Droit généralités

  • Il est aujourd'hui demandé aux managers et aux préventeurs de changer les comportements des salariés, de les faire évoluer, de les modéliser, de leur faire adopter le " bon comportement ", celui attendu par l'organisation, afin qu'elle atteigne ses objectifs et améliore ses performances. Le comportement apparaît donc comme une variable à maîtriser, rationaliser et contrôler. Il sert d'alibi lorsque des projets échouent, que des démarches de changements n'apportent pas le résultat escompté, que les campagnes de prévention stagnent ou, dans le pire des cas, que des accidents ou des catastrophes surviennent. Accepter que la ressource humaine soit le capital clé de l'entreprise implique d'admettre aussi la part d'irrationalité ou d'étrangeté des comportements des salariés. Souvent qualifiés " d'irrationnels, d'incompréhensibles ou de fatalité ", ils ont pourtant un sens pour ceux qui les mettent en oeuvre. Quels sont les liens entre sécurité et comportement ? Quels sont les principaux facteurs (physiques, cognitifs et psychosociaux) qui influent sur le comportement de l'opérateur ? Quelles sont les théories de changements de comportements ? Quel est le statut et l'origine de la résistance ? Que peut faire le préventeur ou le manager ?... S'appuyant sur les connaissances existantes et des témoignages de professionnels, d'industriels et de chercheurs, cet ouvrage propose, dans un langage clair et vivant, une synthèse et une analyse indispensables de la notion de comportement en milieu professionnel et plus particulièrement en matière de sécurité.

    Sur commande
empty