Vie quotidienne & Bien-être

  • Si j'avais su... De doulas à parents est un guide de maternité à l'usage des parents.

    Son originalité réside en ce que ses autrices, Aline Gosse et Julia Bassis, adoptent la posture de la doula.

    La doula est une professionnelle de l'accompagnement non médical à la naissance dont le mode d'accompagnement s'articule autour de 3 axes : l'information, la neutralité et la bienveillance.

    L'ouvrage aborde les trois grandes périodes entourant la naissance de façon chronologique (la grossesse, l'accouchement et la période post-natale).

    Une trentaine de thèmes sont abordés en sous-parties et peuvent être lus de façon indépendante, selon les intérêts/affinités/questions.

    Les hommes qui vont devenir pères sont pris en considération, un petit encart les concernant leur étant réservé pour la plupart des thèmes.

    Les encarts "Si javais su..." comprennent des témoignages réels, apportent un coté vivant et montrent également la diversité des situations et des ressentis d'une femme à une autre, d'une situation à une autre.

    Le texte est, par ailleurs, illustré de magnifiques photographies prises par la photographe d'exception Maggie Shackelford qui aime à surprendre le "désordre de la vie" ("the messiness of life").

    Sur commande
  • Je ne veux pas choisir ! s'adresse aux personnes aux multiples passions et centres d'intérêt qui ne parviennent pas, souvent malgré des efforts considérables, à se satisfaire d'un seul métier, d'un seul domaine d'activité. Barbara Sher les a nommés des scanners, traduit ici en français par "explorateurs" (on les retrouve également nommés par ailleurs multipotentiels, multipotentialistes, esprits Renaissance ou encore polymathes).

    Barbara Sher a défini plusieurs types d'explorateurs, qui ont tous en commun de présenter des centres d'intérêts multiples et souvent sans lien apparent entre eux, mais diffèrent par leur façon de passer de l'un à l'autre : tel explorateur enchaînera les passions successives, tel autre voudra les vivre simultanément, un autre encore souhaitera s'y consacrer en alternance, parfois dans un milieu professionnel ou un même un pays différent à chaque fois.

    Cet ouvrage se présente comme un guide - le premier du genre - qui se propose d'aider les différents types d'explorateurs, d'une part à retrouver une image positive d'eux-mêmes dans une société qui valorise avant tout les spécialistes et les experts et admet difficilement qu'on puisse être réellement compétent dans plusieurs domaines à la fois, et d'autre part à mettre en oeuvre des outils, des stratégies et même des modes de vie qui leur permettront de dépasser leurs difficultés, de trouver une organisation pour vivre toutes leurs passions et exprimer leurs multiples talents.

    Barbara Sher suggère également de nombreuses idées de métiers susceptibles de satisfaire les différents types d'explorateurs, soit en répondant à leur besoin de variété, soit en leur laissant la liberté qui leur est nécessaire pour l'assouvir par ailleurs.

    Sur commande
  • « Le sang, c'est la dernière citadelle des femmes : celle qui témoigne encore de leur grand pouvoir sur la vie. L'homme s'est depuis si longtemps absenté de son propre corps qu'il ne sait plus compter le temps qu'en regardant une horloge pointeuse. Si la femme a pu résister, c'est qu'elle reste par son corps actrice des rythmes humains : les règles, la fertilité, la maternité. Son fameux « mystère » passe par le sang. Le sang. Témoin gênant qu'on occulte et dont on parle sans le nommer. Il n'est pas fortuit que, parmi les toutes dernières recherches sur la contraception hormonale, certaines se soient orientées vers la suppression pure et simple des règles : ainsi disparaîtrait cette ultime preuve de notre humanité. Les machines s'incarneraient enfin. Que pensent les femmes et les hommes de cette ascension de l'effacement du sang ? Avons-nous repoussé des choix fondamentaux ? La contraception par pilule et stérilet est-elle un affranchissement pour le corps, ou, au contraire, une domestication ? Le désir de la femme, « libéré », n'est-il pas de plus en plus dépendant de critères masculins ? La reproduction humaine, plus que jamais, une affaire de productivité et de programmation ? Ces questions peuvent heurter. Mais quelle femme, quel homme, peuvent encore faire semblant de les ignorer ? »

  • Depuis des siècles, médecins, éducateurs et parents ont souvent, consciemment ou non, une vision très négative de l'enfant Selon les époques, les arguments, religieux, moraux, sociaux, psychologiques ou même politiques, varient, mais une constante demeure : l'éducation doit viser à contraindre l'enfant à renoncer à ses inclinations naturelles, nécessairement mauvaises, et à se soumettre à la volonté de l'adulte. Car nos enfants sont, semble-t-il, nos ennemis. Ils s'opposent à nous sans raison, multiplient les caprices, cherchent à n'en faire qu'à leur tête, à nous dominer, à nous écraser. Il convient donc d'extirper le mal à la racine, en usant au besoin de méthodes d'une violence que l'on n'admettrait jamais vis-à-vis d'adultes, faute de quoi ces tyrans en herbe deviendront incontrôlables. "Pour leur bien", on doit leur imposer des limites et des règles strictes, leur apprendre à dormir seuls, à manger à heures fixes ce qu'on leur présente, à être propres, à accepter la frustration et la séparation d'avec leur mère, à partager, à ne pas couper la parole aux adultes, à obéir sans rechigner... Et tout cela sans pleurer, s'il vous plaît Carlos Gonzalez part d'un présupposé radicalement différent Serre-moi fort est un livre écrit résolument en défense des enfants, mais aussi des parents, car l'affrontement permanent est source de souffrances inutiles pour tous. Cet ouvrage très documenté nous explique pourquoi les enfants sont comme ils sont et font ce qu'ils font, et comment dormir avec eux, leur donner le sein, leur offrir sans réserve câlins, contact et attention font plus que toutes les règles et toutes les punitions réunies.
    Serre-moi fort nous propose de renoncer enfin à la violence et au mépris pour élever nos enfants dans la bienveillance, la confiance, le respect et la tendresse, et leur prodiguer un amour aussi inconditionnel que celui qu'ils nous vouent d'instinct.

    Sur commande
  • La littérature et la philosophie abondent en descriptions des multiples facettes de l'amour. Mais qu'est-ce au juste que l'amour ? Peut-on en parler de manière objective ? Avec la scientification de l'amour, il devient possible de répondre à ces questions. Dans L'Amour scientifié, Michel Odent synthétise les résultats de nombreuses recherches dans diverses disciplines, de la neurobiologie à l'épidémiologie, en passant par la biochimie, et fonde ainsi une compréhension globale de l'amour. Dans le même temps, il identifie les conditions et comportements qui endommagent la « capacité d'aimer » et montre l'implication des défaillances des processus biologiques, foncièrement hormonaux, de l'amour dans la genèse de la violence. Il fournit ainsi des éléments pour répondre à la crise humaine contemporaine, la sauvegarde de la « capacité d'aimer » étant une condition nécessaire à la survie de l'humanité. Sans doute avant-gardiste à la fin du 20e siècle, cette oeuvre essentielle d'un scientifique visionnaire, pionnier de l'écologie humaine, a conservé toute sa pertinence 15 ans après l'édition originale.

    Sur commande
  • Mon enfant, mon égal ? A priori, on est prêt à admettre que les enfants et les adultes sont égaux en tant qu'êtres humains et personnes. Mais aussi bien dans les droits que dans les faits, les enfants subissent la domination adulte d'une façon si banale qu'elle est considérée comme naturelle voire justifiée et légitimée par leur prétendue vulnérabilité. Cette vulnérabilité constitue à la fois la possibilité même et le prétexte de toutes sortes d'abus. Et si nous envisagions les choses autrement ? Renoncer à cette hiérarchie et considérer son enfant comme son égal mène-t-il réellement au chaos ? Pas si sûr. C'est ce que propose de nous mon-trer Évelyne Mester dans ce livre. Mais vous n'y trouverez pas de recettes pour obtenir des enfants obéissants, pas d'instructions pour qu'ils respectent les règles, pas de conseils pour faire cesser leurs "crises" ; simplement une invitation à changer de perspective pour explorer la vie ensemble sans domination et en liberté.

    Dans un style percutant, drôle et léger mais avec finesse et poésie, Évelyne Mester nous entraîne dans un voyage passionnant au coeur de nos croyances, pour porter un regard neuf sur notre quotidien de parents et nous encourager à reconsidérer la place de l'enfant dans la famille, et plus généralement dans la société.

    Sur commande
  • Tout le monde a intérêt à lire ce livre, car tout le monde a un ego à réhabiliter à ses propres yeux pour enfin aimer librement, soi-même et les autres.

    Valérie Vayer propose ici une compréhension inédite de l'ego qui prend le contre-pied des conceptions traditionnelles de la psychologie, de la philosophie ou de la religion ou, plus généralement, des représentations courantes de l'ego selon lesquelles celui-ci devrait être impérativement réprimé afin de préserver l'ordre social.

    Il n'existe pas en France d'ouvrage de psychologie générale qui défende des thèses similaires. À la fois théorique et pratique, cette approche de la non-violence éducative complète celles fondées sur les neurosciences. L'ouvrage expose "l'égogenèse" qui couvre les sept premières années de l'enfant, puis aborde "l'égologie pratique" ou tout ce qu'on peut communément faire et surtout ne pas faire pour prendre soin d'un ego débutant.

    Valérie Vayer nous explique, à travers le parallélisme naissance physique/naissance psychique, comment nos sociétés modernes abîment les egos voire les transforment en monstres.

    Elle montre aussi comment égologie et écologie sont liées : l'inconscience écologique, le non respect du vivant découlent directement de ces atteintes graves des egos.

    Sur commande
  • Aujourd'hui, dans certains pays, la césarienne est devenue le mode de naissance majoritaire. Mais est-ce sans incidence sur l'enfant, la mère et plus largement sur la société, voire l'humanité ?

    Dans cet ouvrage réactualisé, Michel Odent fait le point sur cette pratique en abordant les questions médicales, sociales et éthiques. Il met en évidence les conséquences directes sur l'enfant (immunité, autisme, déficit d'ocytocine, dépendances...), sur la mère (rôle de l'hormone ocytocine et du néocortex, allaitement, estime de soi...) et par répercussion sur l'humanité (nécessité de "penser à long terme", avenir de l'amour...).

    Au travers de courts chapitres, il décrit les trois types de césarienne et leur pratique, il donne des conseils pour s'y préparer et des recommandations sur la période périnatale, il rappelle les besoins naturels d'une femme qui accouche, il évoque les idées reçues sur ce type de naissance. Puis, plus largement il ouvre le débat sur l'avenir de nos sociétés en regard du domaine fondamental de la naissance.

    "Quelle étape dans l'histoire... des mammifères ! En quelques décennies, une intervention de sauvetage est devenue une façon fréquente, voire banale, d'accoucher. Comment cela a-t-il été possible ?"

    Sur commande
  • Depuis la condamnation biblique des femmes à "enfanter dans la douleur", les générations occidentales se sont succédé, conditionnées à la fatalité de cette souffrance. Pourtant, les hormones qui sont en jeu dans la parturition sont les mêmes que dans le plaisir. Alors, la naissance orgasmique serait-elle, selon la formule de Debra Pascali-Bonaro, "le secret le mieux gardé des femmes" ?

    Le plaisir pendant l'enfantement est tabou. Mais nombre de femmes témoignent aujourd'hui que lorsqu'elle est respectée, la naissance peut revêtir cette dimension de félicité et de plénitude propre à l'orgasme. Dans ce livre étonnant, la sage-femme Elizabeth Davis et la doula Debra Pascali-Bonaro expliquent comment vivre une naissance orgasmique, par une préparation adéquate et une bonne information sur l'offre de soins en matière de grossesse et d'accouchement, les conséquences iatrogènes de certains gestes obstétricaux imposés en routine aux parturientes, la physiologie de la naissance et les conditions qui la favorisent. Ce guide est en outre émaillé de témoignages inspirants qui montrent qu'au-delà de la peur et de la douleur, plaisir et même extase sont possibles. Vous avez entre les mains le livre qui vous aidera au mieux à vivre pleinement une des expériences les plus bouleversantes de votre vie.

    Sur commande
  • Ecoparentalite - des relations familiales ecologiques Nouv.

  • La liberté, et plus encore Nouv.

    La liberté, et plus encore est l'ouvrage qui va fonder tout le travail ultérieur du penseur de l'éducation libre qu'est John Holt. On y retrouve sa critique de l'école et de l'incapacité de celle-ci à réaliser les buts qu'elle se fixe ou se fixerait, ses idées sur les apprentissages autonomes plus efficaces que l'enseignement scolaire, plus épanouissants et moins "coûteux" en énergie, en temps, etc., sa critique de la discipline, de l'autorité, la question du choix, ce qu'est vraiment la liberté, une réflexion sur la vie sans école et sa possibilité en situation précaire, etc.

  • Peut-on se passer d'education ? Nouv.

  • Grandir ensemble Nouv.

  • Accoucher apres 35 ans Nouv.

  • L'art du rebozo Nouv.

  • Pourquoi les bebes dorment-ils dans des lits a barreaux ? - petite histoire de la distance parentale Nouv.

  • Un cadeau pour la vie - guide de l'allaitement maternel Nouv.

  • Aujourd'hui, dans certains pays, la césarienne est devenue le mode de naissance majoritaire. Mais est-ce sans incidence sur l'enfant, la mère et plus largement sur la société, voire l'humanité ?

    Dans cet ouvrage réactualisé, Michel Odent fait le point sur cette pratique en abordant les questions médicales, sociales et éthiques. Il met en évidence les conséquences directes sur l'enfant (immunité, autisme, déficit d'ocytocine, dépendances...), sur la mère (rôle de l'hormone ocytocine et du néocortex, allaitement, estime de soi...) et par répercussion sur l'humanité (nécessité de "penser à long terme", avenir de l'amour...).

    Au travers de courts chapitres, il décrit les trois types de césarienne et leur pratique, il donne des conseils pour s'y préparer et des recommandations sur la période périnatale, il rappelle les besoins naturels d'une femme qui accouche, il évoque les idées reçues sur ce type de naissance. Puis, plus largement il ouvre le débat sur l'avenir de nos sociétés en regard du domaine fondamental de la naissance.

    Quelle étape dans l'histoire... des mammifères ! En quelques décennies, une intervention de sauvetage est devenue une façon fréquente, voire banale, d'accoucher. Comment cela a-t-il été possible ?

  • Mère de deux enfants, Agnès Vigoureux a travaillé en tant que psychologue clinicienne dans un institut médico-éducatif. La pensée, les troubles de la personnalité, le rapport de la société avec les personnes dites hors normes ou handicapées mentales sont ses sujets de prédilection. Elle est l'auteur d'articles publiés dans des revues de psychologie et de société.
    "Vous l'allaitez encore ?!" s'exclament face au bambin allaité le médecin qui prescrit le sevrage au lieu d'aider la mère à mener au mieux l'allaitement, le psychologue qui croit qu'un enfant allaité l'est au même rythme qu'un nouveau-né et en tire des conclusions catastrophiques, la voisine et la belle-mère, etc.
    L'allaitement, norme biologique de notre espèce, n'implique aucune restriction de durée. Parler d'un allaitement comme "long" est une élaboration culturelle. Le fait que notre société définisse une norme au-delà de laquelle l'allaitement surprend ou choque nous en apprend beaucoup sur elle-même, son rapport à l'enfance, ses représentations du corps et sur la place de la femme.
    En effet dans un monde où l'image sexualisée de la femme est omniprésente, pourquoi voir un enfant téter dérange-t-il ? Pudeur sélective, clichés psychologiques ?
    La puériculture est devenue un domaine où les accessoires sont rois. Notre culture prône la séparation, l'autonomisation, la socialisation. Mais peut-être faudrait-il commencer par favoriser les processus d'attachement.
    Il est urgent que les professionnels de l'enfance et de la santé découvrent la réalité de l'allaitement afin de pouvoir soutenir au mieux les personnes qui les sollicitent.

empty