Odile Jacob

  • Après les « Trente Glorieuses?», symbole de l'apogée des cadres, « Trente Financières » avec leur cortège de bouleversements managériaux : renforcement des procédures de contrôle, développement des organigrammes plats, priorité donnée au client et à la « réactivité », etc. Autant d'évolutions qui ont largement remis en cause le rôle des cadres : alors qu'ils se percevaient comme les lieutenants du patronat, ils se sentent aujourd'hui noyés dans la grande machine productive. Alors les cadres servent-ils encore à quelque chose ? C'est la question qu'explore ce livre court et accessible, qui s'efforce de repenser leur fonction. En effet, les auteurs le soulignent : si les logiques de coopération et d'efficacité ont été mises à mal au profit d'une rentabilité de court terme, elles restent indispensables à la bonne marche des organisations, qu'elles soient privées ou publiques. Dès lors, il s'agit de voir comment les cadres vont pouvoir désormais les faire vivre. Un enjeu pour l'entreprise et pour la société tout entière. Ce livre est issu d'un colloque organisé par l'Observatoire des cadres, une structure de réflexions et d'échanges émanant de la CFDT. Il rassemble les contributions de nombreuses personnalités dont François Chérèque, Ève Chiapello, Barbara Dalibard, Thierry Pech, Pierre Rosanvallon. sous la direction de Jean-Marie Bergère et Yves Chassard préface de Thierry Pech postface de François Chérèque 

  • Apprend-on à manager ? Existe-t-il des techniques ou des savoirs qu'il faut connaître pour gérer des équipes ? En quoi la philosophie peut-elle nous y aider ? Ce livre part d'une idée simple : pour devenir un bon manager, il faut avoir fait le deuil d'une certaine forme d'ego. Ce passage du « je » au « nous » collectif de l'entreprise est ambitieux car il s'oppose à la nature profonde de l'homme. Il suppose de faire un chemin initiatique qui passe par l'incontournable « connais-toi toi-même » de la philosophie. Patrick Errard aborde ici toutes les thématiques du management en les éclairant à la lumière des grands philosophes - la place de chacun dans l'entreprise, les questions du pouvoir et de la reconnaissance, le courage managérial, la valeur du travail, etc. Au terme de ce parcours, le manager aura mieux cerné ses motivations propres et développé ses « savoir-être » : autant d'atouts pour se lancer dans cette aventure humaine qu'est le management. Patrick Errard est président du syndicat de l'industrie pharmaceutique en France (Leem) et directeur général de la filiale française de la société Astellas. Il est médecin gastro-entérologue et a exercé la médecine en tant que praticien hospitalier avant de rejoindre le secteur de l'industrie pharmaceutique. 

empty