Droit

  • Herman Webster Mudgett ou H. H. Holmes (16 mai 1860 - 7 mai 1896), plus connu sous le pseudonyme de Docteur Henry Howard Holmes, est un tueur en série américain. Pendant les années 1890, Holmes est l'assassin de probablement deux cents clients dans son hôtel de Chicago qu'il avait ouvert à l'occasion de l'Ex-position universelle de 1893. Après sa condamnation, il a avoué 27 meurtres et, bien que seuls neuf aient été confirmés, il est estimé qu'il en aurait commis deux cents. Holmes est souvent considéré comme le premier tueur en série américain...

  • Gary Ridgway est né le 18 février 1949 à Salt Lake City dans l'Utah. Le mode opératoire de Gary Ridgway consistait à avoir des relations sexuelles avec ses victimes, les étrangler, et jeter leurs cadavres dans la forêt ou bien dans la Green River. Il aurait assassiné entre 49 et 90 personnes, dans l'État de Washington. Ses premiers crimes remontent à 1982, et très vite la presse lui attribue le surnom de "tueur de la Green River", du nom de la rivière dans laquelle il jette ses cinq premières victimes. Cependant, il n'a été démasqué qu'en novembre 2001, grâce à l'analyse de traces ADN...

  • Un crime sans cadavre, une valise contenant un tronc humain putréfié, un mariage "blanc", un faux testament, une deuxième mort suspecte...Dans la nuit du 22 juin 1985, un grand remue-ménage mettait en émoi les habitants d'un immeuble du boulevard de Strasbourg, à Nancy. Ainsi commençait l'affaire Simone Weber, petite dame discrète et permanentée qui sera vite soupçonnée d'avoir célébré ses noces rouges avec Bernard Hettier, son ancien amant, à l'aide d'une meuleuse à béton.
    Cinq ans d'une instruction au cours de laquelle la "bonne dame de Nancy" usera vingt-cinq avocats, et un procès à sensation que même la guerre du Golfe, en janvier 1991, ne parviendra pas à éclipser.
    Trente ans après les faits, ce livre évenement revient sur l'un des plus grands dossiers judiciaires du XXe siècle, avec en exclusivité une interview et les dernières révélations de Simone Weber elle-même.

  • Dernier guillotiné en place publique, Eugène Weidmann fut aussi une énigme. Dandy meurtrier, escroc assoiffé de célébrité ou même espion nazi, le livre de Philippe Randa explore toutes les pistes et livre le portrait d'un jeune homme désabusé à la trajectoire aussi violente que moderne.

    Eugène a un charme fou, des yeux de velours et une étrange maladie : pour de maigres sommes, il tue et dépouille ceux qui ont le malheur de croiser son chemin.
    Meurtrier sans émotion, uniquement attiré par l'appât du gain ? Ou agent nazi, envoyé en France pour d'obscures raisons politiques ?
    Alors que l'Europe s'apprête à s'embraser, le destin de cet assassin singulier va cristalliser les tensions et donner lieu à d'innombrables fantasmes... au point qu'aujourd'hui encore la vie de celui qui fut le dernier guillotiné en place publique continue de susciter les passions.

  • Criminel endurci dès l'enfance, Carl Panzram passe le plus clair de son existence en prison. À 19 ans, il décide de se venger par tous les moyens de la société. Cambriolages, agressions, sodomies et meurtres se multiplient (vingt et un assassinats reconnus officiellement) durant les années 1920 sur tout le territoire américain et en Afrique. Emprisonné à Leavenworth Prison en 1928, Panzram tue un autre détenu, le 20 juin 1929. Il est condamné à mort et renonce à tous ses appels. Il est pendu le 5 septembre 1930 et demande au bourreau de se dépêcher.

empty