• Chaudun, la montagne blessée Nouv.

    Vous montez un col, traversez une forêt, longez une rivière. Au fond de la vallée, les restes d'un village, des blocs de pierre brisés : ci-gît Chaudun, village maudit qui fut vendu en 1895 par ses habitants à l'administration des Eaux et Forêts. Évocation poétique et charnelle des paysages alpins, de leur beauté et de leur infinie cruauté, le récit de Luc Bronner charrie et recompose toutes les traces du passage des hommes et des femmes dans leur intimité et jusqu'à leur fuite inéluctable. L'animal a remplacé l'humain, et Chaudun est désormais le coeur d'un espace ensauvagé, l'une des plus somptueuses vallées d'Europe.

  • Après la chute de l'URSS, d'importantes réserves de gaz et de pétrole ont été découvertes dans le Nord caspien et dans le fond asséché de la mer d'Aral. Alors que la consommation mondiale ne cesse d'augmenter, que les ressources décroissent et que le Moyen-Orient paraît de plus en plus instable, la Caspienne, jusque-là délaissée, revêt le visage d'un nouvel Eldorado et se trouve au coeur des enjeux énergétiques.
    Du sud de l'Aral à la Turquie orientale, Sylvain Tesson a suivi, à pied et à vélo, ce nouveau réseau de pipelines : le road-movie de l'or noir des steppes.

  • Sur l'île noire

    Sonja Delzongle

    Comment un mythe façonne-t-il une région et ses habitants ? Pourquoi croit-on au fantastique ? Sonja Delzongle, pour qui la différence, la solitude, la marginalité ont toujours été source d'inspiration, s'interroge sur la force des figures extraordinaires. Et plus particulièrement de Nessie, créature des profondeurs lacustres, autour de laquelle on trouve : des îles riches en légendes, des canulars, de présumées apparitions, de sérieuses études scientifiques ayant abouti à 600 prélèvements d'ADN et surtout des doux dingues, des aventuriers du lac pour qui le monstre est devenu le quotidien. Partie sur les terres noires d'Écosse qui entourent le Loch Ness pour saisir l'esprit des Highlands et apprécier le trouble de ses eaux, elle est revenue avec un récit alternant enquête, rencontres improbables et voyage - tant intérieur qu'extérieur.

  • En 2003, Sylvain Tesson a parcouru à pied, à cheval et à bicyclette le chemin de ceux qui, pendant un demi-siècle, ont fui le goulag ou l'oppression soviétique.
    Ce rude voyage de huit mois, à la rencontre des survivants du système concentrationnaire, est une célébration de l'esprit d'évasion et un hommage à ceux qui choisissaient la liberté au prix du froid, de la faim, de la solitude.

  • Un voyage dans une région brisée par le pouvoir où cohabitaient autrefois peuples, langues et religions.
    « Dans notre lignée de femmes, je représente la quatrième génération à émigrer. » C'est pour rompre cette spirale de l'exil que Kassabova se rend aux sources de son histoire maternelle, les lacs d'Ohrid et Prespa, les deux plus anciens lacs d'Europe. Elle parcourt leurs rives, grimpe les montagnes alentour, se baigne dans leurs eaux et, au gré de ses rencontres - gardien d'église troglodyte, guide ou pêcheur -, collecte les histoires agitées de cette région des Balkans située à cheval entre la Macédoine du Nord, l'Albanie et la Grèce. Tous ses habitants sont issus de familles qui ont été à un moment donné dispersées, que ce soit à cause de la chute de l'Empire ottoman, des guerres ou des régimes autoritaires. Tous ont hérité d'une façon ou d'une autre de l'histoire de leurs ancêtres.

    Kapka Kassabova jongle avec les registres et mêle habilement récits familiaux, légendes locales et faits historiques pour mener une réflexion à la fois intime et universelle sur l'identité, celle dont nous héritons et celle que nous façonnons.

  • Amazonia

    Patrick Deville

    À bord de la Jangada, Patrick Deville et son fils remontent le fleuve Amazone sur les traces des grands aventuriers. Du Brésil jusqu'en Équateur, d'un océan à l'autre, ce périple est l'occasion d'un voyage littéraire où se côtoient Jules Vernes, Blaise Cendrars et Montaigne. En traversant l'histoire et le territoire de l'Amazonie, père et fils sont aussi les témoins impuissants du désastre climatique dans un monde qui court à son extinction...

  • En septembre 1878, R. L. Stevenson accompagné d'un âne - mais à pied - traversait en douze jours les Cévennes, de Monastier à Saint-Jean-du-Gard. Dormant sous les étoiles qui avaient éclairé la révolte des camisards, attiré par la voix lointaine d'une flûte, emporté par les ombres qui valsaient en mesure à l'appel du vent, se lavant dans l'eau courante des rivières, amical envers les moines trappistes comme envers les dissidents protestants, il découvrit la magie des rencontres, la complicité des paysages, l'ivresse de la liberté. Trouvant dans une approche sensuelle et poétique de la nature toutes les raisons de croire en l'amour qui allait changer son existence, il ramena, de cette marche sur les chemins des bergers, le livre le plus cordial et le plus confiant en la vie.

  • Le piéton de Naples Nouv.

    Depuis soixante-dix ans que Dominique Fernandez parcourt Naples, la ville rayonne d'une splendeur intacte. Instable, volcanique, exaspérante et pourtant follement attachante, que serait la cité sans ses discordances ? De ses déveines, elle tire un sang plus riche que celui que dispensent la prospérité et le bien-être.
    Dans ce texte passionné, Dominique Fernandez nous plonge au coeur du quotidien des Napolitains, qui semblent ne vivre pleinement que dans l'agitation extérieure, au milieu des ruelles inextricables. L'auteur peint le portrait fascinant des scugnizzi, ces garçons des rues qui résument sans doute à eux seuls l'âme des quartiers et qui ont inspiré tant d'écrivains et d'artistes ; il nous emmène découvrir les innombrables églises, palais, musées et trésors archéologiques, comme Paestum ou Oplonto. Et tandis que rien n'échappe à son oeil curieux, il partage volontiers ses secrets d'initié en livrant les trésors abrités derrière les pierres, éparpillés dans la ville par Gemito, Caravage ou encore Luca Giordano. Et n'oublie rien des Champs Phlégréens ou des îles comme Capri.

  • 1924. Pour la première fois, une femme étrangère réussit à entrer dans Lhassa, capitale interdite du Tibet !
    Huit mois auront été nécessaires à Alexandra David-Néel pour relever ce défi extraordinaire. Huit mois d'un long périple à travers les immenses solitudes du « pays des Neiges ». Huit mois d'une vie rude et dangereuse sous l'appparence d'une mendiante tibétaine !
    À une époque où personne ne parle de « raid », c'est une aventure exceptionnelle que nous décrit ici l'auteur ! Elle y ajoute sa propre quête spirituelle, et ce regard fasciné qu'elle porte sur la civilisation tibétaine.

  • Dans l'infinité des déserts : voyages aux quatre coins du monde Nouv.

    Les déserts, qui occupent un tiers de la surface terrestre, ont toujours captivé les hommes. Depuis les prophètes de la Bible et les mystiques jusqu'à Marco Polo et Lawrence d'Arabie, nombreux sont ceux à s'être lancés à leur découverte. Sanctuaire et refuge pour certains, lieu d'exil ou « vide atroce » pour d'autres : de quoi le désert est-il le lieu dans la vie et l'histoire de l'humanité ?
    Pour répondre à cette question, William Atkins a exploré, trois années durant, les déserts des cinq continents. S'inscrivant dans la lignée d'auteurs tels que Bruce Chatwin et Patrick Leigh Fermor, il s'est rendu de la péninsule Arabique aux terrains des essais nucléaires en Australie, des rivages de la défunte mer d'Aral, au Kazakhstan, jusqu'au pays des Ouïghours dans le nord-ouest de la Chine, du festival Burning Man dans le Nevada aux antiques monastères du désert Arabique en Égypte.
    Il rapporte de ce périple inédit un témoignage lumineux sur les hommes, le monde, et le symbolisme de ces confins intranquilles. Et nous plonge au coeur d'un univers à nul autre pareil pour partager sa beauté, ses mythes et ses incroyables histoires.

  • Faire le tour du monde.
    Sans doute l'un des plus vieux rêves de l'homme. En 1968, le Sunday Times décide d'organiser la première régate en solitaire et sans escale, en doublant les trois caps : Bonne-Espérance, Leeuwin et Horn. Avec d'autres, Bernard Moitessier relève le défi et prend congé des siens dans le port de Plymouth. Seul entre mer et ciel, il relate dans son journal de bord ses dix mois sans toucher terre, sa vie au quotidien sur le Joshua, les dauphins, les poissons volants et les étoiles.
    La longue route est un chant, un poème à la mer, une grande aventure dont nous sommes les témoins directs.

  • Décembre 1933. Patrick Leigh Fermor, 19 ans, quitte l'Angleterre pour traverser l'Europe à pied jusqu'à Constantinople. De ce périple, il tirera un récit en trois volumes, chef-d'oeuvre de la littérature de voyage.

  • Décembre 1933. Patrick Leigh Fermor, 19 ans, quitte l'Angleterre pour traverser l'Europe à pied jusqu'à Constantinople. De ce périple, il tirera un récit en trois volumes, chef-d'oeuvre de la littérature de voyage.

  • Jungle beef Nouv.

    Un trésor de l'humanité menacé par la narcodesforestation.
    La réserve de la biosphère de Rio Platano, patrimoine mondial de l'Unesco, est l'un des rares vestiges de la forêt tropicale humide d'Amérique centrale. Situé dans la région de la Mosquitia au Honduras, cet éden abrite les peuples indiens Pechs et Mosquitos.
    Mais les narcotrafiquants ont réalisé que la production et l'exportation en masse de viande de boeuf représentaient le meilleur moyen de blanchir l'argent de la drogue... Corruption, intimidation, assassinats, exploitation forestière illégale, la boucle du profit s'enclenche, transformant des pans entiers de jungle en pâturages.

    Un voyage magnifique et poignant le long du fleuve Platano.
    C'est en 2016, qu'Olivier Behra part en repérage pour le tournage de The Explorer, une plateforme qui propose de faire l'inventaire du patrimoine culturel et naturel de la planète. Sur les traces de la mythique « Cité blanche » nichée au coeur de la jungle, il rencontre des cueilleurs, des habitants menacés, des éleveurs dépassés... et partage sa passion des plantes avec un chaman désenchanté.
    Son guide, Jorge, lui explique aussi, en chuchotant, les mécanismes de la narco déforestation et lui fait découvrir l'ampleur d'un désastre écologique et humain.

  • Alexandra David-Néel Nouv.

    Alexandra David-Néel fut l'une des plus grandes voyageuses de l'histoire et la plus grande exploratrice du XXe siècle.
    Née en 1868 dans la région parisienne, elle s'illustra comme cantatrice, journaliste, francmaçonne, féministe, conférencière, orientaliste et bouddhiste (elle fut la première bouddhiste de Paris).
    Passionnée par l'Orient et les voyages, elle sillonna d'abord l'Europe et l'Afrique du Nord avant de partir pour l'Asie. Après de longs séjours au Sikkim, en Inde, au Japon et en Chine, elle accomplit un véritable exploit au Tibet : en 1924, après une randonnée périlleuse, elle fut la première Occidentale à entrer dans Lhassa, la capitale du Tibet alors interdite aux étrangers.

  • Des voyages et des parfums Nouv.

    Qui mieux que l'auteur du Livre de la jungle et de Kim pouvait écrire sur le voyage et ses parfums ? Avec son âme de globe-trotteur, Kipling loue le fumet du feu dans les campements de fin de journée, l'incomparable parfum de la nuit tropicale, l'odeur de la glace polaire à la dérive, les effluves des bazars orientaux... Et, visionnaire, pressent que l'arrivée de l'aéronautique annonce une nouvelle esthétique du voyage, dans laquelle la saveur des pays sera tout autre.

  • Lorsqu'il décide de parcourir en solitaire les 40 000 kilomètres de l'équateur, Mike Horn se lance un défi inouï. Des côtes d'Afrique aux portes de l'Asie en passant par l'immensité du continent américain, il devra traverser trois océans, autant de jungles impénétrables ; deux sommets de 6 000 mètres, des pays en guerre, rongés par la maladie, envahis de faune hostile et de flore vénéneuse. Son exigence est stricte : jamais il ne quittera la " latitude zéro ", jamais il ne s'éloignera de cette ligne imaginaire... Avec cette aventure où le destin du voyageur bascule au gré des tempêtes et des rencontres, Mike Horn se lance dans un violent face-à-face avec le monde : envoûtante de beauté, sa route croisera l'errance des damnés de la terre, des chercheurs d'or de l'Amazonie aux peuples d'Afrique en guerre.

  • Décembre 1933. Patrick Leigh Fermor, 19 ans, quitte l'Angleterre pour traverser l'Europe à pied jusqu'à Constantinople. De ce périple, il tirera un récit en trois volumes, chef-d'oeuvre de la littérature de voyage. Ce dernier volume, qui nous conduit au mont Athos, en Grèce, était resté inédit jusqu'en 2013.

  • Vagabond des mers du sud Nouv.

    Marie-Thérèse : cette belle jonque en ferait rêver plus d'un, Bernard Moitessier en est tombé amoureux.
    Une cantine métallique, un matelas cambodgien, un sextant, et le voilà parti à l'assaut de l'océan Indien.
    Conditions bien précaires pour affronter quatre-vingtcinq jours de mousson !
    Les éléments auront raison de sa témérité : la jonque ne résistera pas au banc de coraux de l'atoll de Diego Garcia. Le jeune marin sauve sa vie, mais se retrouve sans ressources. Courageux, optimiste, il travaille trois ans pour réaliser son rêve : construire Marie-Thérèse II et rejoindre l'Afrique et les Antilles. Une merveilleuse aventure où la mer, le soleil et l'amitié rythment une vie de passion.

  • Bernard Ollivier aura cheminé, la retraite venue, d'un bout à l'autre de l'Asie, d'Istanbul à Xi'an, en longeant l'ancienne route de la Soie. Quatre années passées les chaussures aux pieds, essentiellement à la belle saison, afin de pouvoir franchir les hauts cols d'Anatolie et du Partir impraticables en hiver. Quatre années racontées au fil des jours dans un récit qui n'est en rien l'évocation d'un exploit mais bien le partage d'une aventure humaine rare, par un voyageur émerveillé allant de rencontre en rencontre et qui constate que son projet lui est aussi mystérieux que le monde.

  • Au Japon Nouv.

    Au Japon

    Albert Londres

    C'est en 1922 qu'Albert Londres réalise enfin pleinement son rêve de journaliste au long cours. Mandaté par Excelsior, il part en effet pour le plus long et le plus ambitieux de ses reportages : six mois de pérégrination, soixante-quinze jours d'enquête qui le mèneront au Japon, en Chine, en Indochine et en Inde.

    C'est au Japon que le reporter se frotte pour la première fois à l'Asie. Il s'enthousiasme et retrouve sa meilleure veine pour décrire l'étrangeté d'un univers dont il ignorait tout. Il brosse le portrait d'un pays aux ambitions contradictoires, prêt à de profondes mutations dans la recherche d'une nouvelle légitimité internationale. À Tokyo - qu'il qualifie de « monstre pour Barnum », tant la ville lui semble tentaculaire - il se lie d'amitié avec le nouvel ambassadeur de France, qui a pour nom Paul Claudel, lequel lui accorde une interview exclusive.

  • Entre deux mondes, autobiographie Nouv.

    « L'autobiographie est irrésistible », dit Oscar Wilde, et celle de Kenneth White, fondateur des concepts de géopoétique et de nomadisme intellectuel, l'est certainement. Tout commence à Glasgow, petite ville ecclésiastique devenue enfer de la révolution industrielle et qui fut pour le jeune White un poste d'observation riche en réflexions. Suivront Munich, Paris, l'Ardèche et d'autres errances à travers le monde, sur la piste de Bashô en remontant au nord du Japon, dans les terres gelées du Labrador ou les archipels tropicaux. De ces voyages découleront des rencontres littéraires et intimes qui, enrichies par son étude poussée de la philosophie occidentale, lui permettront de dessiner un paysage mental inédit.

  • Kessel, le nomade éternel Nouv.

    « Les sentiments en bataille qui parcourent les livres de Joseph Kessel ne sont que le reflet d'une âme chavirée, mais qui demeure d'abord un coeur pur, où l'amitié des hommes compte autant que le goût du baroud. [...] Conteur des steppes, Jef, ainsi que le surnomment ses amis, reste un témoin parmi les hommes, un marcheur dans le siècle traversé avec passion, un chantre de la souffrance et du bonheur des êtres, quels qu'ils soient. » En brossant le portrait d'un personnage mythique, Olivier Weber nous emmène en voyage à travers tous les paysages qui ont marqué l'immense écrivain.

  • « Le voyageur est une source continuelle de perplexités. Sa place est partout et nulle part. Il vit d'instants volés, de reflets, de menus présents, d'aubaines et de miettes. Voici ces miettes ». Trois magnifiques textes sur le Japon où l'auteur de L'Usage du monde entremêle récit de voyage et histoire de l'archipel. Un moment de pur plaisir.

empty