Faits de société / Actualité

  • Acte fondateur, l'exil ne s'effectue pas sans traumatisme.
    Ce traumatisme n'est pas seulement l'affaire d'une génération, celle qui a subi l'exil, mais ses traces pourraient se retrouver imprimées dans la mémoire des générations suivantes. Souffrance psychique accompagnée de désordres somatiques constituent la preuve profonde de cette empreinte transmise à travers le temps et les générations. En s'appuyant sur des exils fondateurs tels que celui du peuple juif, celui d'Ismaël et de sa mère Hagar, et surtout celui que constitue l'immigration aujourd'hui, les auteurs analysent les effets des situations d'exil chez les migrants, la transmission de certains traumatismes à leurs descendants, et apportent quelques réponses cliniques.

empty