Esotérisme

  • Récit autobiographique contant l'initiation chamanique d'une psychologue occidentale.

    Sur commande
  • " je n'ai trouvé qu'en antonio porchia une aussi haute coïncidence entre la sagesse de la vie et la sagesse du langage. il y a longtemps que j'ai renoncé à tenter de m'expliquer les causes de cette étrange convergence en un être de relative et même étroite culture formelle, et cela dans un temps où la sagesse est une dimension presque perdue... mais je n'ai pu renoncer, par contre, au sentiment que c'est seulement dans cette rare unité où équivalence du dire et de la vie que se donne la vraie sagesse. et là seulement aussi l'expérience et la littérature qui importent. " roberto juarroz antonio porchia vécut en argentine (1886-1968). homme simple et qui exerça divers métiers manuels, il n'écrivit dans sa vie qu'un seul livre, issu de cette vie même dont il consigne l'expérience extrême. a ce titre, voix est un des grands " documents spirituels " de notre temps.

    Dès 1949, roger caillois, à qui le livre est dédié, en avait publié, chez g.l.m., sous le même titre de voix, une première sélection. roger munier en donne aujourd'hui la première traduction intégrale.

    Sur commande
  • Le diable a envahi la presse et l'édition, mais en surface et par les à-côtés. L'abbé Leurentin, ancien expert du concile, membre de l'Académie théologique pontificale de Rome, apporte ici _ de bonne source _ des réponses essentielles: surprenantes, mais fondées sur l'Ecriture, la tradition et l'expérience bimillénaire de l'Eglise.

    Passionnant itinéraire. On voit Satan émerger des folklores de l'antiquité à la lumière de la Révélation. Puis, c'est l'enseignement du Christ et son combat d'exorciste qui tient une place de premier plan dans son ministère, mais aussi le combat du démon contre lui: du désert à la Croix, où l'adversaire remporte sur Lui une victoire à la Pyrrhus.

    Le livre manifeste ensuite la tradition et l'expérience de l'Eglise: son enseignement et son combat millénaire, par les armes ordinaires de la prière et l'arme extraordinaire de l'exorcisme.

    On apprendra pourquoi tant de chrétiens, y compris théologiens et exorcistes, ne croient plus au démon. On décèlera l'enjeu de la réforme en cours des exorcismes.

    On comprendra aussi les questions concrètes: qu'est-ce que la possessionoe Qui est possédé et pourquoioe Qu'est-ce que les exorcismesoe En quoi vont-ils être réformésoe Comment échapper à l'emprise du prince de ce monde dont la plus grande habileté est de faire croire qu'il n'existe pasoe L'abbé Laurentin est en relation avec plus de cinquante exorcistes de divers pays et les médecins qui travaillent avec eux. Il a été le théologien et chairman de leurs discrètes réunions internationales. Il a participé à de nombreux exorcismes. Il est bien placé pour en parler expérimentalement, au-delà des idéologies et des mythes.

    L'abbé Laurentin a participé aux rédactions de Vatican II. Professeur à l'Université catholique de l'Ouest, il est visiting professor dans plusieurs universités d'Amérique et d'Italie.

    Sur commande
  • Fondée vers 1725 par des émigrés britanniques fidèles aux stuarts, la maçonnerie n'apparut en public qu'en 1737. la nouvelle société séduisit l'aristocratie, la bourgeoisie et jusqu'aux couches populaires. le pouvoir la toléra. l'ordre recéla en son sein deux courants: l'un rationaliste et philosophique, l'autre mystique et occultiste. il acclama la révolution, puis se divisa. ecole de l'egalité au xviiie siècle, il devint au xixe celle du libéralisme.

    L'auteur: pierre chevallier, professeur émérite à l'université de paris-xii, auteur de l'histoire de la franc-maçonnerie française (1725-1945), a aussi publié en 1979, louis xiii, roi cornélien et en 1981, la séparation de l'eglise et de l'ecole, jules ferry et léon xiii.

    Sur commande
  • De la chute de la monarchie absolue à la IIIe République, la France vit une riche épopée, jalonnée de personnages hors du commun qui ont façonné notre société et ses valeurs républicaines fondamentales. Parmi eux, des francs-maçons ont joué un rôle novateur souvent méconnu quoique décisif. Certains sont célèbres, d'autres injustement tombés dans les oubliettes de l'histoire : Voltaire, Choderlos de Laclos, Lafayette, Mirabeau, Marat, Guillotin, le peintre David, Fouché, Talleyrand, Gambetta, Léon Bourgeois, Maria Deraismes, Ledru-Rollin, Adolphe Crémieux, Victor Schoelcher, Raspail, Bartholdi, Jules Ferry, Émile Combes. Sans oublier les non-initiés, dits « maçons sans gants ni tablier », tel, étonnamment, l'ambivalent et sulfureux Sade.

    Les auteurs proposent un passionnant et inédit voyage initiatique à travers les siècles, généreux en anecdotes rétablissant le vrai et le faux dans la mythologie colportée autour de la franc-maçonnerie, à la découverte de ces grandes voix pionnières qui, par leur engagement politique, artistique, maçonnique, ont été des bâtisseurs de l'humanisme et de l'universalisme à la française. Des aventuriers de la République.

    Sur commande
  • La doctrine secrète de la déesse tripurâ a été composée en sanskrit, peut-être au bengale, par un certain haritâyana, vraisemblablement entre le xe et le xve siècle de notre ère. sa " section de la connaissance " _ seule traduite ici _ expose une philosophie originale qui cherche à opérer la synthèse du vedânta non-dualiste et de certains courants tantriques. dans le cadre général formé par le dialogue d'un maître spirituel et de son disciple viennent s'insérer quantité de paraboles, récits à clef, légendes mystiques et autres contes philosophiques, tour à tour émouvants ou truculents, mais tous destinés à illustrer les quelques grands thèmes autour desquels l'oeuvre entière est construite: la déesse tripurâ identifiée à la sagesse éternelle en même temps qu'à la lumière de conscience présente en tout homme, le miroir spirituel, la toute-puissance de l'imagination productrice, la relativité de l'espace et du temps, l'expérience paradoxale du " délivré-vivant ".

    Michel hulin, spécialiste des philosophies classiques de l'inde, est depuis 1971 maître-assistant à l'université de paris-sorbonne.

    Sur commande
  • De 1877 à 1940, opportunisme, radicalisme et socialisme dominèrent tour à tour l'ordre. animé par la volonté de laïciser l'etat et la société, il salua comme une victoire la séparation de l'eglise et de l'etat. il ne put obtenir la fin de l'enseignement libre par la création d'une école unique d'etat. très attaqué par ses différents adversaires, les affaires stavisky et prince (1933-1934) leur permirent une offensive en règle. la défaite de 1940 se traduisit par la proscription de l'ordre par vichy. la libération en 1945 vit la renaissance, en plusieurs obédiences du phénix maçonnique. pereat ut vivat. (qu'il périsse pour qu'il revive.) l'auteur: pierre chevallier, professeur émérite à l'université de paris-xii, auteur de l'histoire de la franc-maçonnerie française (1725-1945), a aussi publié en 1979, louis xiii, roi cornélien et en 1981, la séparation de l'eglise et de l'ecole, jules ferry et léon xiii.

    Sur commande
  • Voulez-vous devenir un parfait sorcieroe Alors, lisez ce livre attentivement. Il vous apprendra à pratiquer efficacement la magie noire.
    Art difficile et dangereux, bien sûr, mais le jeu en vaut la chandelle:
    _ si vous voulez connaître l'avenir, _ si vous voulez gagner les faveurs d'une personne qui vous est chère, _ si vous êtes victime d'une malédiction, _ si vous voulez jeter un mauvais sort, suivez scrupuleusement les conseils que vous donne Paul Huson. A vos risques et périls... la conquête des pouvoirs causera " la perte de votre âme ".

    Sur commande
  • Les personnages de ce livre sont éternels, comme les mythes immémoriaux dont ils sont les héros. Les aventures sans fin dans lesquelles ils sont entraînés illustrent les grands moments de l'existence humaine aux prises avec ses démons et ses dieux. Ainsi la légendaire histoire de ce roi indien condamné à porter un étrange fardeau _ un cadavre habité par un spectre, qui lui pose une longue série d'énigmes. Au fur et à mesure des épreuves, les enchantements se dissipent: le roi, prenant conscience de son insuffisance et des désordres de son royaume, devient réellement ce qu'il imaginait être, un roi.

    Les récits mythologiques puisés dans les traductions orientales et occidentales que raconte ici Heinrich Zimmer sont d'une richesse infinie, à l'image de la destinée humaine. Leurs héros venus du fond des âges se laissent tous prendre aux pièges de la comédie du monde. Même les dieux, tel Narcisse, sont toujours en danger de s'identifier aux reflets de leur propre image. Mais cette puissance de l'illusion, symbole de la condition universelle, certains apprennent à s'en affranchir, comme dans le Roman de la déesse, très populaire dans l'Inde ancienne, surprenante version de la création sans cesse recommencée.

    Les images des mythes sont inépuisables. C'est à leur exploration que nous convie Heinrich Zimmer, en laissant libre cours à notre intelligence imaginante, en les questionnant, par delà les siècles, " comme des oracles ".

    Heinrich Zimmer (1890-1943), éminent indianiste allemand, est considéré par beaucoup comme un exégète génial de la pensée hindoue. Professeur à l'université de Heidelberg, il quitta l'Allemagne en 1938 pour les Etats-Unis où il donna des cours, en anglais, à Columbia University. C'est une partie de ceux-ci, ainsi que de nouvelles versions revues et complétées de textes primitivement parus en allemand, qui figurent dans Le Roi et le Cadavre.

    Sur commande
  • Ainsi, discrètement, le courage est revenu parmi nous; même si tout le monde ne le sait pas encore. La prospérité, la démocratie, la paix et la libéralisation des moeurs, avaient pu nous faire croire que le courage, comme la volonté, l'effort, la rigueur, était devenu une vertu d'autrefois.
    Mais voici chacun face à de nouveaux défis. Nos systèmes de soutien (religion, idéologies, état, famille) se sont affaissés, ou atteignent leurs limites. Plus seuls nous voulons, en même temps, plus de libertés, d'espaces, d'initiative. L'individu retrouve sa place. La vague de fond du libéralisme nous amène à prendre nos responsabilités, à compter sur nous-mêmes, à façonner notre destin. Ce sera exaltant, mais il faut du courage.
    Quel rôle joue-t-il, chaque jour, dans notre vie? Pourquoi est-il irremplaçable? Comment en trouver quand il faut? Ce livre apporte des réponses.
    Jean-Louis Servan-Schreiber, à la fois journaliste et chef d'entreprise, aime agir tout en réfléchissant à l'action. Le succès de l'Art du Temps (150 000 exemplaires, 7 traductions) l'a incité à explorer à nouveau une des facettes, innombrables, de cette question centrale: comment mieux vivre? Il lui a semblé que devant les changements profonds et durables de l'époque, le courage était devenu urgent.

    Sur commande
  • Qu'est-ce qu'une « bonne » mère oe Est-ce une mère bonne pour elle-même ou bonne pour l'enfant ? Peut-on être bonne pour les deux à la fois ? Puisque, n'étant ni du même âge ni de la même génération, mère el enfant n'ont pas les mêmes désirs... Doit-on choisir de rendre reniant heureux en comblant tous ses désirs ou doit-on choisir de rester une femme heureuse qui passe des compromis pendant un certain temps entre sa vie sociale et le bébé oe D'abord, est-ce que ce bébé est à elle et a elle seule ? Non, il appartient aussi, et a égalité, au père ; en priver celui-ci serait commettre une erreur quant a l'Oedipe de la fille et a l'identification du garçon, que la mère, a cause de son sexe féminin, n'est pas en mesure de mener à bien.
    Mais une « bonne » mère, est-ce celle qui veut que ce bébé heureux le reste toujours ? Est-ce bien ainsi qu'on va préparer un adulte heureux ? Est-ce qu'un enfant ne doit pas aussi être préparé a aller vers une vie d'adulte qui ne ressemblera en rien au nirvana du début que les mères prennent tant de soin à entretenir... et qu'elles ont tant de mal à quitter, pour elles et pour l'enfant oe Il n'est donc pas toujours recommande d'être « bonne » quand on est mère ; il serait assurément plus indiqué d'être « suffisante ». C'est en tout cas ce que tous les psychanalystes pensent - mais peut-être pas toutes les mères...
    Ch.O.

  • Depuis un demi siècle, que ce soit en France ou dans les pays voisins, des sociétés secrètes très particulières, des structures maçonniques et rosicruciennes marginales n'ont cessé de se multiplier.

    L'ésotérisme de pacotille de ces multiples obédiences ne doit cependant pas tromper : loin d'être uniquement de folkloriques illuminés, leurs fondateurs et leurs adhérents ont été mêlés à des épisodes singulièrement sombres de l'histoire du dernier siècle. Dans toutes ces affaires, des « templiers », des « rosicruciens » ou des francs-maçons marginaux étaient impliqués comme en attestent de nombreux documents officiels jamais exploités.

    Pourtant, à de très rares exceptions près, le rôle de ces obédiences n'a jamais été évoqué. Et pour cause : souvent liés à l'ultra-droite, ces ordres sont également proches, pour beaucoup, de nombreux services de renseignement occidentaux, qui voient dans leur ésotérisme sans frontière une « couverture » idéale pour certaines affaires sensibles.

    Ces ordres se servent, pour la plupart d'entre eux, de leurs connexions avec certains francs-maçons et rosicruciens afin de paraître plus présentables. Ainsi, depuis plus de trente ans et sa reprise à l'époque par le Service d'action civique, la grande loge maçonnique Opéra est devenue une succursale de ces ordres templiers. De même, l'Ordre Rose Croix, qui a pignon sur rue depuis plus de cinquante ans, accueille en son sein des sociétés secrètes dont les relations avec ces ordres sont pour le moins troublantes.

    La réalité dépasse souvent la fiction lorsqu'on se penche aujourd'hui sur la France templière et occulte.

    Sur commande
empty