Education

  • Depuis des siècles, médecins, éducateurs et parents ont souvent, consciemment ou non, une vision très négative de l'enfant Selon les époques, les arguments, religieux, moraux, sociaux, psychologiques ou même politiques, varient, mais une constante demeure : l'éducation doit viser à contraindre l'enfant à renoncer à ses inclinations naturelles, nécessairement mauvaises, et à se soumettre à la volonté de l'adulte. Car nos enfants sont, semble-t-il, nos ennemis. Ils s'opposent à nous sans raison, multiplient les caprices, cherchent à n'en faire qu'à leur tête, à nous dominer, à nous écraser. Il convient donc d'extirper le mal à la racine, en usant au besoin de méthodes d'une violence que l'on n'admettrait jamais vis-à-vis d'adultes, faute de quoi ces tyrans en herbe deviendront incontrôlables. "Pour leur bien", on doit leur imposer des limites et des règles strictes, leur apprendre à dormir seuls, à manger à heures fixes ce qu'on leur présente, à être propres, à accepter la frustration et la séparation d'avec leur mère, à partager, à ne pas couper la parole aux adultes, à obéir sans rechigner... Et tout cela sans pleurer, s'il vous plaît Carlos Gonzalez part d'un présupposé radicalement différent Serre-moi fort est un livre écrit résolument en défense des enfants, mais aussi des parents, car l'affrontement permanent est source de souffrances inutiles pour tous. Cet ouvrage très documenté nous explique pourquoi les enfants sont comme ils sont et font ce qu'ils font, et comment dormir avec eux, leur donner le sein, leur offrir sans réserve câlins, contact et attention font plus que toutes les règles et toutes les punitions réunies.
    Serre-moi fort nous propose de renoncer enfin à la violence et au mépris pour élever nos enfants dans la bienveillance, la confiance, le respect et la tendresse, et leur prodiguer un amour aussi inconditionnel que celui qu'ils nous vouent d'instinct.

    Sur commande
  • Mon enfant, mon égal ? A priori, on est prêt à admettre que les enfants et les adultes sont égaux en tant qu'êtres humains et personnes. Mais aussi bien dans les droits que dans les faits, les enfants subissent la domination adulte d'une façon si banale qu'elle est considérée comme naturelle voire justifiée et légitimée par leur prétendue vulnérabilité. Cette vulnérabilité constitue à la fois la possibilité même et le prétexte de toutes sortes d'abus. Et si nous envisagions les choses autrement ? Renoncer à cette hiérarchie et considérer son enfant comme son égal mène-t-il réellement au chaos ? Pas si sûr. C'est ce que propose de nous mon-trer Évelyne Mester dans ce livre. Mais vous n'y trouverez pas de recettes pour obtenir des enfants obéissants, pas d'instructions pour qu'ils respectent les règles, pas de conseils pour faire cesser leurs "crises" ; simplement une invitation à changer de perspective pour explorer la vie ensemble sans domination et en liberté.

    Dans un style percutant, drôle et léger mais avec finesse et poésie, Évelyne Mester nous entraîne dans un voyage passionnant au coeur de nos croyances, pour porter un regard neuf sur notre quotidien de parents et nous encourager à reconsidérer la place de l'enfant dans la famille, et plus généralement dans la société.

    Sur commande
empty