Occultisme

  • Récit autobiographique contant l'initiation chamanique d'une psychologue occidentale.

    Sur commande
  • " je n'ai trouvé qu'en antonio porchia une aussi haute coïncidence entre la sagesse de la vie et la sagesse du langage. il y a longtemps que j'ai renoncé à tenter de m'expliquer les causes de cette étrange convergence en un être de relative et même étroite culture formelle, et cela dans un temps où la sagesse est une dimension presque perdue... mais je n'ai pu renoncer, par contre, au sentiment que c'est seulement dans cette rare unité où équivalence du dire et de la vie que se donne la vraie sagesse. et là seulement aussi l'expérience et la littérature qui importent. " roberto juarroz antonio porchia vécut en argentine (1886-1968). homme simple et qui exerça divers métiers manuels, il n'écrivit dans sa vie qu'un seul livre, issu de cette vie même dont il consigne l'expérience extrême. a ce titre, voix est un des grands " documents spirituels " de notre temps.

    Dès 1949, roger caillois, à qui le livre est dédié, en avait publié, chez g.l.m., sous le même titre de voix, une première sélection. roger munier en donne aujourd'hui la première traduction intégrale.

    Sur commande
  • La doctrine secrète de la déesse tripurâ a été composée en sanskrit, peut-être au bengale, par un certain haritâyana, vraisemblablement entre le xe et le xve siècle de notre ère. sa " section de la connaissance " _ seule traduite ici _ expose une philosophie originale qui cherche à opérer la synthèse du vedânta non-dualiste et de certains courants tantriques. dans le cadre général formé par le dialogue d'un maître spirituel et de son disciple viennent s'insérer quantité de paraboles, récits à clef, légendes mystiques et autres contes philosophiques, tour à tour émouvants ou truculents, mais tous destinés à illustrer les quelques grands thèmes autour desquels l'oeuvre entière est construite: la déesse tripurâ identifiée à la sagesse éternelle en même temps qu'à la lumière de conscience présente en tout homme, le miroir spirituel, la toute-puissance de l'imagination productrice, la relativité de l'espace et du temps, l'expérience paradoxale du " délivré-vivant ".

    Michel hulin, spécialiste des philosophies classiques de l'inde, est depuis 1971 maître-assistant à l'université de paris-sorbonne.

    Sur commande
  • Les personnages de ce livre sont éternels, comme les mythes immémoriaux dont ils sont les héros. Les aventures sans fin dans lesquelles ils sont entraînés illustrent les grands moments de l'existence humaine aux prises avec ses démons et ses dieux. Ainsi la légendaire histoire de ce roi indien condamné à porter un étrange fardeau _ un cadavre habité par un spectre, qui lui pose une longue série d'énigmes. Au fur et à mesure des épreuves, les enchantements se dissipent: le roi, prenant conscience de son insuffisance et des désordres de son royaume, devient réellement ce qu'il imaginait être, un roi.

    Les récits mythologiques puisés dans les traductions orientales et occidentales que raconte ici Heinrich Zimmer sont d'une richesse infinie, à l'image de la destinée humaine. Leurs héros venus du fond des âges se laissent tous prendre aux pièges de la comédie du monde. Même les dieux, tel Narcisse, sont toujours en danger de s'identifier aux reflets de leur propre image. Mais cette puissance de l'illusion, symbole de la condition universelle, certains apprennent à s'en affranchir, comme dans le Roman de la déesse, très populaire dans l'Inde ancienne, surprenante version de la création sans cesse recommencée.

    Les images des mythes sont inépuisables. C'est à leur exploration que nous convie Heinrich Zimmer, en laissant libre cours à notre intelligence imaginante, en les questionnant, par delà les siècles, " comme des oracles ".

    Heinrich Zimmer (1890-1943), éminent indianiste allemand, est considéré par beaucoup comme un exégète génial de la pensée hindoue. Professeur à l'université de Heidelberg, il quitta l'Allemagne en 1938 pour les Etats-Unis où il donna des cours, en anglais, à Columbia University. C'est une partie de ceux-ci, ainsi que de nouvelles versions revues et complétées de textes primitivement parus en allemand, qui figurent dans Le Roi et le Cadavre.

    Sur commande
empty