier aux grands marcheurs d'hier et d'aujourd'hui.
    Des fiches pratiques sur les chemins de Compostelle, des conseils pour méditer en marchant... : un hors série qui guide concrètement le lecteur pour éveiller l'envie et choisir sa propre marche.
    Un cheminement photographique au fil d'un reportage pour toucher déjà la beauté du voyage.

    Sur commande
  • Matthieu de Vilmorin, 53 ans, est schizophrène. Il a passé douze mois avec « les fous et les folles », les soignés et les soignants. Il raconte dans ce livre ses différents séjours en hôpital psychiatrique.
    Ce récit, construit en courts chapitres porte un regard grave mais plein d'humour et de fraternité sur ces hommes et de ses femmes qu'on appelle « fous ». Un monde plein de douleur mais non exempt de joie.
    Matthieu de Vilmorin affirme dans ce livre que la maladie mentale ne peut se vivre au mieux que si vos proches, la familles, les amis, les soignants et les autres vous acceptent et si vous parvenez à trouver de l'humour dans votre vie et à échapper à la rancoeur. Une leçon de vie utile à tous.

    Sur commande
  • Le nom d'Alzheimer permet de regrouper une nébuleuse de troubles démentiels survenant dans la deuxième partie de la vie et caractérisés par l'altération des facultés intellectuelles et notamment de la mémoire. Drame absolu pour ceux qu'elle atteint, charge affective et matérielle énorme pour leurs proches, problème majeur de santé publique, cette maladie est d'autant plus redoutée que les ressources thérapeutiques restent très pauvres malgré des recherches poussées.
    L'auteur s'interroge : N'est-on pas en train de faire fausse route ? La maladie d'Alzheimer n'est-elle pas aussi le symptôme d'une société qui, par peur maladive de la mort, rejette les malades d'Alzheimer, les traitant en objets plutôt qu'en sujets et produisant ainsi un effet délétère sur leur état ?
    La thèse que Jean Maisondieu défend depuis 1989, date de la première édition du Crépuscule de la raison bouscule : l'approche psychiatrique est aussi pertinente que l'approche biologique pourtant plébiscité dans la médecine actuelle.

    Sur commande
  • Réunis en grands thèmes (les secrets, les apparences, les conduites à risque, les réseaux sociaux...) cet ouvrage regroupe des centaines de questions que se posent les parents au sujet de leurs adolescents (Que faites-vous exactement sur Facebook ? Pourquoi ne peut-on plus entrer dans votre chambre ? Pourquoi semblez-vous perdus sans vos amis ? etc.). À chaque question correspondent plusieurs réponses d'ados, qui permettent aux adultes de mieux comprendre leur univers et leur état d'esprit. À la suite de ces réponses, Marie-Rose Moro livre son décryptage, en s'appuyant sur son expérience et son analyse personnelle de la situation des adolescents aujourd'hui. Son discours, rassurant, éclairant, a une réelle valeur d'utilité pour les parents en les aidant à mieux se situer par rapport à leurs adolescents.

    Sur commande
  • Hamlet et hamlet

    • Bayard
    • 6 Février 2003

    Hamlet n'est pas seulement le héros d'une tragédie immense, c'est aussi une des pièces majeures de l'histoire du théâtre mondial.
    Mais derrière Hamlet, se profile l'ombre de l'histoire personnelle de Shakespeare, celle de son fils Hamnet et de sa sueur Judith, germes d'un roman familial qui transparaît dans l'intrigue grâce à des indices discrets disposés à des points stratégiques de la pièce. La tragédie d'Hamlet nous touche - Freud l'avait déjà compris - parce qu'elle met en scène, de façon plus complète que la célèbre pièce de Sophocle, l'ensemble du complexe d'?dipe.
    Pourtant si elle nous stupéfie et nous émerveille, nous intrigue et nous ravit, c'est parce qu'elle met aussi en scène la dialectique de la représentation. André Green analyse l'extraordinaire emboîtement des représentations mises en oeuvre dans la pièce, celles qui habitent l'esprit du héros, celles que la scène montre et suggère, celles qu'elle induit chez le spectateur. Hamlet fournit comme une première théorie en acte de la représentation théâtrale.
    Mais c'est parce qu'il a mis en scène son propre drame, son propre roman familial, que Shakespeare a pu aller aussi loin. Rien de réducteur dans cette affirmation : construire de l'immortel avec son propre drame, c'est aussi entrer dans l'étrange alchimie de la création qui conduit à rejoindre l'universel.

  • Viens chez moi !!!

    • Bayard
    • 5 Septembre 1996
  • C'est donc ça l'adolescence ?

    • Bayard
    • 22 Janvier 2009

    Comment se consoler d'un chagrin d'amour, avoir des amis, être bien dans son corps... bref, vivre au mieux son adolescence, cette période synonyme d'ouverture, de bouleversement, qui marque durablement le destin de chacun ? Dans ses réponses aux questions formulées par des adolescents, le célèbre psy, Daniel Marcelli, propose bien plus que des recettes : un moment de réflexion et de rêve pour aider chacun à se construire.

  • La presse éducative d'un groupe de presse catholique, leader en son domaine, et l'école catholique, choisie par une famille française sur deux, ont réussi à garder leur identité tout en étant reconnues par un large public. Deux leaders de ces " institutions " uniques au monde livrent les secrets et les savoir-faire de cette réussite : sur quelles convictions celle-ci repose-t-elle oe

    Sont tour à tour abordés des sujets aussi pratiques que : la juste place de l'enfant dans notre société et de l'élève à l'école, le dur métier de parents et d'enseignants, le rôle et les défis de l'école, les apprentissages de la petite enfance, le pari de la lecture, la nécessaire ré-invention du collège, les conditions de la réussite de chaque jeune, l'évaluation, la sélection, l'échec solaire, les pièges et les atouts du retour à l'autorité, la proposition de la foi.

  • Sidération, peur, silence, déni. Face aux attentats, les adultes eux-mêmes ont beaucoup de difficultés à dépasser leur émotion et à conduire analyse et dialogue.
    Pourtant, Daniel Oppenheim le soutient avec force ici, la véritable lutte contre la barbarie ne peut pas se mener dans l'indifférence et le silence. Il faut tenter de comprendre ce qui paraît d'abord comme tout à fait étranger, fou, il faut risquer d'interroger en soi-même des zones sombres pour ne pas rejeter ces actes loin de tout dialogue.
    Au sein de difficile exercice, les adolescents occupent une place particulière car eux-mêmes sont tentés par l'extrême, pour le meilleur et pour le pire ; ils sont également ceux qui feront le monde de demain et grossissent trop fréquemment les rangs des djihadistes.
    Echanger avec eux est d'autant plus crucial, pour limiter leur trouble d'une part, pour les aider aussi dans les échanges qu'ils peuvent avoir avec d'autres jeunes en voie de radicalisation, d'autre part.
    Il s'agit bien d'une lutte, qui concerne tous les adultes en contact avec des adolescents, parents, professeurs, éducateurs, contre l'obscurantisme.

  • Comment comprendre notre ado qui souffre? Quels moyens sont à notre disposition pour le soutenir dans son combat? Quelles attitudes devons-nous éviter pour ne pas lui nuire? Vivre avec un adolescent qui souffre c'est beaucoup, comment l'accepter et accepter la brisure tout en gardant espoir. Le but de cet ouvrage n'est pas de vous guider dans le monde caracolant de l'adolescence normale mais bien de vous accompagner et de vous éclairer dans la compréhension et le soutien que vous aurez à apporter à votre fils ou votre fille, si jamais ceux-ci souffraient d'un trouble psychiatrique.

    Sur commande
  • Depuis plus de quarante ans, Philippe Jeammet est à l'écoute des adolescents, ceux qui vont mal surtout, qu'il a reçus à Montsouris ou dans son cabinet, mais aussi tous les autres qu'il a côtoyés grâce à l'Ecole des parents. Depuis dix ans, la fondation Pfizer soutient des travaux de recherches sur les adolescents et commande chaque année une étude Ipsos sur un thème qui éclaire la personnalité des adolescents aujourd'hui.
    C'est bien là l'originalité de cet ouvrage : cesser de projeter nos attentes et nos analyses d'adultes et partir des expériences décrites par les adolescents euxmêmes.
    Et cette démarche n'a rien de gratuit : elle repose sur la conviction que Philippe Jeammet s'est forgé au cours de sa pratique : faire confiance, ne pas céder à la peur se transmet et les adolescents ont besoin de ce regard plus que quiconque. La vie même se définit par cet élan vers la confiance.
    Et lorsque l'on écoute les propos des adolescents sur eux-mêmes, lorsqu'on les rend acteurs d'une démarche de prévention, lorsqu'on leur fait confiance, le portrait qui se dégage est beaucoup moins noir que celui proposé par nombre d'ouvrages. Que ce soit en matière de sexualité et de rapport à leur corps, d'estime de soi et de bien-être, de modèles pour se construire, de scolarité et de prévention, les adolescents d'aujourd'hui vont plutôt bien.
    Aux côtés de Philippe Jeammet, les plus grands spécialistes dont Boris Cyrulnik, Caroline Eliacheff, Xavier Pommereau, Stéphane Clerget...

    Sur commande
  • Vieillissement, vieillesse : des mots qui dérangent et qui nous ramènent à la réalité d´un proche et à la nôtre. La société rêve de jeunesse éternelle. Il n´est donc pas étonnant que vieillesse et vieillissement, les ennemis de la jeunesse, fassent peur. L´industrie de la vieillesse répète qu´il est possible d´en retarder l´apparition et en atténuer les signes, mais elle ne parviendra jamais à arrêter le temps.

    Ce livre propose des repères sur le chemin du vieillissement, celui d´un proche ( parent ou ami ) et le vôtre. Il établit une sorte de cartographie de l´état de la situation et offre des pistes et des ressources pour l'accompagnement. Il explore les questions reliées à l'autonomie et la dépendance, au vécu affectif des proches, aux deuils, à la relocalisation et aux différentes maladies physiques et mentales liées au vieillissement.

  • Ce livre est le récit séances par séances d'un lent chemin vers la guérison d'une petite fille autiste. Chaque étape est commentée et illustrée par les dessins de l'enfant. C'est aussi un formidable témoignage de l'expérience de parole d'une cure analytique et des grands thèmes chers à Denis Vasse.

  • Avec mes petits-enfants, dois-je toujours suivre les règles parentales au pied de la lettre ? Quand ils dorment à la maison, le petit coup de fil aux parents est-il une bonne idée ? De la pluie est prévue et j'ai les deux petits chez moi, comment les occuper calmement ? J'ai les trois plus grands pour l'après-midi, où pourrais-je les emmener ? Je les ai tous ensemble pour les vacances, comment faire pour que tout se passe bien ?
    Quand on est grand-parent, on se pose beaucoup de questions ! D'une génération à l'autre, le monde bouge, les habitudes changent. Alors, en deux générations...
    On a vite fait d'avoir le sentiment d'être un peu dépassé ! Ce guide propose une multitude d'activités et de conseils pour tisser au mieux le lien précieux qui unit papy ou mamie et chacun de ses petits-enfants.

  • Quels sont les fondements d´une enfance heureuse? Pour y répondre, les auteurs ont interviewé sur deux continents des éducateurs, des parents, des spécialistes de la santé physique et mentale, des enfants et des personnes venues témoigner de leur enfance et de l´impact qu´elle a eue sur toute leur vie.

    L´occasion de faire un grand bilan sur les droits des enfants, et les devoirs des adultes et de la société à leur égard.

    Avec des collaborations, entre autres, de: Boris Cyrulnik, Kim Thuy, Jean-Marie Lapointe, Michel Odent, Josée Blanchette, Arlette Cousture, Camil Bouchard, Gilles Julien, Claire Pimparé, Richard Poulin, Zlata Filopovitc, Isabelle Brabant, Lorainne Fillion, Yvon Gauthier, Michel Lemay, Marcel Ruffo et Benoît Lacroix.

  • « Depuis quelques années, je passe au tamis de l'écriture l'or des rencontres qu'il m'est donné de faire. Chaque soir, je laisse sédimenter l'agitation de la journée. Choisir en toute subjectivité le visage dont je garderai la trace. Écrire aussi pour chacun de ceux avec qui je fais équipe. Tant de richesses et tant de peines, de souffrance et de plaisir, de mort mais surtout de vie, dans ce travail et ces instants partagés. » L'équipe mobile de soins palliatifs dans laquelle travaille Claire Fourcade a été créée le 2 janvier 2000. Cette équipe prend en charge plus de trois cents nouveaux patients par an, dont la moyenne d'âge se situe autour de 65 ans, pour une durée qui peut aller de quelques heures à plusieurs années. Ce livre offre une série saisissante de portraits et de paroles de malades comme autant de vérités à partager. Chaque malade est considéré dans son histoire intime, unique.
    Claire Fourcade ne théorise pas la « fin de vie ». Sa force est de livrer la parole vivante de chaque malade.

    Sur commande
empty