Histoire de la psychologie

  • La psychiatrie, en France et dans le monde, a une histoire qui peut faire peur quand on l'examine de près, car, comme toute discipline médicale, elle a eu du mal à naître.
    Au nom de quoi, par exemple, pendant la Grande Guerre, les Poilus recevaient-ils des décharges électriques pour retourner au front ? Comment les psychiatres allemands ont-ils justifié les expériences qu'ils menaient sur les fous pendant le nazisme ? Comment a-t-on pu penser un jour que la malaria pouvait guérir de la psychose ?
    Entourés par une dizaine d'experts, Boris Cyrulnik et Patrick Lemoine débattent sur le passé de cette discipline mais surtout proposent de se concentrer sur la seule question qui vaille pour demain : quelle confiance accorder à la psychiatrie ? Quels garde-fous mettre en place ? Et que serait une société sans psychiatrie ?

    1 autre édition :

  • D'où vient notre esprit ? Est-il divisé, mesurable, inné ou acquis ? Quels sont ses rapports avec le cerveau ? Et avec Dieu ?
    Depuis deux millénaires, les penseurs se posent ces questions. C'est l'histoire de la psychologie, intimement mêlée à celles de la philosophie et de la biologie.
    De Platon, Aristote, saint Augustin et Montaigne... à Gall, Darwin, Fechner, Wundt, Ribot et James, Olivier Houdé nous raconte cette histoire, telle une petite encyclopédie de notre âme.

  • Cet ouvrage offre un travail de fond sur la genèse et les développements de la psychologie, tout en accordant autant d'importance à la psychologie « dynamique » qu'à la psychologie « scientifique ».
    Il présente les principales étapes de l'histoire de cette discipline encore jeune, qui a conquis son autonomie à la fin du xixe siècle tout en se situant dans la continuité de toute une tradition de pensée occidentale elle-même ancrée dans l'Antiquité gréco-romaine.
    Ce livre donne une présentation claire et complète des courants théoriques les plus caractéristiques de l'histoire de la psychologie. Cela en fait un outil indispensable à la formation des étudiants en psychologie et, plus largement, en sciences humaines mais également utile aux professsionnels de la santé et de l'éducation.

  • William James (1842-1910) appartient à la génération de penseurs qui ont contribué à donner à la pensée nord-américaine sa tonalité propre. Philosophe canonique, il est aussi considéré comme l'un des fondateurs de la psychologie. Les Principes de psychologie, publiés en 1890, marquent une date dans l'histoire d'une discipline, alors en voie de constitution, qui mobilisait les résultats de la physiologie nerveuse et cérébrale et tentait de rompre avec la philosophie.
    Cette « science de la vie mentale », ce livre la restitue dans ses transformations, ses débats, ses redéfinitions en reconstruisant le point de vue de James et des acteurs de l'époque à rebours de l'histoire jugée.
    En s'appuyant sur les archives, la correspondance, les notes de lecture inédites de William James conservées à l'université Harvard et données en partie dans l'ample dossier critique, Thibaud Trochu nous introduit dans l'atelier de travail de James. Il réactive aussi ses tensions, ses interrogations sur les zones frontières de l'expérience humaine comme le somnambulisme, la télépathie, les états hypnotiques provoqués. Il restitue des cas de controverses précis, comme ceux de Georges Albert Smith ou de Miss Piper dont discutait James avec ses interlocuteurs européens et états-uniens.
    Aux origines composites de la psychologie, une dizaine d'années avant la Science des rêves de Freud.

    Sur commande
  • De 1872 à 1888, les cas de folie à Paris ont fortement augmenté; l'alcoolisme a doublé et les faits de violence liés à l'alcool deviennent de plus en plus nombreux. Médecin-chef à l'Infirmerie générale de la préfecture de police jusqu'en 1905, le Docteur Paul Garnier analyse ce qu'il appelle les «folies urbaines», par allusion aux éléments de causalité qui se trouvent réunis et accumulés dans la ville.

    Sur commande
  • Cette 2ème édition revue et actualisée présente une histoire complète de la psychologie incluant la vie et l'oeuvre des plus grands psychologues des XIXe et XXe siècles. Après avoir retracé le contexte philosophique et scientifique de l'établissement de la psychologie, l'ouvrage analyse l'émergence de la psychologie scientifique allemande au XIXe siècle et son développement aux U.S.A. au cours du XXe siècle. Sont également abordées l'histoire des théories majeures de la psychologie, la psychologie du développement et la psychologie clinique.

  • Bien des choses opposent Freud à deux de ses disciples : Otto Gross et Wilhelm Reich, les pères du freudo-marxisme. Ces derniers critiquent sévèrement le patriarcat, promouvant l'égalité des sexes et l'amour libre. Anarchistes radicaux, ils rejettent la religion et toute forme d'autorité. De même, tandis que, selon Freud, l'éducation doit inhiber, interdire et réprimer pour aider l'enfant à se civiliser, Gross et Reich, fidèles à Rousseau, font l'apologie d'une éducation sans contrainte. Freud se voit donc dans l'obligation de prendre ses distances avec des disciples de plus en plus indésirables. Les points de rupture concernent l'étiologie des névroses, la possibilité d'une « psychothérapie populaire », les modalités de la cure, les rapports entre psychanalyse et politique, la famille, l'éducation, la religion, le travail ou encore la création artistique. L'anthropologie freudo-marxiste et la pratique clinique de ses théoriciens reposent sur une critique du capitalisme et l'adoption d'un modèle inspiré d'hy othétiques sociétés matriarcales disparues. Réformer la société permettrait, selon eux, d'en finir avec la névrose. La pensée de Gross et celle de Reich ont eu un rôle de taille, non seulement dans l'histoire de la psychanalyse mais encore dans l'élaboration même de la pensée freudienne. Ils furent les premiers à insister sur la part essentielle de la misère économique et de la misère sexuelle dans l'origine des névroses. Toutefois, la radicalité de ce mouvement a entraîné son propre déclin. Les théoriciens freudo-marxistes furent confrontés à leurs propres contradictions : la sexualité débridée et le primat de l'Éros ne pouvaient, à eux seuls, rendre heureux les individus. En effet, peut-on refouler Thanatos sans nier le réel ?

    Sur commande
  • A 'kluge' is an engineering term for a makeshift solution. Arguing against a tradition that praises our human minds as the most perfect result of evolution, this work shows how imperfect and ill-adapted our brains really are. It shows the way the human mind has evolved.

    Grand format 25.40 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande

    1 autre édition :

  • Pour bien comprendre les enjeux actuels de la psychologie, il faut en connaître les origines. Reconnu comme le meilleur manuel de référence sur le sujet, Introduction à l'histoire de la psychologie, 2e édition examine les grandes questions qui sont au coeur de la discipline et traversent les époques, de l'Antiquité grecque au postmodernisme : quels liens unissent l'esprit et le corps? De l'hérédité et de l'expérience, qu'est-ce qui détermine les attributs humains? Quel est le meilleur guide : l'intellect ou les émotions? À partir de la notion de changement de paradigme de Kuhn, l'ouvrage se penche sur le contexte d'émergence des idées, les grands personnages et l'évolution des courants. En outre, l'ouvrage compte un chapitre complet relatant les débuts du diagnostic, de l'explication et du traitement des maladies mentales.

empty