Littérature Enfants

  • « Dream, my baby dream. » Nina Simone, l'une des plus grandes interprètes de jazz, avait l'habitude de chanter une berceuse pour endormir sa fille. Mais ce soir-là, Lisa ne trouve pas le sommeil. Alors, Nina lui raconte une histoire, son histoire. Celle d'une petite pianiste qui, lors de son premier concert, se lève et refuse de jouer quand on demande à ses parents d'aller s'asseoir au fond de la salle. Au-delà de l'anecdote qui montre le caractère d'une femme hors du commun, c'est surtout de la relation des Noirs et des Blancs aux États-Unis avant Martin Luther King qu'il est question ici.

  • Hyppolite vit avec son papa à Longjumeau. La vie pourrait être grise, avec un papa qui s'échine entre les quatre murs d'une usine, et l'école où Hyppolite fait l'apprentissage d'une vie avec ses copains Gégé et Fatou. Seulement voilà Hyppolite dessine et les couleurs transfigurent tous ceux qui l'approchent. Et si un enfant pouvait faire grandir les adultes autour de lui ?

    Sur commande
  • «Il était une fois un roi, un tigre, un champion... et un petit ballon rond ! Allons droit au but : le Roi FootFoot était tout cela à la fois, mais il avait aussi des yeux verts comme le gazon, et une véritable adoration pour les chaussures à crampons ! Vif ! Agile ! Félin ! Sur tous les terrains, il avait la technique des grands magiciens...»

    Sur commande
  • Dans son atelier, William Wilson coupe et colle les tissus africains sur des feuilles de papier, bataille avec les motifs, les fantaisies géométriques, toutes ses formes qu'il recompose à l'infini. Muriel Bloch s'emballe devant ces noces de l'imprimé et du papier. Ces tissus ont tant à raconter... À la conteuse de les apaiser, de les émerveiller avec des contes d'ailleurs et d'autres temps : conter et tisser, n'est-ce pas le même métier ? Du Mali au Ghana, d'Haïti à Cuba, allez savoir où vous emporte Samangalé, le cheval qui sait...- La première femme- La plus vielle de tous- À qui les yeux ?- Le chant du forgeron- Samangalé- Cosita- Le prince Dindon- Silence oblige- Qui parle ?- Le conte et la chanson oubliée

    Sur commande
  • Années 50, un dortoir de colonie de vacances, à la montagne. Les gamins dorment. Pas un bruit. Soudain, un petit prout de rien du tout, suivi de rires. Un oreiller vole. Puis deux. Des lampes de poche s'allument. La bataille de polochons commence. Mais pas n'importe quelle bataille de polochon. La plus grande qu'il y ait jamais eu sur terre.

    Sur commande
  • « C'est pas juste ! » Combien de fois, lorsque nous étions enfants, n'avons-nous pas prononcé ces mots, exprimant ainsi notre colère et notre indignation face à l'injustice. Car les enfants éprouvent d'abord le sentiment d'injustice avant de pouvoir accéder au sens de la justice. Il existe quelques situations typiques que nous pouvons retrouver à travers nos souvenirs d'enfance : les partages inégaux (le gâteau découpé en parts plus ou moins importantes.), les punitions jugées disproportionnées ou données pour de mauvaises raisons et enfin les promesses non tenues. C'est à partir de ces trois situations que nous pouvons aborder les questions fondamentales qui ont trait à la justice : la juste distribution et la revendication d'égalité, le châtiment des délits et des crimes et le rôle de l'institution judiciaire, la parole et le contrat qui engagent. Et on verra qu'il est très difficile (quasiment impossible) de s'accorder sur un critère absolu de la justice.

  • Quand le jardin est recouvert de son manteau de neige, vite, allons au coin du feu ou sous la couette pour lire les plus belles histoires des Drôles de Petites Bêtes : Georges le Rouge-Gorge, Amélie la Souris et Benjamin, le Père Noël du jardin.

  • C'est un grand jour : Marianne, petite députée au Parlement des enfants, est invitée à découvrir l'Assemblée nationale. Elle y rencontre d'étranges fantômes qui ressemblent aux célèbres Mirabeau, Lamartine, Victor Hugo... À partir de 10 ans.

    Sur commande
  • L'anorak rouge T.4 ; Bogdan, le fils du vampire Nouv.

    Tout le monde sait que les Carpates, en Roumanie, sont la patrie des vampires... Quand Bogdan, le correspondant roumain de Mitzi, vient passer les vacances scolaires avec elle, toute la petite bande découvre que son père s'appelle Vlad... Pour Lucien et Jipé, ça ne fait pas de doute, Bogdan est le fils d'un vampire !

empty