• Thérèse d'Avila n'est pas une sainte comme les autres : première femme proclamée docteur de l'Eglise, elle est aussi paradoxalement une référence pour Verlaine, Marguerite Yourcenar, Cioran ou Simone de Beauvoir, parmi tant d'autres. Quel est donc le secret de cette figure qui a autant fasciné que dérangé ses contemporains, et qui aujourd'hui encore attire et interroge croyants et incroyants ? Christiane Rancé, romancière, essayiste et biographe, est partie à la rencontre de la plus énigmatique aventurière de Dieu.

    Cette évocation flamboyante et passionnée mobilise toute l'érudition de l'auteur sur l'Espagne éternelle, ce pays « où les mystiques tiennent lieu de philosophes et où la poésie nourrit la théologie ». Outre l'incroyable parcours d'une femme d'exception partie à la conquête d'elle-même et du Ciel, Christiane Rancé nous introduit à l'histoire du Siècle d'or, celui de l'Inquisition, des immenses richesses venues d'Amérique, et d'une exaltation religieuse mêlée d'obscurantisme. Elle nous donne à voir les paysages de Castille et d'Andalousie, nous fait toucher la poussière des chemins empruntés par la sainte itinérante, et sentir l'énergie volcanique déployée par Thérèse. Ce livre brûlant est à l'image de son sujet : à la fois incarné et céleste.

  • Edith Stein

    Cécile Rastoin

    Juive, carmélite, sainte et martyre.
    Fille d'Israël, disciple de Husserl, soeur du Carmel, victime de la Shoah, Docteur de l'Église et patronne de l'Europe : telle aura été la destinée d'Edith Stein dont la fulgurance éclaire et illumine le siècle des plus abyssales ténèbres. Mais son immense aura ne saurait pas plus plonger dans la pénombre l'enfant, l'adolescente et la femme qu'elle fut. Ce sont ces multiples dimensions que restitue ici Cécile Rastoin, en un portrait inégalé.

  • Femmes de papes

    Bénédicte Lutaud

    • Cerf
    • 18 Février 2021

    Elles se prénomment Wanda, Lucetta, Tekla, Hermine, Pascalina. Ils s'appellent Pie XI, Pie XII, Jean-Paul II, François. Ils les admirent, les consultent, les protègent. Intellectuelles, fines diplomates ou muses spirituelles, elles relisent leur discours, inspirent leurs plus grands textes et déterminent certaines de leurs plus grandes décisions. Laïques ou religieuses, c'est au contact de ces femmes d'exception que les héritiers du trône de Pierre ont changé leur regard sur le « sexe faible », et défendu, chacun à leur manière, leur rôle indispensable au coeur de la société. Si ces femmes ont eu un accès privilégié au Vatican, elles ont toujours oeuvré en coulisses. Par souci de discrétion, par humilité, ou bien contre leur gré. Toutes, pourtant, ont dû affronter de véritables réticences de la part de la Curie romaine, jalouse de la confiance que leur accordait le Saint-Père.
    De Rome à Cuba, en passant par la Pologne, l'Allemagne et les États-Unis, une investigation surprenante, émouvante, et qui pose de manière originale la question de la place des femmes dans l'Église.

  • Il est des livres d'investigation dont les révélations provoquent un avant et un après. Parce qu'ils dévoilent un mensonge établi, en démontant chaque raison secrète, chaque rouage caché, en démasquant les auteurs, les complices et les victimes.
    Tel est cet ouvrage, appelé à causer un séisme au sein de l'univers catholique.
    C'est en odeur de sainteté que meurt Marthe Robin en 1981. La paralysée de la Drôme a passé des décennies à se nourrir seulement de la communion, à connaître des visions surnaturelles, à éprouver les stigmates du Christ et à transmettre ses dialogues avec Dieu. Elle a reçu des milliers de visiteurs et inspiré le mouvement international des Foyers de Charité. Ses disciples voulaient qu'elle soit béatifiée et canonisée. Pensant en faire l'avocat de leur cause, ils confièrent ses archives au carme Conrad De Meester.
    Mais le spécialiste de la mystique féminine, va se faire le procureur de Marthe Robin. Le rapport circonstancié qu'il adresse à Rome, dans lequel il démontre et dénonce une fraude systématiquement organisée, est enterré. Au soir de sa vie, il reprend son réquisitoire, entraînant le lecteur dans la reconstitution de son enquête, déroulant une à une les pièces à conviction, enchaînant les découvertes graphologiques, textuelles, chronologiques, factuelles, médicales qui démontrent la construction de l'imposture.
    C'est le manuscrit retrouvé dans la cellule de Conrad De Meester à sa mort, le 6 décembre 2019, que publie les Éditions du Cerf, son éditeur historique. Afin que, selon son voeu, triomphe l'exigence évangélique de la vérité.

  • Au lendemain de l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, seul sur le parvis, j'imaginais à côté de moi Bernanos en train de nous dire : « Réveillez-vous ! » Depuis de nombreuses années, je me nourris de sa pensée. Que de conférences faites au centre Bernanos à Paris, à la paroisse Saint-François-Xavier et pendant cinq ans à Notre-Dame de Paris ! Désir de la transmission d'un ancien professeur de lettres ? Sans doute ! Mais l'oeuvre bernanosienne est aussi un chemin spirituel qui peut aider les pèlerins que nous sommes sur la voie de la sainteté. Bernanos, c'est aussi saint Jean-Marie Vianney, le fameux curé d'Ars et sainte Thérèse de Lisieux, des amis qui consolent et relèvent.
    Vous ne trouverez pas à travers ces pages une biographie : il en existe déjà ; en revanche, je vous propose une lecture spirituelle qui je l'espère, rejoindra mes lecteurs.
    « Si nous venons à bout de notre tâche, ceux pour qui nous sommes nés et qui ne sont pas encore, tireront de nos doutes leurs certitudes, car de cette tentation du désespoir qui forme la trame de nos vies, le temps fera jaillir une nouvelle source d'espérance. » Notre monde a besoin de retrouver cette vertu théologale ; la mission de l'Église n'est-elle pas de former des sentinelles de l'espérance comme aimait le dire saint Jean-Paul II ?
    En reprenant et développant ici mes conférences sur Bernanos, je souhaite que mon lecteur puisse relire ces oeuvres (Journal d'un curé de campagne, Sous le soleil de Satan, Dialogue des Carmélites) qui sont prophétiques.

  • Réduit à rien ; les derniers jours de Maître Eckhart Nouv.

    À l'entour de l'an 1328, accusé d'hérésie, jugé par l'Inquisition, désavoué par Rome, Maître Eckhart, le grand théologien dominicain du Rien, se trouve réduit à rien alors que la mort avance au-devant de lui. Or, de ces derniers jours, nous ne savons également presque rien.
    Celui qui s'enracine dans l'éternité et que ses ennemis pourchassent dans le temps, décède en un lieu, une saison, un jour et une heure dont aucun manuscrit médiéval n'a gardé la mémoire.
    Sept siècles plus tard, c'est au coeur de cet exode que le rejoint son meilleur commentateur, Rémy Valléjo, en se faisant le compagnon et le chroniqueur de ce voyage au bout de la nuit qu'a entrepris le Maître, entre son procès à Cologne, son passage par Strasbourg et sa disparition sur la route d'Avignon afin d'en appeler à l'autorité du pape Jean XXII ; et en s'instituant le scribe de l'aboutissement lumineux d'Eckhart, abandonné de tous mais libre de tout, à ce point extrême où l'homme est à jamais saisi par la Déité.
    Une enquête mystique, un essai littéraire et un récit passionnant.

  • Lourdes, guérir et renaître Nouv.

    Karl Joris Huysmans, Francis Jammes, Marie-Thérèse Bordenave, Marcelle Auclair, Paul Claudel, Pie IX, Henri Lasserre, Pie XI, Louis Veuillot, François Mauriac, Marie Compagnon, Pie XII, François Schoepfer, Gustave Boissarie, André Rebsomen, Émile Zola...
    Quand Thierry Hubert et Sophie Delay se font nos guides, ils emmènent avec eux, pour nous tenir compagnie, les grands écrivains qui ont visité, raconté et chanté Lourdes.
    Un album-basilique à la superbe iconographie, rythmé par une fantastique polyphonie littéraire, pour se souvenir, partir et revenir en livre au coeur de la grotte où Marie est apparue à Bernadette.

  • Traitée de fraudeuse, accusée de mensonge et incriminée de plagiat et de dissimulation, l'attaque est violente et le procès uniquement à charge. Même si la vénérable Marthe n'a pas besoin d'être défendue là où elle est, dans la Lumière, Pierre Vignon, prêtre de la Drôme, prend la plume pour examiner ces allégations brutales.
    S'appuyant sur l'importante documentation qu'il a rassemblée depuis quarante ans, sur sa formation en théologie mystique, comme sur des faits et des témoignages dont beaucoup inconnus du public, il répond à ceux qui nient la réalité de son expérience spirituelle. Si toutes les questions posées par la vie et la personne de Marthe Robin n'ont pas encore de solution définitive et laissent la place aux travaux sérieux de futurs chercheurs, on en sait assez pour affirmer qu'elle est une authentique mystique catholique.
    Au-delà des attaques théoriques, la vénérable se révèle vulnérable, une femme fragile et pudique comme une violette des coteaux de la Galaure. Son immense rayonnement lui vient de ce qu'elle a trouvé l'Amour, celui de son Dieu et des autres, au profond de sa vie de souffrance.

  • Les femmes, au coeur de l'Alliance entre Dieu et les Hommes.
    30 figures de femmes de la Bible illustrées par une iconographie exceptionnelle et variée, de Piero Della Francesca à Gustave Moreau.
    Dans son style riche et profond, Nathalie Nabert nous emmène à la découverte de 30 figures féminines de la Bible, connues ou méconnues, saintes ou pécheresses.
    Chaque portrait, enrichi par un texte du magistère ou de la Tradition, souligne un aspect de notre humanité invitée àentrer dans l'Alliance avec Dieu.
    Nathalie Nabert collabore régulièrement à la revue Magnificat et a publié de nombreux ouvrages de spiritualité (Albin Michel, Salvator, Ad Solem...).

  • Rédigé vers la fin de mai 1577, dans un moment de grande sérénité spirituelle, Le Château intérieur décrit le chemin que l'âme doit parcourir pour être au plus près de Dieu. Pour Thérèse, notre âme même est ce "château fait d'un seul diamant", qui renferme sept demeures. Au centre de toutes se trouve celle où Dieu seul réside, "la principale, où se passent, entre Dieu et l'âme, les choses les plus secrètes".
    Un ouvrage poétique, un guide spirituel, qui entraîne le lecteur dans l'invisible.
    Le traité fondateur de la mystique au féminin.

  • Un ouvrage qui invite le lecteur à se plonger dans la fulgurance de la pensée de Chesterton, jour après jour, extrait après extrait, pour mieux appréhender notre monde si plein d' « idées chrétiennes devenues folles ».

    Nul autre n'a son pareil pour sonder l'âme humaine, ses ressorts et ses méandres. Nul autre ne sait aussi bien mettre le doigt sur les petites faiblesses et en même temps la grandeur de l'âme humaine. Une année avec Chesterton, c'est l'assurance de découvrir le monde avec un regard profondément humain et chrétien et une acuité rarement égalée.

  • Le bon samaritain

    Collectif

    • Salvator
    • 29 Octobre 2020

    Le présent document risque à éclairer les pasteurs et les fidèles dans leurs préoccupations et leurs dotues sur l'assistance médicale, spirituelle et pastorale due aux malades dans les phases critiques et terminales de la vie. Tous sont appelés à rendre témoignage aux côtés des malades et à devenir des "communautés de guérison", afin que le désir de Jésus que tous soient une seule chair, à commencer par les plus faibles et les plus vulnérables, se réalise concrètement.

  • Encyclopédie recensant les chrétiens qui ont changé l?histoire

  • Antoine de Padoue, né à Lisbonne à la fin du XIIe siècle, formé chez les chanoines réguliers de Coïmbra, est entré dans l'ordre franciscain en 1220.
    Missionnaire au Maroc, prédicateur et fondateur d'écoles de théologie en Italie et en France, il meurt à Padoue le 13 juin 1231, à l'âge de trente-six ans.
    Un culte populaire qui le considère comme un puissant intercesseur, thaumaturge et ami des pauvres, dans les joies et les adversités de la vie quotidienne, a souvent occulté son histoire, sa figure intellectuelle et sa spiritualité.
    Franciscain conventuel, Valentin Strappazzon nous restitue l'image attachante de ce saint si apprécié de tous.

  • Petite vie de sainte Rita

    André Bonet

    • Artege
    • 17 Février 2021

    Sainte Rita (1381-1457) est canonisée le 24 mai 1900 par le pape Léon XIII. Pourquoi Rita est-elle une sainte ? Non pas tant en raison des prodiges que la dévotion populaire attribue à l'efficacité de son intercession auprès du Dieu tout-puissant, qu'en raison de l'extraordinaire « normalité » de son existence, d'abord comme épouse et mère, puis comme veuve et enfin comme religieuse augustine. En France, à partir des années trente, le culte de sainte Rita prend racine. On relève un peu partout des traces de dévotion dans l'Hexagone, mais aussi en Italie, en Espagne, au Liban, en Slovaquie, au Portugal, en Autriche, en Belgique, en Afrique, au Brésil, et en Argentine.
    En plus de retracer la vie extraordinaire de l'Italienne de Cascia, ce livre témoigne de l'action concrète et efficace aujourd'hui de celle que la voix populaire désigne volontiers comme « la sainte de l'impossible ».

  • Thérèse de Lisieux

    Guy Gaucher

    La plus grande biographie de la petite sainte appelée à être vénérée aux quatre coins du monde.
    On se souvient de l'excellente et première biographie de renom sur Thérèse de Lisieux - Histoire d'une vie - rédigée par Guy Gaucher en 1979. Depuis, une masse considérable de documents ont permis d'affiner la recherche sur Thérèse. Avec une compétence à nulle autre pareille, Monseigneur Gaucher les intègre ici dans un nouvel ouvrage et retrace pas à pas l'itinéraire de la petite sainte qui a osé croire, malgré les obstacles et avec audace, à l'amour miséricordieux du Père.
    Ni conteur ni romancier, Guy Gaucher est resté fidèle à celle qui disait : « Je ne puis que mourir de la vérité. »
    />

    Sur commande
  • Ce livre présente le travail et la pensée de Bartolomé de Las Casas, figure majeure de l'histoire de l'Église et des arts, qui a combattu toute sa vie pour les peuples du Nouveau Monde, découverts et dominés par les Espagnols Las Casas a en effet défendu le droit des peuples amérindiens à vivre en liberté, à résister à la domination espagnole, à respecter et à préserver leurs propres cultures, leur religiosité, et à conserver après conversion les éléments compatibles avec le christianisme La défense de ces droits et de l'unité et de l'égalité de la famille humaine fait de Bartolomé de Las Casas un « précurseur » à la fois du Concile Vatican II et du monde postcolonial et mondialisé de notre époque

  • Récemment découvert dans un manuscrit qui contenait une vie de saint François inédite, voici son commentaire du Notre Père. Originalité littéraire, vigueur doctrinale, lueurs nouvelles : la langue est simple, proche du parler roman, mais investie d'une ardente éloquence et d'une passion mystique.
    Inouïe, l'exégèse transforme le commentaire en une sorte d'action théâtrale : le Christ lui-même s'y adresse aux fidèles pour prolonger et mettre en scène le Notre Père. Passant soudain des reproches les plus rudes aux effusions les plus tendres, tantôt il les accuse de trahir par leurs actions les paroles qu'ils prononcent, tantôt il les encourage à faire pénitence et à convertir leurs coeurs.
    Une découverte extraordinaire. Un texte exceptionnel.

    Sur commande
  • Beaucoup connaissent Olave à travers les nombreux ouvrages qui sont consacrés à Robert Baden-Powell tant elle fut indispensable à son époux comme au mouvement.
    Aucune biographie n'existait encore en français. Bien qu'il fût sans doute exaltant de vivre à l'ombre d'un géant et de lui consacrer sa vie, il était temps d'amener un peu plus à la lumière une telle personnalité. Olave, jeune femme peu conformiste, naturelle et sportive, épouse à 23 ans un général en retraite de 55 ans. Ils auront trois enfants qui reçoivent une éducation à la fois riche et libre, bien que souvent sacrifiée par une mère éperdument dévouée à son couple et à la cause du scoutisme. Très tôt, la timide jeune femme a pris en main le scoutisme féminin pour conduire son essor d'abord en Angleterre, puis dans le monde entier, aux côtés de son époux bien-aimé.
    Sur près d'un siècle (1889-1977), cette âme forte s'est battue contre les conformismes de son époque et le modèle de la femme victorienne qu'elle détestait, et elle a su trouver le moyen de faire fructifier sa vraie nature et d'incarner toute l'histoire du guidisme.
    Sans prétendre aller jusqu'aux recoins de son âme, Philippe Maxence, avec une grande fidélité historique, se lance dans un fabuleux jeu de piste à la découverte d'une inconnue fascinante nommée Olave...

    Sur commande
  • Le premier pape polonais de l'histoire suscita un engouement médiatique au moins aussi important que celui du pape François. Sans cesse dans l'actualité, il défraya également la chronique géopolitique de la fin du XXe siècle pour sa lutte contre le communisme. Mais Jean-Paul II (1920-2005) fut aussi un mystique profond, un véritable intellectuel, polyglotte, curieux de tout, qui exerça une influence lumineuse sur des générations de catholiques. En France tout particulièrement, le pays qu'il aimait le plus - après la Pologne. Il a été canonisé par le pape François en 2014.

  • Comment souffre, aime et meurt une sainte.
    Dans la nuit de souffrance que furent ses longs mois de maladie, la petite Thérèse a révélé au monde la grandeur de sa foi et de son désir du Ciel. Au Carmel, ses dernières paroles ont été précieusement recueillies et forment aujourd'hui un magnifique testament, brûlant d'amour. Il dévoile le visage d'une sainte de 24 ans, héroïque, amoureuse de Dieu, qui s'abandonne à sa volonté, et dont le message plein de réalisme et d'optimisme est capable d'entraîner ceux qui souffrent, mais aussi, simplement, ceux qui vivent.
    Le plus édifiant des livres d'espérance.

  • La vie de Thérèse d'Avila racontée par Marcelle Auclair possède les couleurs et la vivacité d'un roman de cape et d'épée. Et pourtant, il n'est pas dans cet ouvrage un fait qui ne soit conforme à la stricte vérité historique, pas un mot prêté à sainte Thérèse qu'elle n'ait effectivement prononcé. C'est cette double qualité ? un récit à l'allure souple, vivante et agréable, d'une part, étayé à chaque page par les références historiques les plus solides, d'autre part ? qui fait la valeur inégalée de cette biographie. Écrire la vie extraordinaire d'une des plus grandes mystiques de tous les temps était une gageure : Marcelle Auclair l'a réussie au-delà de toute attente. André Maurois ne parlait-il pas, lors de la parution de ce livre, de « biographie parfaite » ?

  • Issu d'une famille modeste, le patriarche de Venise était loin d'être favori lors de son élection en 1978 pour succéder à Paul VI.
    Élu sur un compromis, Jean-Paul Ier frappe les esprits par son style simple et proche des gens, rompant avec les traditions du Vatican. Figure attachante et populaire, il suscite un grand enthousiasme auprès des fidèles. Mais sa mort subite après seulement 33 jours de pontificat suscite la stupéfaction et ne manque pas d'enflammer l'imagination. On aura beaucoup écrit sur sa mort, en produisant parfois des récits aberrants nourris de bien des fantasmes.
    C'est sur la vie d'Albino Luciani et sur le magistère de ce pape éphémère que l'auteur préfère se pencher, décrivant avec précision et adresse ces quelques jours que Jean Paul Ier passa à la tête de l'Église, lui, dernier pape italien qui, le premier, a donné une dimension plus humaine à la papauté.

  • Les adolescents n'ont pas encore de saint patron ? Il semblerait que la figure de Carlo Acutis soit toute trouvée pour eux. Déclaré vénérable par le pape François, ce jeune italien décédé en 2006 à l'âge de 15 ans suscite un engouement de plus en plus fort, et ce du Brésil à l'Australie. Mais qu'a donc sa vie de si pertinente pour nous être proposée en modèle ? Carlo Acutis est un jeune de son époque : il aime le foot, les jeux vidéo, il est fan de Steve Jobs et passe des soirées au téléphone avec ses amis. Mais plus que tout, sa passion, c'est l'Eucharistie qui vient habiter chacune de ses journées depuis sa première communion. Ce jeune Italien, d'une curiosité spirituelle étonnante, est aussi très doué en informatique et devient donc un missionnaire du net en développant des sites dédiés à l'évangélisation. Mais si la vie de Carlo Acutis peut avoir un écho si profond aujourd'hui, c'est qu'elle vient nous parler d'un monde qui est le nôtre et vient nous interpeller sur la question d'une sainteté du quotidien, une sainteté de l'ordinaire. Carlo Acutis a su grandir et rester attaché au Christ en étant confronté à des défis qui nous sont communs pour la plupart : l'expansion d'un monde connecté, le témoignage de sa foi catholique dans une société déchristianisée, mais également sa solitude liée à son état de fils unique, les questions de l'effort, des amitiés, des passions, de la relation avec ses parents pendant l'adolescence ou encore de la maladie et de la mort. Plus qu'une biographie, cet ouvrage est un vrai guide pour se laisser toucher et édifier par une vie qui n'est pas si différente de la nôtre. Geek ou pas geek, il est clair que l'aspiration à la sainteté de Carlo Acutis risque d'être contagieuse auprès de la jeunesse et même bien au-delà.

    Sur commande
empty